NintenDomaine à la pointe de la technologie:



Que ceux qui n'aiment pas Metroid zappent ce post
(Saziuk, qui a trouvé un moyen efficace pour diffuser des messages secrets d'Al-Quaïda)



Japan Expo 13e Impact
et
Com!c Con' saison 4

Déjà 6 ans qu'une partie de l'équipe de NintenDomaine va à Japan Expo. Mine de rien, ça commence à en faire, du temps... Cette fois-ci, c'est une équipe réduite qui est partie au combat : Valink et moi-même. Alors, est-ce qu'il fallait être sur place cette année ? Réponse dans l'article !

Rédigé par Frostis Advance
25/07/2012

Je ne vais plus présenter Japan Expo, mais même si je connais par cœur l'évènement, ce n'est peut-être pas le cas de tous. Alors, c'est quoi Japan Expo ? Et bien c'est un salon sur la culture populaire japonaise, à savoir tout ce qui touche aux mangas, animes, jeux vidéo, arts martiaux, mode, musiques, cinéma, traditions et cultures, sports, etc... Bref, tout ce qui fait la culture japonaise. Alors oui, les pro-Japon vont certainement gueuler, mais tout le monde ne connait pas à fond la culture de ce pays. Alors autant commencer par le plus simple.

Cette année et comme toutes les autres, cette Japan Expo 13e Impact s'est déroulée au parc des expositions de Paris-Nord Villepinte, du 5 au 8 Juillet. Et depuis 2009, la Com!c Con' s'est tapée l'incruste. Et chaque année, le nombre de visiteurs grimpe comme les ventes d'un Pokémon. De 3200 visiteurs en 1999, cette édition 2012 a accueilli environ 208 000 visiteurs ! Record battu, comme tous les ans.

Rouge : Japan Expo (1999 - 2007)
puis Japan Expo + Com!c Con' (depuis 2008)
Violet : Chibi Japan Expo
Vert : Japan Expo Sud
Bleu : Japan Expo Centre
Orange : Japan Expo Belgium

Je ne peux malheureusement pas aller plus loin dans les chiffres. L'évènement changeant presque tous les ans de société de presse, je n'ai pas reçu le communiqué avec tous les chiffres. Mais c'était vraiment kif kif avec l'année passée. Concrètement, il y a eu 8 000 personnes de plus pour cette nouvelle édition, mais le salon ne s'est pas agrandi pour autant. Donc on peut tabler sur un 100 000m² comme l'an passé. En même temps, c'est pas plus mal, vu les énormes espaces vides !

Première chose lorsqu'on débarque dans le salon, on découvre de suite l'ambiance : une sorte de Farfouille du Japon. Des centaines de petites boutiques proposant tout et n'importe quoi à vendre, avec du manga évidement, des DVD, bluray, figurines et tout le tralala, mais aussi des choses qui m'énervent pas mal : des katanas et autres trucs un peu trop ciblés adultes. Pour un salon familial, je trouve navrant d'y voir des gamins s'acheter des katanas à 30 balles, et de croiser des taies d'oreiller avec des nanas manga à moitié à poil (quand ce n'est qu'à moitié). De même, j'ai eu l'impression d'y voir beaucoup plus de contrefaçons cette année.

Mais Japan Expo, ce n'est heureusement pas que des boutiques. C'est d'ailleurs ce qui est trop souligné par la plupart des blasés qui y vont tous les ans. Il faut savoir qu'il y a de nombreuses conférences aussi ! C'est peut-être moins mis en avant, mais j'ai pu assister à une démonstration de véritables armures Samurai avec aussi la fabrication d'un casque, des recettes de cuisine, de la calligraphie, etc... Tout plein de petites choses très intéressantes. Mais moins mis en avant, c'est certain. Et c'est dommage.

Quant à Com!c Con', je trouve ça encore trop décousu. Je ne sais pas comment c'est à la Comic-Con de San Francisco, mais ici, ça ressemble à un rassemblement de fan de Star Wars, Star Trek, Stargate, Dr. Who, et autres série SF. Mais on y découvre aussi toutes les autres séries un peu "geek" comme The Big Bang Theory par exemple. Concrètement, il s'agit donc d'un amas de petits stands ici et là, présentant chacun quelque chose... Mais je ne sais pas, je trouve qu'il manque un truc. Une chose qui te met une grosse baffe dans la gueule quand t'arrives. Là, c'est pas le cas.

Pour terminer avec ces impressions sur le salon, voici aussi les points noirs, à commencer par l'attente. J'ai la chance d'être presse, donc je ne fais pas la queue, ni rien, mais voir des gens faire 2h de queue pour rentrer dans le salon, puis se taper encore 1h pour assister à une conférence, et encore 1h de plus pour une dédicace... Le temps, c'est vraiment le point noir du salon. Second point noir, les gros ânes qui se foutent à moitié à poil en tenant une pancarte Free Hugs. Ca devrait limite être interdit tellement c'est débile et contradictoire avec le but premier. Et enfin, les cosplay en carton. J'ai même entendu dire qu'il suffisait de s'inscrire au concours de cosplay pour pouvoir rentrer gratos dans le salon... forcément, ça attire plus d'une personne, et les cosplay ont largement baissé de niveau. C'est toujours sympa à voir, mais peu sont vraiment travaillés.

Japan Expo et Com!c Con', offrent aussi l'occasion de croiser des invités, des poids lourd dans le manga, l'animation, la musique, et bien d'autres choses. Cette année, on pouvait donc croiser :

Naoki Urasawa
Dessinateur et scénariste, il a notamment créé trois énormes titres : Yawara!, Monster et 20th Century Boys. Rien qu'avec ça sur le CV, on peut considérer Naoki Urasawa comme un grand monsieur.







Haruhiko Mikimoto
Chara-designer de renom, il est surtout connu pour son travail sur la série Macross. D'ailleurs, il est venu à Japan Expo pour fêter les 30 ans de la série!

Kohei Tanaka
Encore une énorme star assez peu connu par chez nous, et pourtant, on a tous entendu son travail de compositeur sur One Piece, Gate Keepers, Gundam, Dragon Ball, Dragon Ball Z, ou encore Oh My Goddess !

Kyary Pamyu Pamyu
Mannequin, chanteuse et véritable icône fashion, Kyary Pamyu Pamyu est venu à Japan Expo cette année, et cela a été son premier voyage pour l'Europe. Très franchement, je ne connaissais pas. Et je doute que je devienne fan.

FLOW
Un groupe de zik J-Rock apparemment hyper connu, composé de cinq musiciens dont deux chanteurs (Keigo et Kohshi), d'un guitariste (Take), d'un bassiste (Got's) et d'un batteur (Iwasaki). Et là, on me souffle à l'oreille que c'est le groupe qui joue Go!!! et Re:member, qui ont servi de générique de Naruto. Ah forcément, je comprends mieux.

Sans oublier les invités côté Com!c Con'.

Alexandre Astier
Créateur, scénariste, réalisateur, compositeur et acteur principal dans le rôle du roi Arthur, de la série Kaamelott. L’aventure, que j'adore, se poursuit durant 6 saisons sur le petit écran, puis sous la forme d’une bande dessinée dont il est également le scénariste. Une trilogie cinématographique est en préparation, à laquelle le projet Kaamelott Résistance sert de prologue, et a été présenté en avant première mondiale à Com!c Con' ! J'ai d'ailleurs assisté à sa Masterclass, dans laquelle il a expliqué les différentes facettes de son travail, et sa passion pour l'écriture, le cinéma, le théâtre, la musique ou encore la physique quantique. Un grand monsieur !

Joseph Madrureira
Surnommé Joe Mad, dessinateur de comics. Très talentueux, il a été recruté comme stagiaire chez Marvel à seulement 16 ans, alors qu’il était étudiant à la New York High School of Art & Design. C’est au sein du prestigieux studio qu’il a acquis sa finesse de trait et ses lettres de noblesse en contribuant pour une grande partie à la série des X-Men jusqu’à devenir dessinateur régulier de Uncanny X-Men. En 2001, Joe Mad publie sa propre série, Battle Chaser, chez Image Comics. Il continue à produire des illustrations pour différents titres Marvel comme Ultimates 3 et Avenging Spiderman. Et comme le monsieur déborde d'idées, il a co-fondé en 2005 le studio Vigil Games dont il est le directeur artistique, qui réalise Darksiders, édité par THQ. Il est venu à Com!c Con' pour y présenter Darksiders II et malheureusement, sa conférence a été une simple copie de ce qu'on avait déjà vu...

Et forcément énormément d'autres personnes, mais ce serait vraiment trop long de toutes les présenter. Du coup, passons de suite à ce qui nous intéresse, les invités jeux vidéo !

Keiji Inafune
Ma grosse déception du salon, puisque l'invité d'honneur côté jeux vidéo n'est autre qu'un des plus gros imposteur de ces dernières années. Concrètement, Inafune est souvent présenté comme étant le créateur de la série Mega Man, mais aussi d'Onimusha, ou encore dessinateur des personnages de Street Fighter, mais c'est totalement faux. On est sur NintenDomaine, alors il est temps de rétablir un peu la vérité (qui a déjà été faite sur Gameweb.fr). Le vrai créateur de la série Mega Man, mais aussi du personnage, s'appelle Akira Kitamura. Quant à Keiji, il occupait un poste de graphiste. Concernant Onimusha, Inafune en était le producteur. Au niveau création, il faut voir avoir les excellents Jun Takeuchi et Shinji Mikami. De même pour Street Fighter, il n'a jamais été le créateur des personnages les plus connus, mais occupait un poste de graphiste au niveau des décors. Même Dead Rising, pour lequel il a fait la promo, n'est pas de lui ! Par contre, il a bien dirigé le second épisode. Concrètement, Keiji Inafune a occupé des postes de producteur (ou exécutif, ou délégué), et a arrêté son premier boulot, celui de designer, vers 1993 avec Mega Man 7.

Yoshihisa Kishimoto
Présent sur le stand de nos amis de Pix'n Love, Yoshihisa Kishimoto n'est autre que le père de la série Double Dragon, rien que ça. Même si ça ne va pas forcément parler aux plus jeunes, sachez juste que ces jeux ont fait un véritable carton à l'époque de la NES et de la Super NES. J'ai été plutôt surpris de voir le monsieur en vrai et surtout, agréablement surpris de le voir tous les jours, signer sa biographie écrit par Florent Gorges. D'ailleurs, j'ai même posé avec eux !

Katsuhiro Harada
Le grand Harada, mais petit par sa taille, nous a fait l'honneur de venir lors d'une conférence Namco Bandai Games. En même temps, quand on sait qu'il est le créateur et directeur de la série TEKKEN, qui a maintenant plus de 15 ans et qui s'est écoulé à plus de 40 millions d'exemplaires, ça calme de suite. Il garde toujours son style de mec qu'il faut pas faire chier, mais en fait, il est plutôt cool. Et pour nous le prouver, il n'est pas venu les mains vides puisqu'il nous a présenté de nouveaux niveaux et personnages pour TEKKEN Tag Tournament 2. D'ailleurs, il a bien enfoncé le clou concernant les DLC (Mr Capcom, t'es là ?) en précisant que tous les DLC seraient gratuits.

Hideo Baba
Il a un nom qui me fait rire (il en faut peu), mais Hideo Baba calme aussi de suite tout le monde en se présentant comme producteur général de la série Tales of. Ah bah oui, c'est pas rien. Et lui aussi n'est pas venu les mains vides, puisqu'il a présenté Tales of Graces f (qui sortira le 31 aout 2012), mais aussi Tales of Xillia en officialisant sa sortie en Europe pour 2013.

Hiroshi Matsuyama
Lui aussi, il ne paie pas de mine avec son cosplay de Naruto, mais ce petit rigolo n'est autre que le Président et CEO de CyberConnect2, et accessoirement le producteur de Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 3, qu'il est venu présenter en avant première. Pour les deux du fonds qui ne suivent pas, CyberConnect2 c'est le studio à l'origine de Solatorobo, de la série de combat Naruto : Ultimate Ninja, mais aussi de la série .hack//, et du récent Asura's Wrath, ou encore du prochain Jojo's Bizarre Adventure: All Star Battle. Un petit studio qui bosse bien.

Et pour continuer dans le jeu vidéo, cette année a été sous le signe de Nintendo. Si Namco Bandai Games était présent avec pas mal de jeux dont One Piece : Pirate Warriors, Dragon Ball Z Budokai HD Collection, Dragon Ball Z Kinect, Ni no Kuni : La Vengeance de la Sorcière Céleste, TEKKEN Tag Tournament 2, Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm Generations et Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 3. Ah oui, c'est très ciblé japonais.

On pouvait aussi voir Ankama avec du Wakfu en veux-tu en voilà, mais aussi Square Enix avec son milliard de figurines et quelques bornes Theatrhythm Final Fantasy, ou encore Tecmo avec un tout petit stand consacré à Dead or Alive 5. Et évidement, SEGA n'était pas présent, à la différence de l'année dernière, avec leur excellent stand. Et franchement, ça a fait comme un vide...

On pouvait donc compter sur Nintendo pour mettre l'ambiance, avec un stand vraiment énorme, un truc comme 1 500m² avec un milliard de bornes Nintendo Wii et Nintendo 3DS XL, et de jeux à tester !

Côté Wii, on pouvait jouer à ceci :
Beat the Beat : Rhythm Paradise
Project Zero 2 : Wii Edition
Inazuma Eleven Strikers

Mais c'est sur Nintendo 3DS qu'on avait le plus à manger, avec tout ceci : New Super Mario Bros. 2
Luigi's Mansion : Dark Moon
Professeur Layton et le Masque des Miracles
Kingdom Hearts 3D : Dream Drop Distance
Castlevania : Lords of Shadow - Mirror of Fate
Fire Emblem : Awakening
Heroes of Ruin
New Art Academy
Spirit Camera : Le Mémoire Maudit
Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Londres 2012

Mais là où Nintendo a vraiment bien joué le coup, c'est sur l'organisation de tournois. Tous les jours, les joueurs pouvaient s'inscrire à des tournois sur Kid Icarus Uprising, Mario Tennis Open ou Mario Kart 7, pour tenter de gagner des cadeaux. Et pas n'importe quels cadeaux : une 3DS XL et les jeux Nintendo gratos pendant un an. La classe non ?

Pour moi, c'était clairement l'un des meilleurs stands du salon, avec des nouveautés, de l'ambiance, des cadeaux à gagner, et puis la venue d'une personne qui n'était pas prévue au programme : Satoru Iwata (Président, Nintendo Co., Ltd.), accompagné de Satoru Shibata (Président, Nintendo of Europe) et Stéphane Bole (directeur général, Nintendo France). La grande classe.

Bref, encore une très belle édition de Japan Expo et Com!c Con', pas sans défauts, mais très sympa tout de même. Et si vous voulez voir toutes les autres photos, allez faire un tour du côté de la page Facebook de NintenDomaine.

Japan Expo en vidéo

J'ai du bol ! J'ai presque pas filmé, mais les organisateurs de Japan Expo, oui !

Frostis Advance

Test Yoshi’s New Island sur Nintendo 3DS
Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -