NintenDomaine à la pointe de la technologie:



Mon frère joue à Metroid Prime qu'avec le scanner, il tire jamais
Le petit frère de Bidoman



Les jeux Wii U côté Nintendo

Pour un lancement de console, il est important que le constructeur arrive avec un jeu qui tape. A la fois démonstration technique et graphique, c’est généralement celui qui nous fera faire la queue devant le magasin pour acheter la console dès sa sortie.
Si Nintendo n’était pas au rendez-vous avec sa Nintendo 3DS, il compte cette fois-ci faire les choses bien sur Wii U en reproduisant l’effet Wii Sport avec un Nintendo Land et satisfaire les autres avec un Mario et un Pikmin attendu de longue date. Nous y avons joué.

Rédigé par Sia, Caradox et Fire Rafou
20/06/2012

New Super Mario Bros. U

Le premier New Super Mario Bros. sur Nintendo DS a tellement marché qu’il a donné lieu à une suite sur Wii, New Super Mario Bros. Wii, qui a eu également un énorme succès. Un second est également annoncé sur Nintendo 3DS, intitulé sobrement New Super Mario Bros. 2, mais aujourd’hui je vais vous parler de l’épisode Wii U nommé...New Super Mario Bros. U.

Celle-ci reprend les bases de gameplay de l’opus Wii, c’est à dire un jeu de plates-formes ordinaire jouable jusqu’à quatre joueurs qui incarneront Mario, Luigi ou un des deux Toad, et avec en nouveauté cette fois-ci, les Mii. On aurait aimé plus de personnages jouables, ce n’est pas comme si l’univers Mario en manquait. Et puis surtout des différenciations entre les personnages, à la façon d’un Super Mario Bros 2.

Parmi les nouveautés, déjà la présence du Wii U Gamepad qui sert à euh... rajouter des plates-formes. En gros il affiche sur son écran la même chose que la télé, et lorsque vous touchez une zone, une petite plates-formes apparaît pendant quelques temps. C’est pas mal pour éviter de tomber, cela dit, heureusement qu’elle permettra sûrement de jouer normalement aussi, car honnêtement, je me vois mal passer tout le jeu à juste rajouter des plates-formes et voir quatre potes faire le reste du jeu peinard. Soit faudra faire tourner le rôle chiant, soit faut que celui qui utilise le Wii U Gamepad face parti des quatre joueurs. Par contre, il aura du mal à se concentrer à la fois sur le jeu, et à sauver ceux qui tombent en leur rajoutant des plates-formes, mais pourquoi pas, en tout cas je préfère cette deuxième solution.

On a aussi des bébés Yoshi aux effets variés. Le Yoshi violet de la démo pouvait gonfler et voler en secouant la Wiimote. Enfin, de nouveaux pouvoirs seront disponibles pour les personnages, notamment un costume d'écureuil volant permettant de planer.

Il se joue exactement comme l’opus Wii, et à part une amélioration graphique (qui est flagrante quand on est devant l’écran) il aurait très bien pu sortir sur Wii. Car au final le Wii U Gamepad ne sert pas à grand-chose. Mais bon, avoir un Mario pour le lancement de la console, c’est déjà ça.

Graphiquement il vaut quoi ? Et bien c’est vraiment pas mal du tout. Les textures sont lisses, un peu plastoque sur les bords, mais pour un Mario, c’est vraiment super beau. Les décors sont bien travaillés et très agréable à l’oeil, à une époque où les joueurs ne jurent que par les directions artistiques chelous ou les graphismes qui déchirent sa mère, voir des décors juste beau, ça fait plaisir. Bon c’est pas non plus le jeu auquel on jouera dans le but de s'évader dans un univers magnifique et plein de poésie, mais ça reste un plaisir pour les yeux.

En résumé, le jeu s’annonce comme une valeur sûre, comme tous les Mario en fait. Mais malheureusement, il sentira probablement le vu et revu, tellement l’expérience ne changera pas trop de celui sur Wii. On le réservera donc aux gros fans du plombier. Quant aux autres, ils y passeront un bon moment, mais il ne laissera pas un souvenir inoubliable. Quoique je dis ça, j’ai testé que trois niveaux, le jeu n’a peut-être pas encore montré toutes ses surprises...

Pikmin 3

Suite de Pikmin 2 sorti en 2004, Pikmin 3 est un jeu de gestion stratégie atypique où vous êtes à la tête d’une armée de petites bestioles qui ont chacune leur particularité, les bleues peuvent respirer sous l’eau, les jaunes résistent à l’électricité, les rouges au feu, etc... Le but est de les utiliser intelligemment pour explorer des régions, battre la faune locale et ramener les trésors au vaisseau.

Le héros s’appelle Olimar et c’est un petit extraterrestre, pas plus grand qu’une pièce d’un euro. Dans Pikmin premier du nom, il s’était crashé sur la Terre et avait utilisé les Pikmins pour ramasser les pièces de son vaisseau. Très frustrant, le jeu nous forçait à nous dépêcher pour le terminer à une échéance donnée, sans quoi le pauvre Olimar mourrait car ses réserves ne dépassaient pas les trente jours. Le deuxième épisode enleva cette stupide limite de temps et nous fit ramasser les ordures de la Terre, mais aussi de vieux jouets Nintendo, comme le Love Tester ou le Game & Watch, que le héros revendait à prix d’or chez lui.

Il est difficile de parler de ce troisième épisode tant il est similaire aux deux autres. Tout est exactement pareil à la différence de la nouvelle espèce de Pikmin annoncée durant la conférence, le pas très original Pikmin caillou, servant à briser de la glace ou des carapaces d’insectes. Si ce n’est qu’une question de poids, à quoi vont donc servir les bestioles violettes ? La démo à laquelle j’ai pu m’essayer prenait place dans un mode de jeu où il fallait amasser le plus d’argent possible en un temps donné. La reprise en main du gameplay était nécessaire pour arriver jusqu’aux fruits gardés par des obstacles (ennemis ou autres). Là encore, rien de nouveau à ce niveau-là.

Ce n’est pas un secret, Pikmin 3 est à la base un jeu Wii qui a été porté sur la nouvelle console, toute ma session de jeu s’est faite à la Wiimote ! Un jeu où tout se gère via un viseur est forcément plus précis comme ça et c’est bien le cas, même si j’ai regretté l’absence du stick jaune de la GameCube pour bouger mon groupe de Pikmin. A part ça, on retrouve bien vite ses repères et c’est déjà bien.

Le Wii U Gamepad n’est pas forcément inutile pour autant, mais encore une fois utilisé pour une option gadget car Miyamoto a précisé que vous pourrez vous en servir pour switcher entre quatre personnages en même temps dans un même niveau, à la manière d’Olimar et Louie dans l’épisode 2, bien que nous n’ayons vu ni l’un ni l’autre pour l’instant (mais pour le deuxième, c’est normal). Rien ne nous a été présenté niveau scénario, pas même les noms des nouveaux.

Niveau graphismes, c’est bien sûr beaucoup plus beau que sur GameCube, mais sans casser trois pattes à un canard. Il appartient à la famille de ces jeux de début de génération de console, initialement prévu pour la machine d’avant.
Ne gâchons quand même pas notre plaisir de voir enfin un jeu très agréable visuellement sur une console Nintendo, plus de feuille en 2D découpées à la sauvage qui viennent se coller à l’écran, plus de textures floues et baveuses, ni de blur cache misère et ça fait du bien ! Il se permet même d’ajouter de petits effets de bris très jolis lorsque qu’un mur est détruit. Je me souviens encore de la débilité tellement N64 de ces murs qui descendaient dans le sol au fur et à mesure qu’il était fracassés.

Au final, Pikmin 3 est on ne peut plus classique et aurait très bien pu sortir sur une GameCube 2, et ne remplit absolument pas son rôle de démonstration technique d’un jeu de lancement. Ajouté à cela qu’il n’y a pas de mode online de prévu, personnellement, je m’en tape bien fort, mais je sais que certains râleront par principe. Pourquoi avoir attendu si longtemps pour si peu de nouveauté ?

Nintendo Land

Dernière grosse annonce de la conférence Nintendo, le jeu part sur un énorme à priori négatif pour beaucoup de joueur car détaillé beaucoup trop longuement à tort et à travers. Pourtant, il possède un certain potentiel qui n’est pas à exclure.

Pour être tout à fait franc, je n’ai malheureusement pas pu tester tous les mini-jeux présents au salon. Cependant, j’ai quand même pu voir des gens y jouer et me faire un premier avis. On va commencer par les deux mini-jeux auquel j’ai pu jouer.

Le premier était Donkey Kong’s Crash Course qui rend honneur au désormais célèbre jeu arcade. Ici vous contrôlez une espèce de chariot que vous devez déplacer dans une plateforme 2D. Pour cela vous utilisez la fonction gyroscope : on penche à droite pour faire glisser le chariot à droite, et inversement pour le côté gauche. Parfois il faudra actionner des plateformes, par exemple, faire monter une porte qui bloque un accès ou utiliser un ascenseur pour monter votre chariot. Dans ces cas de figure il faut utiliser les gâchettes R et L pour que l’action se déroule. Le but du jeu est donc d’aller d’un point A à un point B en faisant attention à ne pas casser votre chariot en allant trop vite, à ne pas l’écraser ou encore à ne pas le faire tomber dans le vide ! Au niveau de l’affichage, l’écran TV et l’écran sur le Wii U Gamepad affiche exactement la même chose et sans décalage. On se surprend d’ailleurs à exclure totalement l’écran TV et à ne jouer que façon "console portable". Le seul intérêt de l’écran TV est pour les spectateurs qui vous regardent. Franchement, ce jeu est très rigolo et m’a l’air de proposer du challenge : je n’ai même pas réussi à terminer le niveau, malgré mes 5 vies ! Il faudra voir si beaucoup de niveaux sont proposés. Un éditeur de niveau pourrait aussi s’avérer pas mal avec un partage via le net et un vrai suivi de Nintendo.

Passons au second jeu que j’ai testé : Takamaru’s Ninja Castle. Autant être clair, c’est pourri. On a ici un vulgaire jeu de shoot à la Duck Hunt comme on en a déjà vu dix milles. Le but étant de viser les ninjas avec le Wii U Gamepad et de glisser son doigt pour envoyer des shurikens. C’est répétitif et on s’en lasse très très vite. Point positif : vraiment aucun temps de latence après l’envoi de notre shuriken. On a vraiment l’impression qu’il sort de la manette et réapparaît à l’écran TV après une traversé invisible du salon.

Dans les jeux que je n’ai pas pu tester mais dont j’ai pu observer, il y a pour commencer Animal Crossing: Sweet Day. Rien qu’à voir les divers rires des joueurs, tu sens qu’il a un très bon potentiel multi ! Le jeu se joue à 5 maximums. Un joueur possède le Wii U Gamepad et contrôle des gardiens qui ont pour rôle de protéger un verger rempli de bonbons. Les autres joueurs doivent quant à eux collaborer ensemble pour récupérer les bonbons avec leur Wiimote. Seulement voilà, plus leurs personnages se gavent de bonbons, moins ils vont vite ! Les gardiens peuvent alors les rattraper plus facilement. L'intérêt du Wii U Gamepad réside dans le fait que le joueur a un meilleur champ de vision et peut ainsi piéger ses adversaires. Ces derniers ont cependant l’avantage de jouer en équipe. Les "attention à côté de toi !" ou "putain tu vas nous faire perdre bâtard" sont légion et ça s’avère très très drôle.

Luigi’s Ghost Mansion a beaucoup de points communs avec le jeu précédent. Le principal changement réside dans le fait que les joueurs à la Wiimote peuvent attaquer le joueur seul grâce à leur lampe torche ! Le joueur contrôlant un fantôme sensible à la lumière.

Pour terminer il y avait aussi The Legend Of Zelda : Battle Quest. Ce jeu est entièrement un jeu de collaboration, tous les joueurs sont en équipe et doivent affronter des ennemis dans un jeu d’action sur rail. Deux joueurs ont une WiimotePlus et utilisent une épée, à la manière d’un Wii Sports Resort. L’intérêt réside dans le 3eme joueur qui utilise le Wii U Gamepad comme vous vous en doutez ! Celui-ci contrôle un arc et doit viser ses ennemis en bougeant son engin. La chose la plus intéressante est que le joueur peut se tourner à 360° ! Des ennemis derrières ? Hop il tourne le dos et les touche. Des ennemis perchés en haut de la TV ? Il monte son Gamepad et c’est bon !

Bien sûr, il faudra attendre de connaître le contenu définitif pour donner un véritable avis sur ce Nintendo Land. Mais clairement, ce jeu semble exploiter en long et en travers toutes les possibilités proposées par le Wii U Gamepad. La plupart des jeux sont amusants et il y aura sûrement possibilité de passer un bon après-midi avec ses potes. Seulement un après-midi ? C’est ici que le bât blesse. C’est d’ailleurs un problème récurrent des party games qui ont souvent un potentiel de rejouabilité proche du néant. Je ne peux pas encore vous donner de réponse à ce niveau mais si le jeu est proposé avec la console, sans lui faire gonfler son prix, ou s’il est proposé à bas prix, je pense qu’on peut dire oui. Je n’ai pas peur de penser qu’on est au-dessus d’un Wii Sports ou d’un Wii Play. Encore loin des meilleurs party games mais au-dessus des Wii machin, je le mettrais pour le moment au niveau d’un Mario & Sonic.

Game & Wario

Rappelez-vous en 2006, au-delà de Wii Sport et Wii Play, Nintendo nous proposait un 3eme party games pour la sortie de la Wii, Wario Ware : Smooth Moves. Pour la Wii U, Wario et sa bande sont de retour pour squatter le lancement. Seulement voilà, au lieu de nous proposer le format des micro jeux des Wario Ware, ce Game & Wario nous propose des mini-jeux plus long mais pas spécialement plus bon. Bonne nouvelle : cette fois-ci j’ai pu tester l’ensemble des mini-jeux proposés, au nombre de 4.

On commence tout de suite par Flèche. Ce jeu me fait vaguement penser au jeu de Ninja de Nintendo Land. Normal, c’est encore un jeu de shoot ! Bonjour l’originalité ! Ici on lance des flèches grâce au Wii U GamePad qui simule un arc en forme de moustache à Wario. Celles-ci doivent toucher un ensemble de petit monstre qui se multiplie de plus en plus et se rapprochent de vous. Si Jamais le monstre est trop proche de vous, il rentre dans l’écran du Wii U GamePad et vous devez l’exclure en appuyant dessus. Ce premier jeu est... rigolo mais disons qu’on y retournera sans doute pas.

Alors autant lancer un second mini jeu : Ski ! Ici on contrôle le danseur disco Jimmy T qui doit descendre une montagne enneigé en ski. Pour le guider, vous utilisez la fonction gyroscope. L’écran TV montre le personnage en 3D tandis qu’il est en 2D vu de haut sur le Wii U GamePad avec des graphismes aussi pourri mais cool que la série Wario Ware. Le jeu est déjà un peu plus rigolo que le précédent mais on peut en trouver des similaires sur smartphone. D’autant que l’écran TV n’est pas utilisé.

Pas grave on passe à la suite avec Objectif. Dans ce jeu, vous voyez un décor de ville avec plein de gens dedans. On vous file en même temps une liste de criminels avec leur photo. Ensuite, vous jouez à Où est Charlie? Le but étant de regarder la TV pour trouver les criminels puis de les cibler avec le Wii U GamePad, utiliser la fonction zoom et les photographier grâce au bouton R. Le jeu est sympa si vous aimez chercher. Vous pouvez même vous mettre à plusieurs pour chercher. Unique jeu réellement intéressant pour le moment...

Sera-t-il le seul ? On va bien voir avec Fruit. Ici on joue à plusieurs même si en fait un seul joueur utilise le Wii U GamePad pendant que les autres ne font qu’observer la TV. Le joueur utilisant le Wii U GamePad contrôle un voleur qui doit voler des fruits. Seulement les autres joueurs ne doivent pas le griller. Pour cela il doit se balader sur une place et se mélanger à la foule pendant qu’il pique des fruits. Pour compliquer le jeu des observateurs, le voleur pourra utiliser des raccourcis ! Une fois le temps écoulés, les autres joueurs pourront choisir parmi une liste de voleurs potentiels. S’ils trouvent c’est gagné ! Sinon c’est le joueur voleur qui peut se la péter. Encore un jeu intéressant même si on n’y repassera pas dix fois non plus.

Deux jeux qui ne font pas mieux qu’un smartphone et deux jeux intéressants mais qui seront sûrement vite lassant. Que peut-on en conclure ? Sûrement que ce Game & Wario sera un party game identique à dix milles et qui sera loin de combler un bon grand nombre de joueur. Pour autant, il devrait amuser les enfants et leurs parents, c’est déjà pas mal mais j’ai comme un air de déjà vu, pas vous ?

Pour conclure...

Comme ce fut le cas sur DS, Wii et 3DS, Nintendo ne s’est pas vraiment foulé pour briller durant le lancement de sa console. Loin de mettre en avant les atouts de sa nouvelle machine autrement que dans des mini-jeux faciles, il nous sert au final du classique, même si nous ne cracherons pas dessus pour autant. Le temps de l’émerveillement avec Super Mario 64 est fini et il semblerait que les éditeurs tiers est plus de choses intéressantes à nous montrer.

Détails de l'article
New Super Mario Bros. U par Sia
Pikmin 3 par Fire Rafou
Nintendo Land par Caradox
Game & Wario par Caradox

A suivre...

Sia, Caradox (minis-jeux-man) et Fire Rafou.

Test Yoshi’s New Island sur Nintendo 3DS
Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -