NintenDomaine à la pointe de la technologie:



preeeeeeeeuuuums (même si g pas encore lu)
Y'en a qui s'emmerdent franchement sur Internet...



Les jeux Wii U côté Editeurs Tiers

Comme c’était le cas avec la Nintendo 3DS, Nintendo laisse une place aux éditeurs tiers pour le lancement de sa machine. Si ces derniers ne se sont pas foulés pour la portable, donnant ainsi un line-up tout pourri, tout pense à croire que ça ne sera pas le cas sur Wii U, notamment grâce à un Ubisoft en forme. Nous les avons testés !

Rédigé par Sia et Fire Rafou
24/06/2012

Rayman Legends

Moi qui ai adoré Rayman Origins sorti l’an dernier, je suis ravi de voir qu’une suite était en préparation, malgré tout le foin qu’il y a eu sur les ventes un peu faiblardes (néanmoins satisfaisantes pour Ubisoft), et qu’elle sort pour bientôt ! S’il y a bien un jeu qui me fera acheter la Wii U, c’est celui-là !

Rayman Origins, un jeu tout en 2D, magnifique et entièrement réalisé en dessins, a mis un sacré coup de vieux au plombier de Nintendo avec un gameplay très dynamique, rapide et fluide, tout ce que n’est pas New Super Mario Bros. Wii...
Legends reprend la même idée, mais dans des mondes de contes de fées, voir de mythologie, sa toute première annonce avait laissé entendre des lieux inspirés de l’Olympe. Il apporte en plus de ça une petite amélioration graphique qui donne aux personnages un peu plus de relief qu’auparavant. Même si l’effet final fait moins dessin, cela n’en reste pas moins sublime, sans parler des décors incroyables.

Le plus important dans tout ça, c’est que ce jeu est exclusif Wii U (en tout cas pour l'instant) ! Dans un concept un peu plus poussé que le Lums rouge de Super Mario Galaxy 2, un deuxième joueur prend en charge le Wii U GamePad et se charge de tout un tas de petites interactions avec le décors, par le biais de Murfy. Par exemple, en coupant une corde au plafond avec l’écran tactile, il permet à Rayman de l’utiliser comme liane pour franchir un obstacle. C'est donc un jeu parfait pour jouer en duo avec un joueur moins habile que vous, mais sans qu’il ne se contente de ramasser vos pièces car il est très souvent sollicité et doit s’adapter à la rapidité du jeu.

Comme pour le premier, quatre personnes peuvent participer à l’aventure, ce qui augmente le nombre total à 5 joueurs sur un même jeu ! A la différence du premier, où seulement Rayman, Globox et deux p’titzètres étaient jouables, Ubisoft nous promet d’autres personnages. Personnellement, je parie sur les pirates mécaniques.
Par contre, quid du joueur tout seul ? Pas un mot en ce qui les concerne et c’est très inquiétant. Est-ce qu’il faudra gérer deux manettes en même temps ? Verra-t-on un jeu complètement différent ? J’espère qu’on aura vite des réponses.

Pour ce qui est du joueur face à la télé, le gameplay reste exactement le même que dans le précédent épisode, excellent et rapide où vous pourrez courir et frapper à toute berzingue dans des niveaux colorés, variés et rythmés.

Le niveau qui a fait sensation n’était pas celui du donjon qui nous présentait une large panoplie des interactions avec le GamePad, mais celui de la course musicale. Origins surfait déjà sur cette idée de niveaux où tout s'enchaîne très vite avec un rythme fou, surtout pour ceux avec le coffre à pattes. Dans Legends, c’est carrément un plateforme rythm’n game qui nous est proposé où le joueur avance au tempo d’un heavy metal de furieux. Le mablettiste lui, clique, comme avec Elite Beat Agents pour parfaire le score de la course en faisant apparaître des Lums. Pour y avoir joué, c’est franchement super !

Je ressors au final très content de ce que j’ai vu. D’une parce que le GamePad apportera de nouvelles idées de level-design et de deux, parce que j’ai tout simplement adoré le premier. Le jeu qui me fera acheter une Wii U, ne sera peut-être pas un jeu Nintendo.

En revanche, il y a un point sur lequel Ubisoft n’a pas du tout communiqué, c’est sur cette fonctionnalité GamePad qui nous a pourtant été montrée dans la vidéo qui avait fuitée quelques semaines avant l’E3. Qu’en est-il des figurines que l’on pourra transférer dans le jeu ? On sait pas.

ZombiU

Également exclusif et disponible au lancement, ZombiU est en quelque sorte ce que fut Red Steel pour la Wii, le jeu gamer ! J’espère bien évidemment qu’il sera un peu mieux.

Ce Survival Horror prend place dans la ville de Londres, dévastée et abandonnée, la peste a décimée les habitants de la ville et certains sont infectés par une maladie qui les change en zombis. Vous devez absolument survivre en tant qu’humain et pour ça, il va falloir la jouer économe, car contrairement aux derniers Resident Evil sur PS360 où vous jouez un membre des Expendables armé jusqu’aux dents, vous n’avez ici que peu d’objets à disposition et il faudra les utiliser prudemment. La démo commence avec un flingue à peine chargé et une batte de cricket en guise d’arme au corps à corps, passé l’aspect british assez drôle, vous avez mis tellement de temps à tuer un zombie avec cette arme, que vous êtes contraint de fuir face à la dizaine que vous apercevez, dans l’ombre.

Comme je l’ai dit, survivre est ici le coeur du jeu, vous êtes un humain tout à fait normal, ce qui inclus qu’il n’y a pas de seconde chance, lorsque vous mourrez, c’est pour de bon. Si vous mourrez infecté par une zombie, votre personnage devient un mort-vivant comme les autres, et vous incarnez donc un corps totalement nouveau. En plus, vos avatars gagnent de l’expérience au fur et à mesure de leur avancée et la frustration d’en perdre un pour une bêtise sera encore plus grande. Vous pouvez tout de même aller à la recherche de votre ancien vous, si vous avez le courage, pour récupérer tout l’inventaire rassemblé, car non, lui, il ne se téléporte pas.

Vous l’avez sans doute deviné, mais votre inventaire, c’est le Wii U GamePad. Dans le but de créer un stress supplémentaire, tout se gère en temps réel via le petit écran et il faudra vous dépêcher pour ne pas vous faire surprendre. La mablette est régulièrement sollicitée pour des actions que nous avons pu voir dans le trailer de la conférence : taper le code d’une porte, forcer une serrure, rétablir le courant, fouiller un corps, etc... Cela peut faire un peu gadget mais au final c’est vraiment immersif car le stress est bien présent et ce nouveau système permet de faire renaître l’intérêt de ce genre qui s’était un peu perdu en route : l’horreur et surtout, la recherche de sensations fortes.

Loin de se contenter d’utiliser le gameplay, Ubisoft a également voulu participer au côté réseau social voulu par Nintendo pour la Wii U. Vos personnages zombifiés iront s’incruster dans les parties de vos potes qui pourront se faire plaisir à vous éclater la tronche à coups de batte afin de récupérer votre inventaire. L’idée de gameplay asymétrique revient également. Dans un des modes multi, un joueur sur sa mablette se chargera de vous poser pièges et zombies dans votre dos et vous aurez la tâche de survivre à ses assauts.

Le gros doute concernant ce jeu, c’est que rien ne nous dit de quoi sera composé le scénario. Est-ce qu’on sera lancé à la recherche de quelque chose, de quelqu’un ? Ou alors tout simplement lancé dans un monde ouvert semi online sans réel autre but que de survivre. Je n’en sais rien.

Au final, malgré des graphismes qui datent un peu, sans qu’ils ne soient dégueulasses pour autant, ZombiU est vraiment le jeu de démonstration technique que l’on attend d’un lancement de console. Celui qui utilise et met en scène de manière intelligente les fonctionnalités de la Wii U. Nintendo devrait en prendre exemple... En plus de ça, s’il s’avère être un bon survival horror, c’est vraiment un jeu à surveiller.

Project P-100

C’est quoi cet ovni développé par PlatinumGames (les darons de MadWorld, Bayonetta et compagnie) ? Et bien si à première vue on dirait un Pikmin-like, il s’agit en fait d’un Beat them all. Oui un Beat them all en vue isométrique où l’on dirige une escouade.
Le concept est simple : des robots attaquent une ville, et de braves hommes tout en super deformed décident de faire les super héros (façon japonaise, donc très kitsch) et se réunissent en équipe pour sauver la ville.

Alors comment ça se joue ? L’écran du Wii U Gamepad affiche des symboles à reproduire au stick en même temps que l’on presse le boutton A pour faire des armes, ou plutôt des formations, avec votre équipe. Si vous faites un cercle, votre équipe formera un poing géant pour frapper votre adversaire, si vous faites une ligne droite, ils prendront la forme d’une épée et attaqueront en fonction. Il y a aussi le flingue si vous aimez attaquer à distance. J’imagine que de nouvelles armes seront présentes dans la version finale du jeu. Certaines seront peut-être à débloquer.

Parfois vous aurez à utiliser certaines formations précises selon les circonstances, comme par exemple prendre le poing pour presser un interrupteur. Un détail qui m’a beaucoup plu, la présence de passage en intérieur qui vous feront jouer un personnage isolé, visible sur l’écran de la mablette. Celui-ci devra résoudre des énigmes pour permettre à toute l’équipe de s’en sortir, et hop retour sur l’écran de la télé. Ça peut être très fun !

La fin de la démo se terminait par un boss que je n’ai pas réussi à battre : un robot géant que l’on devait détruire en explosant des interrupteurs sur ses bras puis en faisant une chaîne avec ses personnages pour passer d’un bras à l’autre. Le temps n’a pas joué en ma faveur et la démo s’est stoppée après que j’ai pu détruire le premier bras.

L’ambiance est très colorée et dynamique, ça a un côté cartoon japonais, et ça pète ! Pour ce qui est du scénario, on sait pas grande chose mais j’imagine que ça sera très second degré. Bien que l’on ne sache pas grand-chose du jeu en général, cette démo m’a franchement emballé. Ce ne sera pas forcément le jeu du siècle, mais sûrement une bonne bouffée d’air frais pleine de personnalité ! Un titre à surveiller quoiqu’il arrive !

Ninja Gaiden 3 : Razor's Edge

Le retour de Ryu Hayabusa, et sur console Nintendo ! Après le départ de Tomonobu Itagaki du studio Team Ninja, beaucoup ont enterré la licence Ninja Gaiden. A raison, le troisième épisode, sorti sur console HD en début d’année contient tout ce que son prétentieux créateur ne voulait pas y mettre : QTE, assistanat, etc... Résultat, il s’est fait détruire un peu partout.

Cette version Wii U est, selon les dires de l’éditeur Tecmo, une version "je vous ai compris". Ils ont écouté les fans et la difficulté a été largement rehaussée. Pour preuve, je me suis fait crever un bon nombre de fois. Si je devais prendre une échelle que les fans connaissent, je dirais que cela correspond au niveau de difficulté juste au-dessus du mode normal dans l’épisode 2. Pour une démo, ça va, attendez-vous à mourir plus d’une fois, parce que les ennemis sont résistants et plutôt coriaces.

A part ça, la Wii U apporte un système d’expérience. Avec les points de karma, vous pourrez améliorer les capacités et armes de Ryu dans un menu un peu plus complet qu’auparavant. La mablette apporte essentiellement une interface plus rapide pour gérer son inventaire et changer d’armes, ce qui sera, je pense, monnaie courante sur les jeux multi support.

Je suis resté un bon moment devant la borne, en ayant une préférence pour le Wii U Pro Controller. Forcément, avec un jeu d’énervés comme Ninja Gaiden, je n’avais pas tellement envie de forcer mes mains crispées sur le Wii U GamePad. Une manette classique est meilleure pour retrouver ses repères. C’est la faute de la manette, quelle excuse de perdant...

Batman Arkham City : Armored Edition

Je suis un grand fan de comics, mais j’avoue avoir une préférence pour Marvel que pour DC. Néanmoins j’ai passé mon enfance à regarder Batman, et ayant adoré les films de Christopher Nolan, c’est toujours une joie de plonger dans l’univers du chevalier noir.

Ici, il ne s’agit que d’un portage des versions PS360 avec des ajouts de taille (ou pas). Le gros avantage est, selon moi, la présence de tous les DLC déjà sortis, ça évite de trop casser sa tirelire pour jouer Robin, Nightwing et bien sûr Catwoman. Ensuite Batman a une nouvelle armure, d'où le nom "Armored Edition". Il faut noter que graphiquement le jeu est moins beau que sur les autres consoles, malheureusement...

L’intérêt principal de cette édition est l’ajout de la Mablette pour gérer son Batmatos. Honnêtement je trouve ça extrêmement gadget, limite un poids, tellement c’est désagréable de devoir switcher d’écran dès que l’on veut prendre un objet. Je n’ai pas joué au jeu de base n’ayant pas les consoles, mais s'il reste une valeur sûre, aucun ajout ne justifie le fait de racheter cette version pour le très faible contenu supplémentaire de la version Wii U. A réserver donc à ceux qui ne possèdent pas le jeu d’origine.

De plus, j’aime vraiment pas la maniabilité à la mablette pour ce genre de jeu, bien que ça reste subjectif, et comme on dit, avec l’habitude ça ira mieux !

Détails de l'article
Rayman Legends par Fire Rafou
ZombiU par Fire Rafou
Project P-100 par Sia
Ninja Gaiden 3 Razor’s Edge par Fire Rafou
Batman Arkham City : Armored Edition par Sia

Sia et Fire Rafou.

Test Yoshi’s New Island sur Nintendo 3DS
Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -