Petit compte-rendu financier de Nintendo

Compte-rendu par Bidoman, le

Hier 26 octobre se tenait la réunion trimestrielle financière de Nintendo, faisant le bilan de la comptabilité juillet-septembre. Et les résultats sont en dents de scie, comme le montre le rapport imbuvable que vous pouvez consulter en ligne.

Attention, on parle chiffres, ça ne rigole pas, avec Kimishima.

Pour faire court : ça va plus ou moins bien, mais c'est pas ouf. Le chiffre d'affaire est en baisse de 33% par rapport à la période précédente, ce qui représente une perte de 136 milliards de yens tout de même. Mais le bénéfice net est en hausse de 38 milliards de yens... Comment expliquer cela ? Tout simplement par la vente des parts de marché que possédait Nintendo dans... une équipe de base-ball de Seattle. Rien à voir avec le jeu vidéo, donc.

Concernant les jeux, le rapport se félicite du bon résultat de Kirby : Planet Robobot, de la 2DS mais aussi du coup de pouce de Pokémon GO, qui a permis de rebooster les autres jeux Pokémon précédemment sortis. Les ventes de 3DS ont augmenté de 19% sur la période par rapport à l'année passée, principalement en dehors du Japon (parce que mes charts depuis des mois disent le contraire, hein).

Pour la Wii U, en revanche, c'est la catastrophe : 560 000 unités vendues, 53% de baisse par rapport à l'an passé. Et du côté jeux, seulement 8,3 millions de titres vendus, soit une baisse de 33%. Il était temps d'arrêter les frais.

De même, du côté des amiibo et des cartes à jouer, ce n'est pas la folie : 3,8 millions de figurines et 1,7 millions de morceaux de papier récréatifs (j'ai creusé pour la trouver, celle-là). Pour info, les amiibo sur la période précédente, c'était plus de 10 millions ! Bref, un bilan pas folichon pour les petits extras de Nintendo, même si ça aurait pu être pire.

Pas de quoi rire.

Du coup, quelles sont les prévisions ? Hé bien, malgré tout, elles sont revues à la hausse. Nintendo table en effet sur un bénéfice de 50 milliards de yens pour la période suivante, confiante dans l'avenir de la 3DS mais aussi de la Nintendo Switch. Kimishima a d'ailleurs profité de l'occasion pour déclarer s'attendre à écouler 2 millions de Switch dans le monde au 31 mars 2017, date de la fin de l'année fiscale. Ce qui pourrait donc indiquer une sortie avant la fin du mois, et un gros lancement en grande pompe partout dans le monde, avec de beaux stocks en appui. Cette confiance n'empêche pas de revoir sa prévision de chiffre d'affaires à la baisse, avec "seulement" 470 milliards de yens. Une paille.

Kimishima retrouve la banane grâce à la Switch. Ça se voit, non ?

Un second rapport plus digeste, reprenant la présentation Powerpoint faite aux actionnaires, a également été mis en ligne. Vous pourrez y constater la dégringolade de la Wii U lors de la dernière période. Entre autres faits notables, on remarquera la hausse des ventes de 3DS consécutives à la sortie de Pokémon GO. Encore une fois, le phénomène a bien dépassé le simple mobile et a eu des répercussions sur les "vrais" jeux de la série et leur support.

Kimishima en profite pour revenir sur le phénomène Yo-Kai Watch, dont le démarrage en Europe a été plus rapide et plus fort qu'au Japon pour le premier épisode ! Il est vrai que le phénomène a vraiment explosé uniquement avec le second opus. En outre, Kimishima précise que la France et l'Espagne sont deux excellents pourvoyeurs de produits dérivés.

En ce qui concerne les pré-commandes de Pokémon Soleil et Lune, les chiffres sont plus que généreux et la tendance est largement au-dessus des réservations de Pokémon Rubis Oméga / Saphir Alpha. On peut donc s'attendre à de nouveaux records de vente dans quelques semaines ! Ce sera vraiment la grosse sortie de cette fin d'année pour Nintendo, qui mise gros sur ses bestioles. En soutien, Nintendo met en avant Animal Crossing: New Leaf - Welcome amiibo et Super Mario Maker 3DS, qui sentent bon le réchauffé et ne révolutionneront certainement pas le média.

La fête.

Mais n'oublions pas trop vite Super Mario Run, qui sera sans doute un phénomène d'ampleur comme Pokémon GO pour la fin d'année, sur lequel Nintendo mise gros à nouveau. Au niveau du mode de paiement, Kimishima lâche des infos : Super Mario Run sera gratuit, mais il faudra payer pour accéder à tout le contenu. Un grand classique.

Enfin, le rapport s'enorgueillit de la bonne réception de la présentation de la Nintendo Switch, avec plus de 23 millions de vues sur Internet et un retour positif dans 95% des cas (chiffres établis... au doigt mouillé ?). Malgré tout, Kimishima le martèle : Nintendo continuera de soutenir la 3DS après la sortie de la Switch, et la 3DS aura une remplaçante différente. À voir, car si la Switch va au bout de son concept et supplante la 3DS, il sera bien plus logique pour Nintendo de tout miser sur un seul support.

Finalement, même si ce n'est pas fou, ça ne va pas si mal, chez Nintendo.

Étiquettes :

Partager :  

Une réaction ?

Commentaires(3)

  • Onimaro
    Onimaro le

    Merci pour le compte-rendu et l’image finale :lol:

  • Yohmi
    Yohmi le

    Je suis tellement fier de la laideur de ce montage, merci Bido de lui donner une seconde vie :mrgreen: :lol:

    Bon, sinon, au moins on est fixés, Nintendo avec la Switch fait du sur-place, et relance la Wii U. Mais du coup, vu la puissance des puces mobiles qui ne cesse d’augmenter et la taille d’écran modeste d’une console strictement portable, je me demande comment Nintendo va arriver à justifier la Switch qui a déjà deux trains de retard avant même d’être sortie quand le successeur de la 3DS sortira… à moins que cette console soit, elle aussi, à la ramasse, mais là ça serait vraiment minable.

  • Bidoman
    Bidoman le

    Oui, j’allais signaler que tout l’honneur de ce montage magistral revient à Yohmi :sensei: