NintenDomaine à la pointe de la technologie:



J'ai pris La Nouvelle Maison du Style vu que j'ai déjà Mario et Layton :D
(Nens, qui va à nouveau disparaître du forum pendant un an)



Pokémon version Noire
et
Pokémon version Blanche

Pendant que les ventes de Pokémon version Noire et Pokémon version Blanche battent tous les records sur l'archipel nippon, le reste du monde attend avec une seule question en tête : la cinquième génération de Pokémon sera t’elle la troisième génération de trop ? Une question absolument objective, bien entendu, et à laquelle je vais essayer de répondre dans un petit aperçu basé sur la version Jap de Pokémon Noir.

Rédigé par Kwev, le franchouillard.
02/11/2010

Depuis mon dernier test d'un jeu jap (ça devait être 99 no Namida, il me semble), j'ai toujours pas appris le japonais et je ne comprends absolument rien à ce qu'on me raconte. Mais comme le monde de Pokémon, c'est un peu le monde des Bisounours, il suffit de dire "oui" bêtement à tout ce qu'on nous demande et on nous offre des potions ou des SuperBalls en cadeaux. Aucun réel problème pour progresser dans le jeu, donc, car après avoir bouclé des dizaines de fois toutes les générations précédentes, je me retrouve en terrain connu puisque Pokémon Noir et Blanc reprennent les mêmes mécaniques et procédés. Je suis un gentil garçon (ou une gentille fille), on me donne naïvement un Pokémon et j'ai pour projet de conquérir le monde en montrant que je suis celui qui a la plus grosse.

Partant de là, c'est sûr que Pokémon Noir et Blanc donne l'impression de n'être qu'un Pokémon de plus... et pourtant ! Bon, on va être clair tout de suite : ce jeu ne paie pas de mine et semble être de prime abord une simple version supplémentaire. Mais lorsqu'on joue, on se rend compte qu'il y a une multitude de détails qui ont changés et renouvellent ENFIN l'expérience Pokémon.

Le monde d'Isshu


C'est presque beau !

Le premier truc qui saute au visage, ce sont les graphismes. Le moteur de Diamant / Perle semble avoir été conservé mais pour une fois ce n'est pas moche. Tout est un poil plus fin et détaillé. Qui aurait cru qu'un petit dégradé sur de l'herbe, des cascades et des petits rochers sur la route, auraient suffit à rendre le jeu plus joli ? Et encore, il n'y a pas que ça. Il y a tout plein de petits effets qui viennent rendre Isshu un peu plus vivant : des pétales de fleurs qui s'envolent au vent, des Pokémons oiseaux qui passent devant la caméra, de la fumée, des nuages, de la pluie, la lumière d'un phare, etc... Tout plein de petites choses qui font que la route 11 ne ressemble pas à la route 4. On retrouve cette même volonté de démarquer chacun des lieux dans les villes qui sont toutes facilement reconnaissables en un coup d'oeil. C'était un peu déjà le cas depuis la seconde génération, mais cette fois, chaque ville a son propre style architecturale. Et là où ça fait un bien fou, c'est surtout que les donjons ne se résument plus à d'interminables grottes sombres et insupportables, remplies de Pokémons roche et de chauve-souris. Non, dans Pokémon Noir et Blanc, on visite une pyramide enfouie sous le sable, un château peuplé de dragons, une exploitation minière, etc... J'ai parfois eu l'impression de jouer à Golden Sun plutôt qu'à Pokémon, tellement je me suis senti dépaysé.

Pour continuer dans l'aspect visuel, le jeu semble avoir une patte graphique un peu plus occidentale, comme annoncé par les développeurs, mais aussi un style très numérique que l'on retrouve un petit peu partout, notamment dans l'interface du joueur. C'est tout con, mais moi, un jeu où les menus sont moches, c'est un jeu qui ne m’attire pas. Je serais capable de ne pas aimer un jeu qui a une interface toute moche. C'est un peu comme les filles quoi. (Je pensais rayer cette dernière phrase, mais finalement, un peu de misogynie, ça fait de mal à personne.)


Ca casse un presque tout, hein ?

Les menus sont à peu près les mêmes que d'habitude, sauf qu'ils sont plus stylés et moins carrés. Ca a bien plus de classe que l'horrible montre de Diamant / Perle et que le menu fonctionnel mais hideux de Coeur d'Or / Âme d'Argent. Ils ont aussi l'avantage d'être de plus en plus épurés et imagés, ce qui aide grandement lorsque l'on fait un jeu tout en japonais sans rien comprendre.

L'histoire

La barrière de la langue n'en est donc plus une, que ce soit dans les menus ou pour la progression globale. On arrive dans une ville, un type nous accoste et nous explique qu'il y a du grabuge quelque part, on visite la ville et on tombe fatalement sur l'endroit où il y a un conflit à régler (régler un conflit = buter tous les Pokémons des mecs qui veulent se battre) puis on passe à la ville suivante. Si on cherche à quitter une ville sans avoir fait tout ce qu'on avait à y faire, il y a toujours quelqu'un pour nous bloquer le passage. Avec un minimum d'expérience dans Pokémon, ou même dans le jeu vidéo tout court, on peut très bien boucler les versions Noire et Blanche sans rien piger.

Si je devais résumer en gros l'histoire, on est toujours un gamin qui se voit refiler une bestiole et qui doit battre 8 champions locaux, ainsi que le conseil des 4 meilleurs dresseurs de la région d'Isshu. Mais j'ai cru comprendre que c'est sur le fond plutôt que sur la forme que le scénario de la série a évolué. Dans Noir et Blanc, le but du héros semble être d'arrêter une bande de chevaliers qui cherchent à mettre au pouvoir le jeune N (oui, c'est son nom) par le biais d'un Pokémon légendaire et d'instaurer une sorte de monarchie. Si je voulais chercher à donner une certaine profondeur au jeu, je dirais que c'est amusant de voir l'opposition qui est faite entre un monde et une interface résolument tournés vers le numérique (voir le futuriste) et des chevaliers qui évoqueraient plutôt le passé. Battre les champions d'arènes et le conseil des 4 ne seront en fait que des moyens d'acquérir le respect ou l'aide de certaines personnes pour continuer à poursuivre N. D'ailleurs, le conseil des 4 ne marque même pas la fin du mode scénario, puisque le jeu continue au moins une bonne heure après qu'ils soient repartis voir leurs mères en tenant leurs dents avec leurs doigts tout cassés.


Bon, il serait temps de parler un peu des nouvelles bestioles et du système de combat !

Les Pokémons et les mécaniques de jeu

Hé oui, puisqu'à nouvelle génération, nouveaux Pokémons ! On a tous vus des images du bestiaire de Noir et Blanc et il est vrai qu'à voir en image fixe sur un écran d'ordi, ils ne donnent pas une très bonne impression. C'est très dommage car, en jeu, ils collent parfaitement au design et à l'ambiance globale ! Et ce qui les rend encore meilleurs, c'est qu'ils sont animés cette fois ci.


Hein, dit qu'ils ont l'air con sur une image fixe !
Alors qu'en mouvement ils étaient vachement beaux...

Bon, on est encore loin de Pokémon Stadium (sorti il y a plus de dix ans, quand même) et des animations contextuelles criantes de réalisme, mais un gros effort a été fait dans la mise en scène et la gestion des sprites, permettant aux bestioles de vraiment se mouvoir et de conserver les perspectives entre un Rayquaza et un Taupiqueur, grâce à certains effets de zoom et de dé-zoom. Les Pokémons oiseaux agitent donc leurs petites ailes, les autres bestioles se dandinent sur place, font des éclairs, des étincelles ou tout autre truc. C'est parfois pas très propre, souvent tout pixelisé, mais ça marche ! Il y a de nombreux détails qui font mouche quand on les remarques, comme les Pokémons endormis qui ont les yeux fermés, les Pokémons dont la vitesse est haute se dandinent plus vite, les Pokémons dont les vies sont basses ont l'air plus lents et bougent moins bien. Le seul réel problème est qu'ils n'ont toujours pas d'animation de frappe. Ce n’est pas parce qu'une de nos bestioles fait l'attaque PoingDansTaGueule qu'elle lèvera la patte à l'écran pour la caser sur le nez de l'adversaire. Pour ce genre de trucs, j'pense qu'il va falloir attendre des modèles en 3D.

Mais plus que l'habillage, c'est le nouveau système de gain d'expérience qui révolutionne les combats. Si vous jouiez à Pokémon de la même manière que moi (à savoir terminer le jeu en n'utilisant que votre Pokémon de base qui a toujours 20 à 30 niveaux de plus que ceux de vos adversaires), sachez que ça n'est plus possible ! En effet, l'XP gagné n'est plus uniquement lié au niveau de l'adversaire et à son nombre de point de vie, il est surtout lié à la différence de niveau entre notre créature et celle de l'ennemi. Concrètement : battre un Pokémon niveau 20 avec un Pokémon niveau 25 ne rapportera que très très peu d'expérience, alors qu'en le battant avec un Pokémon niveau 15, on peut prendre jusqu'à 3 niveaux d'un coup. C'est tout bête et pourtant il n'en fallait pas plus pour forcer les joueurs à avoir une véritable équipe de 6 Pokémons que l'on entraine tous au même rythme. Puisqu'on ne peut plus surclasser les adversaires par la manière forte, il faut réellement tirer partie des avantages et des faiblesses de chacun des types. Grâce à ça, j'ai redécouvert Pokémon. Moi qui ne faisait jamais attention à mes créatures, je peux dire que j'ai pris une petite claque à voir comme le jeu devenait plus amusant (et difficile (et long)) quand les combats ne sont pas joués d'avance. En plus de ça, histoire de compliquer la tâche aux feignants dans mon genre, il faut savoir qu'on ne peut capturer aucun Pokémon légendaire durant la quête principale ! Tout est fait pour nous forcer à utiliser des Pokémons commun que l'on aura vraiment entrainé.


Petite vidéo de combat, pour illustrer.

Je dirais même plus : tout est fait pour nous forcer à nous familiariser avec les nouveaux monstres d'Isshu puisqu'absolument aucune créature des 4 générations précédentes ne seront disponibles. On se retrouve alors plongé dans un tout nouveau monde, peuplé de tous nouveaux Pokémons où tout est à apprendre. Quelle est la faiblesse de ce truc ? En quoi va évoluer mon machin et quand ? Bien entendu, les anciens Pokémons réapparaitront comme par magie dans Isshu une fois le scénario principal bouclé, mais en attendant, il va falloir se démerder avec ce qu'on a.

Pas d'inquiétude à avoir pour autant, car les 155 nouvelles créatures sont toutes très bien équilibrées et réparties dans le jeu. Il n'y a pas vraiment de type dominant ou sous-représenté, contrairement à ce qu'on a pu voir dans certains jeux précédents, et il sera donc assez aisé de se constituer une équipe hétérogène, d'autant plus que chaque route dispose de ses propres Pokémons sauvages et qu'on ne retrouvera pas de "ratata" ou de "bidouf" sur les 9/10ème du jeu. Dans cet équilibre entre les créatures, on peut remarquer quelques similitudes avec la toute première génération mais on trouve aussi des mélanges de types assez intéressants.

Là où les nouveaux Pokémons deviennent encore plus intéressants, c'est que les paliers d'évolution ont été revus largement à la hausse ! Si vous désespériez de transformer votre Minidraco en Dracolosse dans Rouge / Bleu, vous risquez de ne pas apprécier que la plupart des premiers paliers d'évolution des Pokémons se situent entre le niveau 25 et 35. Tandis que le dernier stade d'évolution s'atteint généralement autour du niveau 50. La ligue des 4 nécessitant d'avoir 6 monstres d'un niveau avoisinant le niveau 55, ça ne sera en fait pas un problème du tout, au contraire même, puisqu'on continuera à en découvrir sur nos bestioles jusqu'à la fin du mode scénario. Dans le même ordre d'idées, tout est fait pour que l’on n’ait jamais l'impression de stagner avec nos Pokémons puisqu'ils apprendront une nouvelle attaque tous les 2 ou 3 niveaux. Même si l'on est toujours limité à 4 attaques à la fois, ce très large éventail de possibilités permet de personnaliser un peu plus nos animaux de compagnie.


Une des similitudes entre la cinquième et la première génération.

Bref, j'en ai déjà beaucoup trop dit là dessus pour une preview ! Je vais donc vous laisser découvrir toutes les nouvelles subtilités par vous même et commenter d'autres grandes lignes du jeu.

Durée de vie

Alors, comment parler de la durée de vie d'un jeu Pokémon sans dire les mots "infinie", "heures" et "Moldavie" ? Peut-être en disant que le jeu est bien plus difficile que ce qu'on a pu voir jusqu'ici dans la série et qu'il faut environ une quarantaine de paquets de 60 minutes avant de voir la séquence de crédit et d'être lâché dans un monde ouvert avec 649 créatures à capturer. De nombreux donjons et de nombreuses villes restent à découvrir et je suis persuadé qu'une bonne vingtaine de quêtes annexes doivent se planquer dans tout ces kanjis incompréhensibles. Sans parler du fait qu'un système de gestion des saisons vient s'ajouter à l'horloge interne pour transformer l'environnement du jeu et les Pokémons rencontrés, ainsi que les routes accessibles ou non. Histoire d'en remettre une couche, le mode WiFi n'a jamais été aussi complet (tellement complet qu'on peut rester connecté sur le net en permanence pendant que l'on joue et que les serveurs de Nintendo sont restés saturés plus d'un mois suite à l'afflux de bridés sur le réseau). Bref, une putain de durée de vie infinie qui fera grimper votre compteur d'heures de jeu plus haut que le PIB de la Moldavie.

En bref...

Je pense avoir fait un peu le tour de ce que j'avais à dire pour le moment. Ce Pokémon peut donc sembler très similaire aux précédents et pourtant il est le premier à vraiment oser évoluer et changer en imposant de nouvelles mécaniques et en essayant d'offrir un scénario avec un réel contenu. Pokémon version Noire et version Blanche pourraient bien être les premiers épisodes dignes de la Nintendo DS... ou au moins de la Game Boy Advance. Toujours est-il que je me suis éclaté en y jouant et que je ne m'y attendais pas du tout !

Kwev

Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Test de Batman Arkham Origins sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -