NintenDomaine à la pointe de la technologie:



Vu la semaine à laquelle on est vraiment feriez pas grand chose à partir un 1000 bornes ou une bataille navale.
(Troll, qui ferait mieux de partir bataille bornes à 1000 vraiment)



Luigi’s Mansion 2

Alors que l’on pensait cet essai parti au fond d’un sac d’aspirateur et jeté aux ordures, il revient 10 ans après, sur portable et en relief. Ayant adoré le premier, l’annonce d’un second épisode m’a ravi. M’enfin ça, c’était avant d’y avoir joué.

Rédigé par Fire Rafou
A partir d’une version en développement
30/06/2011

Petite mise en bouche

A l’époque de son annonce au line-up de la GameCube, le pauvre Luigi s’en est pris plein la tronche. L’occident qui était habitué à son Super Mario à chaque sortie de console Nintendo, voit ici débarquer Luigi qui aspire les fantômes dans une parodie de survival horror. Pour les joueurs d’aujourd’hui, qui voient des Wii sortir avec un jeu GameCube et des 3DS sans jeux Nintendo, c’est peut être anodin, mais à l’époque, ce fut un scandale ^^ Surtout après que Nintendo ait osé nous ressortir cette merde de Super Mario USA pour la sortie de la Game Boy Advance.

Après avoir essuyé les crachats, Luigi est sorti grandi de ce jeu, il possède enfin une identité propre à lui et montre au monde entier qu’il n’est pas qu’un Mario vert. M’enfin Luigi reste quand même un bouffon à côté de son frangin, il suffit de voir ses réactions dans les jeux qui ont suivi, quand il n’est pas mort de trouille, il fait le guignol…

Le plus horrible dans l’histoire, c’est que même s’il avait tenté d’oublier le traumatisme qu’a été la maison hantée pour lui, Nintendo lui collera l’aspirateur et les fantômes dans chacun des jeux multijoueurs au Royaume Champignon, il serait peut-être temps de passer à autre chose non ?

Eh ben non. Des rumeurs annonçant un deuxième épisode de Luigi’s Mansion font surface de temps à autres et voilà qu’il est officiellement présenté lors de l’E3 2011. Le calvaire du pauvre Luigi n’en a pas fini, le revoilà parti pour bouffer du fantôme pour les dix prochaines années.

Si vous avez la flemme d’aller lire le trèèèèèès vieux test du premier épisode, je vais vous expliquer brièvement le concept.

Alors que Luigi a gagné un manoir dans une tombola à laquelle il n’a pas participé, Mario le devance et se rend en premier dans la nouvelle demeure de son frangin. Une fois arrivé là-bas, Mario n’est pas là et des fantômes le pourchassent. Pour l’aider à retrouver son frère, un prof un peu timbré vivant dans le coin (le prof K. Tastrof) lui donnera l’Ectoblast 3000, un redoutable aspirateur à fantômes.
Luigi devra donc progresser dans les différentes pièces du manoir, résoudre une énigme pour faire apparaitre l’esprit de la salle et obtenir de quoi progresser en aspirant ce dernier. Salles après salles, Luigi fini par retrouver son frangin capturé par le Roi Boo (qu’on ne manquera pas de revoir lui aussi) et le libère après avoir aspiré le grand méchant.

Personnellement, j’ai fini ce jeu un bon nombre de fois et je le recommence toujours avec plaisir. La capture de fantômes est sympa et c’est souvent vraiment drôle, si bien qu’au final, la durée de vie faiblarde je m’en fout un peu, je m’estime rassasié. En même temps, j’ai dû le finir 10 fois, mais je ne l’ai jamais payé.

Satoru Iwata nous a fait savoir, suite à l’annonce de l’épisode 2, que Luigi’s Mansion aurait dû à la base être en relief, mais que cela ne fut pas possible pour diverses raisons. Coup marketing ou pas, la 3DS s’est imposée pour réparer cette erreur. Heureusement, ce n’est pas un remake et les nouveautés sont tout de suite visibles : nouveaux manoirs, nouveaux pouvoirs et nouveaux fantômes, etc...

Ayant eu la chance de pouvoir y jouer il y a peu, j’avais hâte de pouvoir essayer la suite de ce jeu que j’ai vraiment apprécié. Malheureusement, ce fut la douche froide.

Nintendo a cru bon d’ajouter une LOURDEUR de gameplay qui rend la capture de spectre particulièrement chiante et hasardeuse. Sur GameCube, la capture était possible en orientant le faisceau de la lampe dans la tronche du fantôme pour que celui-ci expose son petit cœur.
Dans cet opus, il faut charger l’énergie de la lampe et la recracher sur l’ectoplasme. En gros, c’est un flash. En théorie, ce n’est pas idiot, sauf qu’en pratique, Luigi en charge ne peut se déplacer que sur un axe droite-gauche. Pour faire simple, si le fantôme n’arrive pas face à vous, c’est baisé. J’ai perdu les trois quart de ma vie parce que le fantôme arrivait à chaque fois derrière moi…

Un autre élément important vient cette fois-ci du fait qu’il n’y a qu’un stick sur 3DS. Souvenez-vous de la manière dont vous capturiez les fantômes, pour faire baisser la vie plus vite, il fallait donner des petits coups de stick répétés dans la direction opposée aux fantômes. Ce n’était pas grand-chose, mais ça donnait vachement plus d’intensité aux captures et je n’ai pas retrouvé cette sensation dans ce Luigi’s Mansion 2. Les points de vies partent moins vite et je n’ai pas l’impression de tirer le manche moi-même.

En tout cas, cela confirme une évidence que les développeurs du monde entier n’ont apparemment toujours pas comprise : les jeux sur consoles de salons ne sont pas fait pour être adaptés sur portable ! A moins d’aimer passer d’un écran de 30 à 3.5 pouces sans impressions de confinement et d’aimer jouer sans sensations de jeu (comme les joueurs PC, oups). Et pourtant, c’est un gros joueur portable qui vous le dit.

Pour continuer ce que je dis, je vais enchainer sur les graphismes, qui, malgré cette sensation de confinement, font honneur au Luigi de la GameCube. Les effets de lumières sont très jolis, tout comme les fantômes qui sont même plus réussis que sur GameCube. Enfin, les décors montrent de nombreux détails et l’effet relief ne sert strictement à rien. M’enfin ça, on commence à le savoir.

Un dernier point avant de vous laisser retourner sur la page d’accueil : les musiques ! J’ai été surpris de ne pas entendre le fameux thème du manoir, même s’il était assez répétitif, je l’aimais bien moi. A la place, il y a une espèce de musique de cartoon tellement banale que je me suis cru dans Epic Mickey. Elle change au cours de la démo, heureusement, pour laisser place au tant entendu coup de poing sur les notes graves du piano typique des maisons hantées.
Au niveau des voix, celle du prof est exactement la même et ça m’a fait marrer rien que de la réentendre. Les fantômes ont eux aussi des voix sympa, comme celui qui se fout du pauvre Luigi dans les escaliers.
Par contre, et ça c’est un vrai problème, Luigi n’appelle plus son frère avec sa voix tremblante comme c’était le cas avant. Cette action, car il fallait appuyer sur une touche pour l’entendre crier, c’est que ce j’appelle une action de transition, c’est comme si vous ne pouviez plus faire faire des roulades à Link pour tuer le temps en traversant la plaine. Qu’est-ce qu’on s’emmerderait ! Heureusement que la marche sera moins longue, vu que Luigi peut maintenant courir.

En bref...

Pour résumer, la démo de ce Luigi’s Mansion 2 que j’attendais avec impatience fut pour moi une petite douche froide. Le système de jeu a été alourdi et ça m’énerve d’autant plus que les gens sur Internet n’ont l’air d’avoir aucuns problèmes lorsqu’ils jouent. C’est peut être moi qui suis une chèvre alors, mais toujours est-il que pour l’instant, j’aurais préféré le voir sur Wii plutôt que sur la PSP 3D.

Cadeau bonus de Frostis Advance

Et hop, l'artwork du jeu, mais en HD.

Fire Rafou

Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Test de Batman Arkham Origins sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -