NintenDomaine à la pointe de la technologie:



Je vous l'avais dit que je ressemblais pas à mon Mii
Thomas/Yoshi, qui affirme sa personnalité



Final Fantasy 1 & 2 : Dawn of Souls

Après un sublime épisode tactique sur GBA, Square-Enix nous livre un autre remake du commencement de sa série phare, j’ai nommé : Final Fantasy. Avec un nom pareil, un peut se demander si son créateur avait envie de faire une dernière connerie avant de se jeter par sa fenêtre. Eh bien, comme beaucoup le savent déjà, ce jeu (l’original) à servi à sauver le studio de la faillite. Maintenant, Square n’en est plus à mettre la clé sous la porte, mais on dirait que ça lui fait plaisir de nous re-servir ce jeu, avec l’opus numéro 2, lui aussi refait plusieurs fois. Et ça ne peut pas faire plaisir qu’a lui...

Rédigé par Lost Spirit
29/01/2006

Final Fantasy 2

A quatre contre quatre, c'est jouable...
Hé ben n'espérez pas réussir à les battre !

GRAPHISMES

Bon, qui dit GBA, dit graphismes 2D (même si parfois y'en a qui tentent le coup de la 3D) et je ne vais pas passer par quatre chemins… Décevant… Rien que ça, ça pourrait vous donner envie de ne pas acheter le jeu : les graphismes ne sont pas à la hauteur de la GameBoy Advance, contrairement aux autres hits de l’éditeur sur cette même console, les graphismes étant quasiment les mêmes que ceux du jeu sur Wonder Swan Color. Quand j’y pense… Y a pas longtemps j’ai recommencé le jeu (c’est pas vraiment recommencé, c’est l'un des donjons supplémentaires) et j’ai trouvé que les personnages étaient moches (ils le sont encore mais bon...). Limite ils étaient plus beaux que Link dans les Zelda GameBoy Color ! (Ah nan j’exagère là… Ils sont plus colorés et plus détaillés).

Néanmoins, le jeu est loin d’être laid. Mais il faudrait tout de même aller faire une pétition pour réclamer des graphismes dignes de ce nom parce que moi, même si ça ne m’a pas trop dérangé pour jouer, j’espérais que ça serait un peu mieux ! Et je ne dois pas être le seul à penser ça… L’univers est simple mais coloré, et les animations à l’écran sont fluides, sans aucun ralentissement. Les monstres du bestiaire ont été complètement refais, les éléments du décor sont, pour ma part, plus détaillés et plus colorés. Les effets de magie et animations des attaques à l’arme blanche (et autres trucs qui servent à faire mal) sont particulièrement bien rendus. Par exemple, lorsqu’une magie augmente en puissance, l’animation n’est plus la même, ce sera plus long, plus grand, plus détaillé, ce sera mieux quoi !

Final Fantasy 2

C'est l'un des nombreux combats que vous aurez à faire dans le Donjon supplémentaire

GAMEPLAYS

Le gameplay est un peu différent d’un jeu à l’autre, c’est pourquoi j’ai décidé de séparer cette rubrique en deux (c’est bien la première fois que je suis organisé moi…).

Le gameplay de Final Fantasy 1 est un gameplay au tour par tour (celui du 2 aussi me direz-vous). Au début du jeu, avant que ne commence l’histoire, on doit choisir les noms des persos (ceux qu’on veut, et ceux qui peuvent être choisis par la console quand on a plus d’idées), et surtout, on doit choisir entre plusieurs catégories de combattants pour nos personnages :

Plus tard dans le jeu, les héros changeront de classe (dans la même lignée que celles qu’ils ont actuellement) pour améliorer leurs compétences. Donc en fait c’est un gameplay banal pour un RPG.

Le gameplay de Final Fantasy 2, quant à lui, donne automatiquement des noms aux personnages qu’on pourra éventuellement changer. Ce qui diffère de Final Fantasy 1, c’est qu’a la fin des combats, on ne gagne pas d’expérience. En fait, plus les personnages utilisent une arme ou une magie, plus elles deviennent puissantes. Donc en gros, pas de « brasier + » dans cet opus, mais des « brasier 7 » sept étant le niveau de la magie. Il en va de même pour les statistiques des personnages : par exemple, lorsqu’on se fait taper et que l’on perd des HP, cette compétence augmente.

Dans les deux jeux, les combats sont aléatoires (et parfois y en a souvent, même trop), les magies peuvent toucher plusieurs cibles en même temps ce qui, je trouve, est très pratique pour éliminer plusieurs adversaires d’un coup. Le problème, c'est que la puissance du sort est partagée entre les cibles, ça fait donc moins mal (raaah c’est chiant ça !).

Ah et j’allais oublier de vous dire ! Si vous êtes des flemmards et non des explorateurs et que vous ne voulez pas vous perdre dans un des niveaux, prévoyez une feuille et un stylo pour faire un plan, parce que vous en aurez sûrement besoin. Moi j’adore me promener dans les plaines, forêts, déserts, grottes et tuer du monstre pour me défouler ! C’est carrément jouissif ! Mais c’est moins bourrin qu’un jeu de combat ^^

Final Fantasy 1

Et voici le roi des Dragons, Bahamut !
(il est toujours là, lui)

MUSIQUES et SONS

Bon bah voilà, j’attaque la partie du test que je sais pas faire^^ (mais bon, je vais quand même essayer… et puis c’est Final Fantasy tout de même ! Je vais pas vous faire un truc qui part je ne sais où pour vous dire que c’est de la bombe !)

Franchement, j’ai adoré la bande son ! Elle est géniale ! Cela rentre dans une oreille et ça reste pendant un bon bout de temps dans la tête. Cela va de la magnifique musique d’intro aux sublimes ziks de fin (bah ouais, y a deux jeux donc, y a deux musiques de fin ^^). En parlant des musiques de fin, je suis entrain d’écouter celle de FF1 en boucle... hé oui, il y a un sound test !

Bref, c’est une bande son grandiloquente, elles sont à savourer ! Et moi j’adooooore !). En ce qui concerne les bruitages, on arrive sans peine à distinguer la foudre, d’une explosion ou un coup d’épée d’un coup de poing, même si parfois ce n’est pas trop évident à reconnaître. Par exemple : lorsqu’un des personnages se bat à main nue, eh ben moi j’aurai plutôt tendance à dire que c’est le son d’un coup de flingue mal fait à la place. Il y a aussi les lances dont le son ne m’évoque rien, en tout cas pas le son d’une lance (je sais d’ailleurs pas ce que c’est le son d’une lance). Heureusement qu’il y a les images parce que pour certains sons, c’est pas évident à reconnaître d’entrée de jeu.

Final Fantasy 1

Ils ont dû descendre bien bas pour croiser ce monstre...

HISTOIRES

Là encore je vais séparer la rubrique en deux, pour des raisons d’organisation. Les deux scénarios pètent de partout mais ils se sont pas trop cassés la tête chez Square. N’empêche qu’ils sont bien.

Le scénario de Final Fantasy 1 n’est pas très compliqué ni recherché, mais il est efficace : vous êtes quatre voyageurs en possession de cristaux qui s’arrêtent dans la citadelle de Cornélia. Le roi, justement, cherche désespérément les possesseurs de cristaux qui libèreront la terre du mal qui la ronge (et les heureux élus sont : les héros de l’aventure !). Lorsque le roi vous rencontre, il vous explique que sa fille à été enlevée par un ancien chevalier, que vous devez retrouver. Voilà comment commence Final Fantasy 1.

Passons maintenant à Final Fantasy 2 : tout commence alors qu’un village est entrain de se faire raser par je ne sais quelle armée. Et hop, tout de suite un combat est engagé contre plusieurs des chevaliers qui attaquent votre beau village. N’essayez pas de résister, ce combat est perdu d’avance. Vous vous faites battre, puis vous vous évanouissez… Vous vous réveillez dans une maison qui est la base des rebelles qui luttent contre l’empereur (ça c’est l’ennemi du jeu, celui qui a ordonné que l’on rase votre village). Après plusieurs dialogues, le chef des rebelles vous assigne une mission. Et c’est parti pour l’aventure.

Les deux histoires m’ont un peu déçues car lorsqu’on a joué aux épisodes les plus récents (sauf ceux sur PS2), on se dit que c’est pas du tout la même chose. Mais il faut pas leur en vouloir, c’était au début… D’ailleurs moi je leur pardonne ! En ce qui me concerne, je les préfère au scénario de Final Fantasy Tactics Advance, qui est un peu trop enfantin de prime abord (bien qu’au fil de l’histoire on se rende compte qu’elle soit pleine de philosophie etc…).

Final Fantasy 1

Là c'est le moment où vous devez parler à une flamme...
(c'est aussi le moment où je me suis fait éclater comme une bouse)

DURÉE de VIE

Avec les nombreux donjons où l’on se perd souvent, la difficulté parfois élevée pendant certains combats (notamment contre certains boss), et les donjons supplémentaires en tant que bonus, vous en aurez pour au moins une quinzaine d’heure pour boucler chaque aventure. Je me suis essayé aux donjons supplémentaires aussi...

Ceux de Final Fantasy 1 sont pires que ceux du vrai jeu ! Ils sont interminables, à chaque pas on se retrouve avec un monstre à battre (et ils sont coriaces croyez-moi), et quand on arrive à la fin du donjon (si on y arrive) eh ben on se retrouve devant un taré qui vous met une raclée en quatre tours ! C’est horrible… Et je l’avoue, je n’ai jamais réussi à les battre (j’en ai essayé un, et j’ai tout de suite abandonné, parce que s’entraîner ça prend trop de temps ^^).

Contrairement aux donjons supplémentaires du premier opus, celui de Final Fantasy 2 est moins difficile, ou du moins, j’avais une technique pour parer les éventuelles défaites (y a pas de potions, et celui qui s’occupe de soigner perd rapidement ses HP) : je faisait reset ! Oui je sais c’est mal, mais j’ai rien trouvé d’autre ! si vous avez une idée, n’hésitez pas à me contacter !. Et puis sorti du niveau, je trouve une ville dont je ne peux pas sortir sauf pour retourner d’où je viens ou alors pour me faire lyncher par au choix : un taré de boss ou des monstres largement supérieurs à mon niveau. En bref, si vous prenez le temps de vous entraîner comme il faut, si vous avez le courage de faire cent combats aléatoires en une salle, et si vous êtes assez suicidaires pour essayer de battre des boss de malades, eh ben vous en aurez pour… disons… une bonne cinquantaine d’heures de jeu. (désolé pour cette imprécision mais moi j’ai pas eu le courage de tout faire, même si en ce moment je me tape le donjon supplémentaire de FF2).

Final Fantasy 2

Votre village... quand il est attaqué.

EN BREF...

D’un intérêt certain pour ceux qui n’ont jamais joué aux premiers épisodes (comme moi) et qui veulent découvrir les prémices d’une saga extraordinaire telle que Final Fantasy. Au cas où il y aurait parmi ceux qui vont lire cet article, des personnes qui ne veulent des RPG qu’avec des invocations, vous pouvez vous détourner vers un autre RPG (faudra attendre Final Fantasy 4 pour ça). Bien qu’il soit pauvre graphiquement, il n’empêche que ce jeu est excellent (enfin ça c’est à vous de juger, ça reste mon avis personnel).

GRAPHISMES : 13/20
Qui a dit pourris ? Bien sûr ils font déshonneur à la console, mais ils ont leur charme. Ca plait ou ça ne plait pas. En tout cas moi, ça m’a révolté (même si ça ne m’a pas enlevé le plaisir de jouer)... Voilà ce qui arrive quand on a la flemme de bien refaire des graphismes à la hauteur des capacités de la console ! On se prend une mauvaise note dans la g***** ! J’espère que ça a fait mal !

JOUABILITE : 18/20
Aller hop ! 18/20 parce que c’est un RPG et que j’aime les RPG ! Le système de montée de niveau des armes et des compétence sans expérience dans FF2 est pas mal trouvé. Ceux qui sont habitués au genre ne seront pas dépaysés.

MUSIQUES ET SONS : 19/20
Qui dit musique de Final Fantasy dit évidemment excellentes musiques. Nobuo Uematsu a vraiment fait de l’excellent travail dès le début de la saga. Heureusement qu’elle sont là parce que sinon bah j’y aurais pas joué longtemps. « Pourquoi avoir seulement mis 19 ? » me direz-vous… Bah parce que j’ai pas aimé certains bruitages.

HISTOIRE : 16/20
Voici un bel exemple du genre « une histoire banale mais intéressante ». Les deux scénarios pourront vous passionner ou vous repousser, mais ils ont chacun leur style, et c’est très bien ainsi. Personnellement j’ai adoré celui du 2, il est parfait, plein de rebondissements etc...

DURÉE DE VIE : 15/20
Un peu décevant pour un RPG, qui plus est pour un Final Fantasy. Mais en fait, si on s’entraîne beaucoup pour pouvoir battre les boss (Comme moi. Je prends pas le temps donc je me fais mettre au tapis. Il faudrait peut être que j’arrête de raconter ma vie moi…^^) on arrive plus ou moins facilement à voir la fin du jeu au bout de trente heures, les deux jeux réunis (et encore je crois que j’exagère). Si on compte les niveaux supplémentaires ça nous donne cinquante heures de jeu.

NOTE FINALE : 16/20
Ce jeu n’est pas un mauvais jeu, mais il aurait pu être beaucoup mieux (surtout coté graphismes !). Il n’est pas obligé d’entrer dans votre ludothèque idéale, mais si vous l’achetez, ce ne sera pas un mauvais achat (à moins que ne me trompe, ce qui arrive souvent…). Et puis, à moins que personne ne veuille l’acheter, il restera peut être les nostalgiques...

Lost Spirit


Test Yoshi’s New Island sur Nintendo 3DS
Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -