NintenDomaine à la pointe de la technologie:



preeeeeeeeuuuums (même si g pas encore lu)
Y'en a qui s'emmerdent franchement sur Internet...



Golden Sun

Rédigé par Smily et Holly Bell
22/03/2002

INTRODUCTION

La vague noire du chaos déferle...

Cette quête débute sur le continent d' Angara, au pied d'une montagne dite sacrée, dans un petit village nommé Val. Parmi ses habitants, les plus sages ont été pendant des millénaires les gardiens du temple du Sol. Dans ce temple sont gardés les secrets d'une science interdite, l'alchimie.

Le sceau qui préservait ces connaissances vient d'être brisé. Trois mystérieux personnages, Alex, Salamandar et Phoenixia essaient de déchaîner sur le monde les pouvoirs de cette science déchue. Ces immenses pouvoirs confèrent à celui qui les détient de braver ses limites et d'acquérir richesse infinie, pouvoirs destructeurs et vie éternelle.

La base de toute forme de vie est contenue dans les quatre éléments, l'eau, la terre, le vent et le feu, symbolisés par les étoiles de Mercure, Vénus, Jupiter et Mars. Le monde sera à la merci de celui qui en est le maître.

Pour éviter de traverser un aussi noir futur, 5 personnes vont se dresser contre les forces chaotiques, et tenter de maîtriser les esprits élémentaires nommés Djinns et les Psynergies, ces pouvoirs alliés aux Djinns et très variés, qui leur fourniront la force nécessaire pour ramener le calme sur leur continent.


C'est l'heure de se lever !

PERSONNAGES

Le côté lumineux !

Et bien voilà, il faut qu’ils se présentent, quand même, tout ces joyeux bambins ! Et ben voici pour vous, en exclu sur le NintenDomaine (cause toujours… lol) les personnages (gentils) de Golden Sun !


Nom : Vlad
Age : 17 ans
Grade : Ecuyer
Élément : Terre
Ville d’origine : Val

Caractéristiques : Vlad, le héros, est un jeune combattant, en provenance de Val. Il a perdu son père, dans une tempête qui se déroula 3 années auparavant… Il fût élevé par sa mère, en compagnie de ses 2 amis, Lina et Garet…

Étant bon guerrier, équilibré, et maîtrisant la psynergie de terre, il s’avère un élément essentiel dans votre équipe (une sorte de joker en quelques sorte :-)).


Nom : Garet
Age : 17 ans
Grade : Garde
Élément : Feu
Ville d’origine : Val

Caractéristiques : Garet est l’ami d’enfance de Vlad. Grâce à sa très grande force, il est excellent guerrier, malgré son agilité un peu basse, et sa psynergie réduite, ce qui en fait en priorité un combattant, très axé vers l’attaque…


Nom : Sofia
Age : 17 ans
Grade : Aqua-Sage
Élément : Eau
Ville d’origine : Imil

Caractéristiques : Descendante des anciens qui protégeaient le phare de Mercure, elle maîtrise parfaitement la psynergie d’eau, et a une grande faculté de guérisseuse, permettant de soigner Vlad et la troupe. Son seul défaut serait ses points de vie, sa défense et son attaque ; mais sa psynergie compense allègrement le tout, et vous sauvera un très grand nombre de fois !


Nom : Ivan
Age : 15 ans
Grade : EO-Sage
Elément : Vent
Ville d’origine : Kalay

Caractéristiques : Maitrisant la psynergie de vent, il utilise cette technique avec très grande aisance. Grâce à ses facultés psynergiques un peu plus développées que le reste de l’équipe, Ivan est un peu le sorcier de l’équipe… Même si sa défense et son attaque ne sont pas vraiment ses points fort, il saura vous impressionner par sa magie :o)


Nom : Lina
Age : 17 ans
Grade : Pyromancien
Elément : Feu
Ville d’origine : Val

Caractéristiques : Ayant perdu son frère pendant une nuit où un orage éclata, elle est très vite prise en captivité par Salamandar et Phoenixia, et vous ne pourrez donc jouer avec elle au long de l’aventure…



Le côté obscur…

 Idem, sauf que là c’est les méchants… Vous remarquerez que certains persos comportent beaucoup de points d’interrogation… Un peu normal, vu que les développeurs tenaient à garder un certain « mystère » avec les ennemis (et c’est pas monsieur Smily qui est faignant !)…

Enfin bref, je vais pas vous refaire l’intro loupée du début, mais voici quand même les personnages ennemis de Golden Sun :-p


Nom : Salamandar
Age : ?
Grade : ?
Élément : Feu
Ville d’origine : ?

Caractéristiques : Un des ennemis, qui veut absolument allumer les 4 phares, afin de s’emparer de l’alchimie… Il se trouvera très souvent sur votre passage, et vous n’aurez d’autre choix de le combattre… Très rapide et doté d’une force très élevée, il vous donnera du fil à retordre maintes fois, et une équipe bien soudée vous sera bien sûr nécessaire !


Nom : Phoenixia
Age : ?
Grade : ?
Élément : Feu
Ville d’origine : ?

Caractéristiques : L’acolyte de Salamandar… Elle le suivra partout, et vous devrez donc la combattre en même temps que l’autre… Elle tient avec Salamandar en otage Jenna et Thélos, que vous devrez bien sûr sauver… Phoenixia aussi, est à la recherche de l’alchimie, et ne laissera personne se monter devant elle, sous peine d’être détruit !


Nom : Pavel
Age : 17 ans
Grade : ?
Élément : Terre
Ville d’origine : Val

Caractéristiques : Pavel et le jeune frère de Jenna… Il fût emporté par le torrent, un soir de tempête, et depuis, tout le monde le croyait mort ; mais Phoenixia et Salamandar l’ont recueilli. Depuis ce jour, il leur doit fidélité, et les sert, tant bien que mal…


Nom : Alex
Age : ?
Grade : ?
Élément : Eau
Ville d’origine : Imil

Caractéristiques : On ne connaît que très peu de chose sur lui ! On sait que c’est un (ancien) ami de Sofia… Enfin bref, un personnage mystérieux, on ne connaît vraiment pas grand chose de lui !



Votre village natal : Val

LES DJIINS

Les djiins sont des petites bêtes qui vous permettent de déclencher de super attaques, et une fois assez nombreux, des furies ! Il en existe 4 sortes, que vous devinerez bien sûr, sans aucun doute :

Les djiins de terre
Les djiins de vent
Les djiins d’eau
Et les djiins de feu

Chaque djiin que vous capturez (à la manière d’un pokémon) apportera des plus à celui qui le porte, et pourra ainsi déclencher des furies (comme dit en haut). Au bout de la première furie d’un djiin, vous pourrez l’invoquer, afin qu’il inflige à l’ennemi de lourds dégâts. Au bout du deuxième djiin consécutif du même type déclenché, vous pourrez provoquer un sort encore plus grand, ainsi de suite ! Bien entendu, une invocation avec 4 djiins sera beaucoup plus importante qu’une invocation de 2 djiins. Après, c’est à vous de gérer, sachant que chaque invocation enduit avec elle une montée de niveau ou de points chez un djiin, et qu’après l’effort (le réconfoooort !), chaque djiin devra se reposer. Et sachez aussi que, naturellement, un djiin avec un niveau élevé mettra moins de temps à se reposer, et sera donc plus rapidement sur pied, et sera plus fort, évidemment :-)

Voici quelques images des principales invocations que vous pourrez trouver dans le jeu, sachant qu’elle sont toutes magnifiques, faisant appel à des dieux de la mythologie, pour la plupart…


Les psynergies sont parfois impressionnantes

PSYNERGIE

Quand vous arrivez dans le jeu, la grosse surprise est sans doute la découverte que toutes les personnes habitant le village de Vale (et aussi chez certaines personnes d’autres villes), ayant un tant soit peu d’expérience, utilisent avec aisance un pouvoir donné qu’à certaines personnes : les mystiques. Comme dit quelques lignes plus en haut, chaque mystique est doté d’un élément que vous connaissez déjà : la terre, l’eau, le feu ou le vent. Chaque mystique peut bien sûr contrôler une magie bien mystérieuse : la Psynergie. Chaque mystique a, naturellement, des pouvoirs bien appropriés à sa classe, comme la tornade, la tempête de feu, le tremblement de terre, ou l’écume, etc. …

 De plus, comme dans les RPG classiques, plus votre personnage montera de niveau, plus il apprendra de techniques psynergiques, mais vous vous en doutez !

Enfin bref, j’espère vous avoir un petit peu plus éclairci sur ce point :)


Certaines énigmes demeurent assez coriaces !

JEU de RÔLE

Je ne vous apprendrai rien si je vous dis que comme dans tout les RPG, Golden Sun possède une partie gestion des personnages, qui permet de faire évoluer le statut de vos personnages, et ainsi les faire augmenter de niveau grâce à, la plupart du temps, des différents objets, et l’équipement ! Ces objets sont bien sûr les armes, les boucliers, les armures, et tout le reste (il y a même une nouveauté, qui consiste à utiliser des relique,s des armes magiques), que vous devrez obligatoirement acheter dans les différents magasins placés dans le jeu, pour pouvoir augmenter la puissance de vos personnages… Pas de problèmes jusqu’ici, c’est très très classique…

De plus, dans l’équipement, vous pourrez aussi utiliser des herbes magiques, capables de, par exemple, vous soigner, ou bien augmenter vos statistiques, ou bien encore faire baisser le niveau de rencontre avec les ennemis… Pratique non ?


 Enfin bref, sur le point tactique et gestion de personnages, Golden Sun fait fort, avec une profondeur quand même remarquable, et même si les habitués s’en contenteront facilement, les amateurs pourront aussi bien profiter du jeu, tant il est accessible, et peut-être même se mettre au RPG, s’ils ne connaissent pas déjà !


Les combats au tour-par-tour

GRAPHISMES

AVIS de SMILY :

Ah les graphismes ! Dans les derniers softs GBA qui sont récemment sortis (je parle de Advance Wars, et de toute la flopée d’autres titres), la dernière console portable (valable) du marché tenait très bien la route ! Alors, qu’en est-il de Golden Sun ? Suit-il la lignée de ses grands frères, et rend-il honneur à la GameBoy Advance ? C’est ce que nous allons voir…

Pour tout vous dire, je vais vous raconter mes premiers instants de jeu… J’allume ma GBA (déjà que c’est assez long comme ça, je vais pas vous raconter l’épisode de l’achat du jeu ! ;-)), j’entre mon joli nom dans le dossier, et paf, ça commence… Sachez que moi, à cet instant, j’ai eu un pincement au cœur en pensant « C’est quoi ces graphismes ? » Et oui, le premier problème que j’ai eu, ce fût que je trouvai les têtes des personnages, en une sort de fausse 3d, très… hum… mal faites. Je détestais cette sorte de 3D, et puis, voilà. Heureusement pour moi, quelques minutes plus tard, en observant de plus près, j’ai découvert que ces têtes que je trouvais laides, étaient en fait extrêmement bien modélisée, avec une technique que je n’avais encore pas eu l’occasion d’admirer…

Puis, une autre surprise, les combats entre Vlad et les ennemis, intégrés en fausse 3D ! Un point fort, pas besoin de vous le cacher ! La modélisation des personnages est remarquable, les sprites sont fins, et, le clou, ce sont les invocations de djiins, ainsi que la magie ! Epoustouflant ! On prend plaisir à admirer ces effets fluorescents progresser sur la GBA, et tomber sur l’ennemi ! Une animation tout aussi soignée règne sur ces scènes, et on se surprend même à invoquer des djiins rien que pour mater la beauté du jeu !

Attention, je ne dis pas que le reste des graphismes est bâclé ! Non ! Loin de là s’en aille cette idée ! Les décors sont fins, les arbres sont bien modélisés, l’animation est aussi, ici, un des points forts ! Pas besoin de vous faire un dessin, les graphismes et l’animation de Golden Sun sont sûrement ce qui se fait de mieux sur GBA, et surpasse sûrement la qualité de quelques opus de la PlayStation !

 

AVIS de HOLLY BELL

Étant donné que ce jeu se trouve sur la console portable la plus performante du moment, ne vous attendez surtout pas à voir quelque chose de négatif de ma part ici !

Les graphismes de Golden Sun possèdent une palette de couleur autant diversifiée qu'agréable. Les variantes se déplient comme un éventail et c'est toujours avec plaisir que l'on évolue dans ce vaste monde parmi des décors variés et très soignés, détaillés et lisses. On voit bien que ce RPG exploite autant que possible les capacités de son support, et on lui en est reconnaissants. Mais la qualité n'atteint son point culminant que pendant les combats lors des invocations, d'après moi. Elles sont toutes d'une grande beauté, et chaque parcelle est soignée, que ce soit la gerbe d'étincelles qui jaillit ou bien les yeux de la personnification, tout est vraiment très, très beau. Certaines qui font référence à la mythologie reprennent fidèlement les traits divins tels qu'on les connaît, dans une cascade d'attaques éblouissantes. On prend vraiment plaisir à parcourir ce jeu. La fluidité rend le tout incontournable, et il serait bien possible qu'il devienne une référence dans cette matière.

MANIABILITÉ

AVIS de SMILY

Quand on commence le jeu, on se dit « Ouais ouais, c’est un RPG. J’connais déjà tout, ce sera simple ! » Mais, trompez-vous ! Oui oui oui ! Dans Golden Sun, au début, on utilise simplement la commande attaquer, et quelques fois des objets, pour se soigner. Mais dès qu’on entre dans le jeu en lui même, on voit que toutes sortes de portes s’ouvrent à nous, tels que les combinaisons de djiins (vous mettrez un certain temps avant de tout assigner, et de comprendre le fonctionnement), la psynergie (l’énergie psychique, qui n’a posé aucun problème pour ma part), la gestion des niveaux, de la vie, des PP (points de psynergie), etc… Au début, on pense qu’on est vraiment débordés avec tout ce qu’il nous tombe dessus, mais cette impression disparaît au fil du temps, et tout s’intègre peu à peu dans le fonctionnement de vos petites mains toutes légères, qui controlent maintenant toutes les combinaisons à la perfection (comme moi :p), et les combats entre les monstres et votre petite équipe devienent presque aisés.

Au niveau de la direction et de la répartition des touches, tout est relativement simple… La croix multidirectionnelle est très bien utilisée, et on peut se diriger en tout sens, comme en diagonal, en bas, en haut, etc. La bonne surprise est que l’on peut aussi gérer la « puissance » où l’on appuie sur le bouton :

Si vous appuyez légèrement sur la croix, votre personnage avancera légèrement, et bien sûr, si vous appuyez comme un gros fadas (comme moi ;-)) vous avancerez en courant ! Pas de problèmes ? Non…

 De plus, dans les phases de dialogue, vous pourrez aussi choisir vos répliques, car, parfois, l’ordinateur nous demande de répondre à une question, en choisissant entre OUI ou NON (l’en a de la converse, le Vlad :p). Cela n’influera pas votre progression, puisque, la plupart du temps, les deux réponses sont valables :

Voulez vous donner le bâton à Salamandar pour sauver votre amie ?
-OUI
-Bien, tu es raisonnable !
(et vous continuez l’aventue)

 Voulez vous donner le bâton à Salamandar pour sauver votre amie ?
-NON
Quelqu’un de votre groupe : Non, je préfère le donner
(et il le donne, et le résultat est donc le même)

 Et voilà :) Mon exemple est un peu absurde, mais en fin bon. Sinon, si vous répondez « faux » à une question importante, vous devrez recommencer la séquence, et répondre cette fois « juste » pour poursuivre l’aventure… Donc, impossible de se tromper !

 Pour en revenir à la répartition des boutons, sachez que le tout est très bien utilisé :

L&R pour assigner une psynergie (afin d’éviter de se retrouver à chaque fois dans les menus pour choisir la psynergie à utiliser)

A pour le bouton Action

B pour revenir en arrière, ou bien pour annuler

Start pour faire pause, ou bien pour sauvegarder, mettre la console en veille (la nouvelle fonction de la GBA !), ou bien pour les options d’ordre techniques… Vous pouvez même choisir la couleur de votre menu de texte (là où les personnages parlent, où vous « configurez » vos persos, etc…).

 Enfin bref, au niveau de la maniabilité, je n’ai rien à reprocher, sauf un peu la complexité dès l’entrée de jeu (elle aurait peut être pu se faire en douceur…) ! Bref, Nintendo signe une excellente maniabilité !

AVIS de HOLLY BELL

On a beau être souvent à quatre et pourtant on n'est qu'un. C'est dû au fait que les amis de Vlad se confondent avec lui le temps de parcourir les distances. Ils ne se séparent qu'en combat et pour les scènes cinématiques.

Faire évoluer son personnage devient aisé et agréable des les premières minutes du jeu. On prend vite l'habitude des commandes, et tout devient réflexe. C'est un jeu très fluide, vraiment sans aucun à-coups. Toutes les directions sont possibles y compris les diagonales, en courant pour aller vite ou en marchant pour voir le paysage d'un peu plus près. Il est également possible d'assigner des raccourcis pour les menus. Rien n'a été laissé pour compte. Tout est expliqué dans le jeu et à chaque fois qu'un nouvel élément apparaît il est aussitôt détaillé.

Par exemple, lorsque vous acquérez votre premier Djinn, c'est lui même qui vous explique comme le lier, comment le mettre en attente et comment l'invoquer. Tout est tellement clair que, pour ma part, c'est le jeu qui m'a aidée à comprendre le bouquin. Ce dernier devient d'ailleurs complètement inutile, puisque tout est dans le jeu. Une telle application, franchement, ça ne se rencontre pas tous les jours !

 Néanmoins, j'en parle ici parce que je ne sais pas où le mettre, le seul petit problème que j'ai trouvé, c'est bien les répliques. Elles sont soignées, certes, mais les scènes sont longues et sans possibilité de les abréger. Je sais pertinemment qu'elles sont nécessaires, mais je ne peux pas m'empêcher de trouver le temps long quand les dialogues commencent. Mais on s'y fait vite !

DURÉE de VIE

AVIS de SMILY

Un peu comme Holly Bell, je ne suis pas tout à fait à la fin du jeu… Disons que j’en suis à son même niveau, cosi cosa (n’est pas KooZ :p)… alors, voilà, c’est un peu difficile de répondre à cette question. Mais, moi, j’en suis environ à une vingtaine/trentaine d’heures de jeu, et je ne me lasse toujours pas de l’histoire, qui nous replonge sans cesse dans la trame principale, puisque, le jeu contient beaucoup de sous-quêtes, en parallèle à votre « vraie grosse » quête. Du style, sauver un seigneur prisonnier des voleurs, ou bien, retrouver le bâton de votre ami, etc. … En bref, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer ! Bien sûr, rien n’influera le cours « normal » de l’histoire, mais quand vous réussirez à finir une sous-quêtes, des objets de valeur vous seront attribués, parfois très utiles !

 Pour en revenir à la durée de vie, sachez que moi alors donc, je ne me suis toujours pas vraiment lassé de l’histoire. Bien sûr, il y a toujours des passages un peu ennuyeux de parlote et de baratin (n’est-ce pas Square ?), mais bon, ça passe, puisqu’on est dans un RPG, une grande histoire d’aventure…

L’autre chose qui m’ennuie, ce sont les combats, souvent un peu trop fréquents qui agacent à la fin, surtout qu’arrivé à un certain moment, on en a marre de retourner au village faire soigner des joyeux bambins. Mais ça, c’est dans tout les RPG à ma connaissance, en passant par les Final Fantasy, au Pokemon, voire les autres, comme Mario RPG ou bien Dragon Quest ! Enfin bref, on pardonnera ce petit point « noir-clair » à Nintendo, surtout quand on a un jeu de cette trempe.

Sinon, j’arrête à partir d’ici de m’éloigner du thème titre, et bien, je trouve que la durée de vie est quand même assez honorable, et je pense arriver à la fin aux 30 heures de jeu. Bien quand même, vous pensez pas ? Enfin bref, voilà, Golden Sun me satisfait par sa durée de vie, donc pas de problème !

 

AVIS de HOLLY BELL

Ah la durée de vie... C'est un peu gênant pour moi de répondre à cette question, vu que je ne l'ai pas encore fini. C'est à dire, pour être honnête, en ce moment je ne fais que me battre pour progresser parce que je suis tombée nez à nez avec quelqu'un de plus fort que moi... alors je ne peux pas encore poursuivre l'aventure ! Mais pour information, j'en suis quand même à une trentaine d'heures de jeu et je ne m'en suis toujours pas lassée. C'est toujours un réflexe de m'affaler sur mon lit et d'allumer ma GBA, avec la radio à fond. Je sais que c'est personnel mais chacun ses goûts.

Quoi qu'il en soit, Golden Sun dure sûrement aussi longtemps que Zelda : oracle of seasons ou ages, tant le but est complexe et la route sinueuse. A chaque fois qu'on croit avoir trouvé il reste quelque chose à faire (un peu comme dans ma fic quoi), mais ce n'est jamais à contre cœur que l'on accepte de remplir cette tâche supplémentaire. La quête comporte de nombreuses énigmes, parfois longues à élucider, et un vaste terrain à explorer, avec sa quantité de secrets à percer et de passages mystérieux à faire surgir à la lumière du jour. Ce n'est ni trop court, ni trop long, bien que je n'en voie pas encore le bout (donc, je parle sans savoir), mais c'est pas grave !

MUSIQUES et SONS

AVIS de SMILY

Dans la plupart des jeux d’aventure, la bande sonore contribue un maximum à l’ambiance du soft, et Golden Sun ne déroge pas à la règle…

Au début, par exemple, quand on débarque dans le village, tout est calme, rien ne se passe, il y a une petite musique, sympa, qui tourne en boucle, comme une petite musique d’enfant, avec une air mélodieux, un peu comme dans la place du marché, dans Zelda Ocarina Of Time… Par contre, quand on arrive dans le sanctuaire du mont alpha, la musique devient de plus en plus mystérieuse, au fur et à mesure où on avance dans le donjon… Au fait, ma musique s’intègre au jeu (bien sûr) et s’adapte en fonction de la situation du héros… Bien sûr, dans les scènes de combat, la musique accélère, et vous met plus la pression ! Et ne parlons pas de celle des boss, qui l’est encore plus !

Maintenant, venons en au principal : Que vaut cette musique de Golden Sun ? Personnellement, j’ai adoré les thèmes principaux, qui vous mettent une jolie mélodie dans l’oreille ! On prend vraiment plaisir à toutes les écouter, et on voit que le compositeur des musiques du jeu n’a pas fait ça comme ça, un peu comme un passe-temps ! NON ! Toutes les musiques sont magnifiques, et les bruitages sont plus que corrects ! On entend bien le bruit des épées et les bruitages des invocations sont excellents ! Enfin bref, je ne m’étalerai pas, puisque bon, en fait, c’est très bien ! ;-)

 

AVIS de HOLLY BELL

Les musiques... encore un truc où je n'ai rien à reprocher ! Elles sont toutes magnifiques et très variées. Elles s'enchaînent avec une aisance à faire pâlir certains jeux. Chacune est adaptée et dans les tons des lieux ou des événements, et prend sa place sans que l'on s'en rende compte, si bien que quand on s'aperçoit qu'elle est présente, on l'écoute en entier avant de poursuivre.

Les sons et les bruitages sont biens aussi, malgré un manque de diversité. On retombe souvent sur les mêmes et c'est regrettable. Même si après tout, la non-diversité ne se fait pas trop sentir, il est toujours bien de ne pas entendre la même chose dans des moments différents. Néanmoins, ce manque retombe tout de même sur un point positif. Etant donné que par moments, on entend un bruit sans voir sa source sur l'écran, on le reconnaît rapidement et on voit à quoi il fait référence. Je prends surtout pour exemple les points de pouvoir qui produisent un petit bruit quand ils se récupèrent en marchant.

Bref, le tout est vraiment agréable, et les petits défauts se noient dans une foule de qualité.

INTÉRÊT

AVIS de SMILY

Ai-je vraiment besoin de vous le dire ? Un gros dessin fera bien l’affaire :p

Non mais vraiment, Golden Sun est un titre impératif, à posséder à tout prix !! Il n’y a pas besoin d’hésiter, courez chez votre vendeur préféré, et achetez-vous cette bombe !!!!!! Vraiment, tout possesseur de GBA se doit d’avoir ce jeu dans sa ludothèque, vous ne serez vraiment, mais alors vraiment pas déçu !

Même le rapport qualité/prix est excellent ! Seulement pour 45€uros, il me semble, vous aurez un jeu beau, long, maniable, la totale quoi ! Je sais, je me répète, mais bon, il faut bien insister sur cela ! Enfin bref, je vais pas vous faire tout un paragraphe entier, je vous dis tout simplement que c’est excellent, sans aucun doute le meilleur RPG de la GBA, et on attend avec impatience Golden Sun : The Lost Age, la suite de cet opus ci… Mais avant, achetez celui-ci :p

 

AVIS de HOLLY BELL

Un RPG de cette qualité n'aurait même pas à répondre à une question du genre "à quoi ça sert d'acheter ce jeu ?". A quoi ça sert ? Eh bien à passer des moments agréables à n'importe quel moment de la journée parmi une foule de qualités de jeu. La quête que l'on pourrait trouver au premier coup d'œil un peu "simple et déjà vue" se montre vite sous une autre face et aiguise curiosité et envie tout au long de l'aventure, devenant chaque fois plus complexe et plus attrayante. Même si l'achat d'une deuxième cartouche est nécessaire, un mode multi-joueurs est néanmoins disponible, pour évaluer son niveau avec un autre accroc de la splendeur.

Les musiques sont également magnifiques et envoûtantes et se renouvellent selon les lieux et les moments. Golden Sun possède trois fichiers de sauvegardes, mais aussi un niveau solo dans l'arène pour 2 joueurs, où l'on peut se confronter à des monstres autant de fois que possible.

En conclusion, pour un prix modeste en comparaison d'une telle quantité, Golden Sun est le RPG de l'année que personne ne pourra regretter d'avoir acheté.

EN BREF...

SCÉNARIO : 18/20
Alchimie, pouvoirs des phares, enlèvement… Tant de choses qui vous intéresseront. En tout cas, j’ai bien aimé le scénario, avec son ambiance mystique :)

GRAPHISMES : 19/20
  
On est sur la portable la plus puissante du marché, et ça se ressent ! Sûrement le jeu qui exploite le plus la GBA de cette année !

MANIABILITÉ : 18/20
  
Un tout petit temps d’adaptation vous sera nécessaire, mais une fois toutes les techniques acquises, ça roule !

DURÉE de VIE : 16/20
  
Environ 30 heures pour un joueur moyen, ça peut être un peu léger, mais bon, il faut s’en contenter ! Mais vous allez pas vous plaindre tout de même !

MUSIQUES ET SONS : 17/20
  
La seule petite chose que j’aurai à reprocher au jeu… Enfin bon, ça reste très correct !

NOTE FINALE : 18/20
  
On a beau chercher, vraiment très peu de défauts se dressent sur la route de Golden Sun… Même si le jeu ne dure qu’une trentaine d’heure, c’est trente heures de pur plaisir que vous procurera votre petite Game Boy Advance ! Un grand hit dans la lignée de Nintendo ! Bon ben, je m’arrête là, je vais pas rabâcher pendant une heure que ce jeu est superbe ! Vous savez ce qu’il vous reste à faire, maintenant ;-)

Smily et Holly Bell


Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Test de Batman Arkham Origins sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -