NintenDomaine à la pointe de la technologie:



En France y'a autant de plouc que d'anti-plouc
(Caradox, qui a choisi son camp)



Mario Party 5

Mario Party, un monument du jeu multijoueur ! Des parties endiablées entre amis à tapoter les boutons comme des fous dans des minis-jeux plus débiles les uns que les autres pour arriver au but suprême : être le gagnant de la partie !
Voici que le cinquième opus fait son apparition et porte le nom très original de Mario parties 5 (on évite au moins le « Super Mario Party turbo X 5 »). Si vous avez lu mon précédant test de MP4, vous saurez que je pars dores et déjà avec un mauvais a priori de ce jeu qui depuis le second volet n’a fait que se dégrader.
Ce bon vieux Mario Party suit-il les traces de son prédécesseurs ? vais-je enfin pouvoir renouer avec la série ? Allez vous être tenté de l’acheter ? Allez vous trouver assez d’amis pour y jouer ? Lisez ce qui suit…

Rédigé par Micke
25/02/2004

HISTOIRE

Dans le ciel, par-delà la lune et au-delà des étoiles, se trouve l’UniRêve, un monde où se côtoient les rêves de chaque individu. Dans ce monde, les étoiles jouent les gardiens et protègent les rêves de chacun.

Une nuit, ces étoiles protectrices eurent une idée. Elles se dirent : « Puisque de nombreux rêves font chaque jour leur apparition dans l’UniRêve… Pourquoi n’offririons-nous pas à ceux qui rêvent une chance de les découvrir ? » C’est ainsi qu’elles décidèrent d’inviter Mario et ses meilleurs amis car comme rêveurs, on ne fait pas mieux !

Les étoiles protectrices préparèrent un tas de jeux super sympas pour les nouveaux venus. Et c’est là que commence l’aventure de Mario et ses amis, les plus anciens comme les plus récents !

MODES de JEU

Commençons par le mode de jeux principal à plusieurs, le « mode Fête ». Ici, vous jouez sur des plateaux de jeux inspirés des rêves de Mario et ses amis. Les règles sont toujours les mêmes depuis le premier Mario Party : chacun se déplace sur le plateau et effectue l’action qu’il a la possibilité d’accomplir à tour de rôle. Quand tout le monde à joué, un mini-jeu s’engage alors. Selon l’action que vous aurez accompli, l’ordinateur vous placera par équipe ou non. Ses minis-jeux vous permettent de gagner des pièces (l’argent, le nerf de la guerre…) et ces pièces servent à acheter les étoiles que vous devez posséder en plus grand nombre pour gagner la partie. Quand le jeu est terminé, il est temps de classer les joueurs. L’ordinateur donne une étoile aux joueurs : pour la personne qui à gagné le plus grand nombre de minis-jeux, pour la personne qui est le plus souvent tombée sur les cases « hasards », ensuite, il calcule toutes les étoiles et donne le résultat.

    Alors autant vous dire que vous allez passer du temps sur ce mode de jeux et que vous allez vous amuser mais peut-être moins que dans d’autres modes. Le défaut de ce mode, c’est tout simplement le concept qui fait le jeu : Les plateaux de jeu. Ils sont plutôt ennuyeux ont assez peu d’interactivité et graphiquement, ne sont pas au top du top (ce n’est pas non plus ce qu’on demande à ce genre de jeux mais quand même, ça compte).

Ensuite, il existe le second mode principal, mais seul. Le mode aventure. Et cette fois ci, on a un mode de jeu valable seul, ce qui était loin d’être le cas de MP4. Le but est simple, il faut sauver l’UniRêve qui a été investit par Bowser et ses Minis-Bowser. Il faut finir tous les plateaux de jeu avec le même perso comme en multijoueur, sauf que cette fois ci, vous jouez contre trois mini Bowser. Vous gagnez la partie quand vous avez successivement éliminé les trois Bowser. Le meilleur moment de ce mode, c’est la bataille finale. Elle est excellente, c’est un mini jeu qui oppose Bowser à l’un des personnages. C’est un vrai boss de fin, le combat se divise en trois parties et vaut largement le boss de fin de Super Mario Sunshine.

Le mode minis-jeux vous permet de jouer à tous les minis-jeux que vous avez débloqué en mode fête sans passer par les plateaux. Il est plutôt réussi et rempli de petits modes pour jouer aux minis-jeux de manières différentes.

    Le mode Super Duel fait un peu figure d’intrus dans ce jeu. Il s’agit de créer des véhicules et d’aller se battre sur des arènes à la manière d’un MarioKart. Sauf que ce n’est pas MarioKart, loin de là. Voilà, vous avez deviné, c’est le mode le plus nul. Les véhicules sont lent comme c’est pas permis (qu’il n’est pas indispensable d’obtenir pour les conduire) impossible de tirer convenablement, bref on s’ennuie fermement dans ce jeu qui aurait pourtant pu être le meilleur de tous avec quelques idées en plus.

Dans le mode Bonus, vous trouverez des minis-jeux inédits qui sont plus long que les MJ classiques. Mention spéciale pour les parties de Hockey et de Beach Volley absolument géniales. C’est fun à souhait et maniable comme il faut.

Les modes sont très bien, mais les menus… Quelle catastrophe ! Ce sont les menus les plus ennuyeux que j’ai jamais vu. Ce sont les étoiles de Paper Mario qui représente chaque mode. A chaque fois que vous choisissez un mode, l’étoile se met à vous le décrire. Vous ne pouvez pas zapper, vous devez impérativement regarder et attendre que la description soit finie. C’est d’une lenteur… Néanmoins ils sont assez agréables à regarder au niveau du graphisme.

GAMEPLAY

Il est difficile de décrire un gameplay qui utilise des manières différentes de jouer dans plus de 70 minis-jeux. Mais bon, je ne rédige pas ce test pour ne pas en parler.

    En fait, le gameplay de Mario Party se résume souvent à appuyer en rythme sur deux ou trois boutons. Il y a certain jeux qui demandent un peu plus d’adresse comme ceux qui demandent l’intervention du stick analogique. C’est à la manière d’un « Track And Field » que vous disputez les parties entres amis. Il est peut-être simpliste, mais tellement jouissif. C’est un vrai régal d’appuyer sur les boutons comme des malades en essayant de déstabiliser son voisin de manette ^^

Cependant, certains minis-jeux offrent tout de même aux personnages de nombreux mouvements en même temps. Il s’agit souvent des jeux où l’on doit mémoriser une combinaison de boutons qui utilise tout le panel de la manette.

Les phases de jeu en 3D sont peu nombreuses mais très bien réalisées. On a aucun mal à se repérer dans l’espace et le gameplay s’inspire énormément d’un Super Mario 64.

Bref, comme toujours, le gameplay ne pose aucun soucis, est instinctif et à la portée de tous. Mais comme je suis un éternel insatisfait, il faut bien que je râle un peu : on ne peut toujours pas diriger les personnages nous-même sur le plateau de jeu. C’est vraiment dommage, c’est une vraie frustration de voir ces petit bonhommes se déplacer tout seul sans nous :’(

MUSIQUES et SONS

Des thèmes qui se suivent et se ressemblent. Voilà comment résumer les musiques de ce jeu. Chaque plateau possède sa propre ambiance musicale. L’ennui avec ces musiques, c’est qu’elle nous ennuient ;) Les mélodies sont banales et l’orchestration inexistante. Cependant, les musiques des minis-jeu sont bien plus dynamiques et amusantes. Elles collent parfaitement à l’action et instaurent une ambiance d’enfer à la maison ^^ Il est quand même dommage de constater que ce sont toujours les mêmes musiques qui reviennent sans cesse. Mais le tout est parfaitement en harmonie avec l’univers Nintendo.

Pour ce qui est des sons, tout est parfait. Les voix des personnages, même si ce sont les mêmes depuis le premier opus, sont toujours aussi délirantes et interviennent tout le temps pendant les parties. L’ambiance sonore des plateaux est tonitruante, il n’y a pas un vide sonore. Tout est prétexte à un petit bruit rigolo. Durant les minis-jeux le son est impeccable, on se croirait dans un MarioKart où le son ressemble à du grand n’importe quoi ^^

GRAPHISMES

Le design général est plutôt enfantin mais on en demande pas plus pour un jeu de ce style. Les plateaux sont très colorés mais laissent apparaître des tons beaucoup plus pastels que dans un Mario traditionnel. Les décors sont malheureusement un peu pauvre en détails et surtout très petits. On en fait vite le tour est on à souvent l’impression d’avoir fait le tour plus de fois qu’en réalité. L’animation quant à elle est plutôt inexistante puisque les seuls mouvements se reposent sur les personnages qui effectuent leur déplacements sur le plateau et les inscriptions à tout va sur la TV ^^

Dans les minis-jeux, c’est un peu le contraire. Les décors sont très détaillés et les couleurs beaucoup plus vives que sur les plateaux. Les personnages sont très honnêtement modélisé (mention spécial à Bowser qui est aussi beau que dans Luigi’sMansion) et l’animation parfaite malgré de nombreux objets qui virevoltent à travers l’écran. Mais bon, c’est pas non plus un feu d’artifice d’effets spéciaux donc il aurait été un peu anormal que l’animation soit saccadée. Cela dit, certains jeux sont un peu confus à l’instar d’un Super Smash Bros. Melee à quatre joueurs.

DURÉE de VIE

Comme pour tous les jeux multijoueur, deux avis différents sont nécessaires. En solo, le jeu ne vous tiendra pas plus en haleine que dans les deux premières heures. Par la suite, on s’en désintéresse très rapidement.

A plusieurs par contre, la durée de vie est inépuisable ! On enchaîne les parties les unes à la suite des autres et on termine les plateaux jusqu’au bout car le classement des joueurs peut changer à la dernière minute. Tous les autres mode de jeux rajoutent à la durée de vie du soft et même si vous ne jouez pas sur les plateaux, vous resterez des heures à jouer juste aux 70 minis-jeux. Ce qui est bien avec ce genre de jeu, c’est que vous pouvez tout aussi bien jouer entre amis qu’avec la famille (la grand mère, tout le monde quoi) et ce sont de franches parties de rigolade qui s’offrent alors à vous.

EN BREF...

MODES DE JEU : 15/20
Nombreux et complets

GAMEPLAY : 17/20
Idéal pour ce genre de jeu, un gameplay à la « track and field »

MUSIQUES et SONS : 13/20
Très moyennes, les musiques ne resteront pas longtemps au « top of the pop »

GRAPHISMES : 14,5/20
Correct ! Ambiance enfantine, graphismes agréable, et animation parfaite.

DURÉE de VIE :
Seul : 11/20
A plusieurs : 18/20

NOTES FINALES : Seul : 13/20 | A plusieurs : 16/20
Finalement, on dirait que je me suis un peu réconcilié avec la série des Mario Party. Beau, parfaitement jouable et fun à souhait, trois caractéristiques propres à Nintendo qui nous font aimer leurs jeux. Les changement de cet opus ne sont pas phénoménaux, mais ils ont suffit à rendre le jeu moins lourd et bien plus convivial. Convivial, voilà qui résume assez bien le jeu et ce sera d’ailleurs le mot de la fin ;)

Micke

<< Bonus >>

*************** NINTENDO VIP *************

Vous voulez savoir ce que l’on gagne comme petits cadeau sur www.nintendovip.com ? Pas de problème :

>>Un navigateur Internet bien sympa

>> Un joli petit thème de bureau

>>Des petits Mp3 du jeu.

>> Un sélecteur de fond d’écran

>>Et, le fin du fin : un superbe chapeau à imprimer et à découper !

Non mais c’est vrai, il est encore plus beau
qu’une couronne de galette des rois ^^

************** Voilà, fin du bonus ^^ ***********


Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Test de Batman Arkham Origins sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -