NintenDomaine à la pointe de la technologie:



En France y'a autant de plouc que d'anti-plouc
(Caradox, qui a choisi son camp)



Mario Party 6

Ce Mario Party était attendu au tournant, en effet la série propose enfin une originalité : un micro ! De plus l’alternance jour, nuit modifie le plateau de jeu.
L’intérêt de la série se verrait-il renouvelé par ces apports, lisez et vous le saurez ^^

Rédigé par Fire Rafou
9/07/2005

HISTOIRE

Une histoire bien gentille et bien niaise comme dans tout les Mario Party, aller je suis gentil je vous la raconte.

    Célestin et Séléna, le soleil et la lune (ça commence bien ^^), veillaient depuis le ciel sur le monde de Mario Party. Les deux astres avaient toujours été bons amis, jusqu’au jour ou une dispute éclata (ah ! Va-y avoir une bagarre, nan ?!). En effet, Célestin demanda à Séléna : « Qui est le meilleur, toi ou moi ? » Leur dispute résonnait dans le ciel, chacun prétendait être meilleur que l’autre (normal). Mario et les autres essayèrent de les réconcilier, en vain. Soudain, Mario eut une idée (nan !! Pas possible !), il décida de réunir le pouvoir des étoiles pour réconcilier les deux astres. Mais le pouvoir des étoiles sera-t-il assez fort pour les réconcilier ?

Voilà, ça ne va pas plus loin, de toute façon tout ça n’est qu’une excuse pour nous lancer dans ce sixième épisode de Mario Party. On notera quand même l’apparition de Toadette, la copine de Toad, apparue dans Mario Kart : Double Dash.


Le scénario est présenté sous forme de livre

MODES de JEU

Les modes de jeu sont encore les mêmes, à savoir :

Mode Fête :

La règle est simple, comme dans tout jeu de société, on progresse sur un plateau en but de collecter le plus d’étoiles possible afin de gagner la partie, le dé décide du nombre de cases que votre personnage avancera sachant qu’il tombera sur une case qui lui fera gagner ou perdre de l’argent ou encore sur certaines autres cases qui l'entraîneront dans des mini-jeux spéciaux.

    Ici, quatre personnages jouent chacun leur tour en fonction du chiffre obtenu avec le dé (le plus grand nombre joue en premier). Une fois que les quatre personnages ont joué, place au mini-jeu ! La catégorie est décidée en fonction des cases sur lesquelles les personnages sont tombés. Une fois le mini-jeu gagné le ou les gagnants empochent 10 pièces qu’ils pourront utiliser sur le plateau de jeu pour acheter des étoiles (20 pièces) ou des capsules, celles-ci contenant des bonus à placer sur les cases afin de faire des misères au malheureux qui s’y arrêtera^^

Une fois le nombre de tour qui est déterminé en début de partie, achevé, les bonus sont distribués en fonction du nombre de pièces obtenues dans les mini-jeux, du nombre de capsules utilisées et du nombre d’arrêts sur la case hasard, ensuite celui qui a le plus d’étoiles remporte la partie. Voilà, c’est tout simple mais ça peut occuper bien des soirées ^_^

Mode Solo :

Le mode le plus inintéressant du jeu, là vous partez solitaire à la chasse aux pièces, les mini-jeux auxquels vous jouez dépendent des cases sur lesquelles vous vous arrêtez, si vous gagnez vous remportez le jeu sinon il vous explose à la figure ^^ Totalement linéaire le plateau exige que vous vous arrêtiez pile poil sur la case d’arrivée pour gagner le mini-jeu rare, sinon vous devez tout recommencer.

Mode Micro :

C’est là que tous les mini-jeux micro sont stockés, il y a un quizz, un parcours au micro assez sympa et les petits jeux que l’on trouve dans le mode Party.

Mode mini-jeu :

Le meilleur mode pour moi. Dans ce mode il y a six façons de jouer : le Bus mini-jeu c’est là où sont stockés les jeux, on peut y jouer comme bon nous semble dans l’ordre qu’on veut. Ensuite il y a le parc décathlon ou l’on joue a des jeux dans le but d’accumuler le plus de points afin de gagner. Le Bingo des cimes vous propose de jouer à différent jeux 4 joueurs afin de libérer une case le but étant de faire des lignes, le premier ayant fini toutes les lignes définies en début de partie gagne. Il y a aussi la pyramide des duels ou quatre joueurs s’affrontent dans un tournoi pour savoir qui est le meilleur. Enfin pour finir la grotte d’endurance, dans ce périple pour un joueur, vous devez gagner le plus de mini-jeux possible à la suite, hum… un petit côté Wario ware là, nan ?

Banque étoile :

C’est ici que vous échangez vos étoiles contre diverses choses comme des plateaux de jeux, des secrets, Toadette…etc.


Voilà un mini-jeu micro, il faut dire le nom d’un fruit et les autres tombent

GAMEPLAY

Ce point là est la force des Mario Party, proposer un gameplay différent pour les 75 mini-jeux. En effet, pas besoin d’être un habitué de la manette pour réussir dans les Mario Party, pour chacun des mini-jeux toutes les commandes nécessaires sont expliquées avant d’y jouer, donc aucun problème.

C’est là qu’entrent les originalités du jeu, tout d’abord, le micro ! C’est bien le problème, loin d’être un grand apport il est en fait un bête gadget utilisé pour une dizaine de mini-jeux seulement, si c’est pas navrant… la seule innovation majeure de la série depuis 6 épisodes, Hudson soft la foire. Enfin on peut toujours noter le petit apport dû au scénario, tous les 3 tours la nuit échange sa place avec le jour ce qui peut entraîner quelques modifications sur le plateau de jeu.

Moi je suis juste un peu déçu par le manque d’interactivité avec le jeu, il faut juste de temps en temps appuyer sur une touche ou deux, m’enfin je chipote là.


Vous voyez à quoi se limite Mario Party,
appuyer sur le bon bouton au bon moment

MUSIQUES et SONS

Bon comme vous vous en doutez, c’est du basique sur les plateaux, les musiques sont toutes gentilles à tel point qu’elles en deviennent agaçantes.

    Pour les mini-jeux, les musiques collent bien à l’action, en effet elles sont différentes selon l’endroit où l’on se trouve, que ce soit dans un lieu lugubre, dans le ciel… mais par contre la musique est la même dans tous les environnements du même type. Par exemple la musique sera la même dans tous les lieux sinistres.

Au niveau des bruitages, tout reste à peu près identique, Mario fait toujours son « Yeah ! I’m the winner ». Il y a juste le cri de victoire de Daisy qui est honteux, ça me tord l’estomac rien que dit penser, quand elle gagne elle vous sort un « Yeah ! I won! » digne d’un homme voire un robot, c’est horrible !

GRAPHISMES

Là pareil, pas de grandes évolutions par rapport aux autres épisodes de la série, on retrouve toujours des graphismes enfantins bien lisses et nets. Sur les plateaux le décor ne bouge pas et aucun problème d’animation vu qu’elle se contente à faire bouger les personnages tous seuls et toujours de la même façon.

Par contre du côté des mini-jeux, c’est assez bien détaillé, surtout dans celui avec le bloups (la pieuvre) qui veut vous aspirer, le rendu de l’eau est assez joli, sinon rien à dire les personnages bougent bien, c’est vrai qu’ils ne sont pas très souple. Au niveau de l’animation aucun ralentissement, c’est un peu normal même si dans certains mini-jeux c’est un peu le fouillis comme par exemple dans le jeu « remboursez ».


La nuit est tombée dans le monde de Mario Party

DURÉE DE VIE

Pour ce genre de jeu, essentiellement multijoueur, la durée de vie du mode solo est très faible car tout seul on s’ennuie très vite et Mario Party 6 n’échappe pas à la règle, car ce ne sont pas les 3 plateaux totalement linéaires du mode solo qui vont donner envie de le refaire bien au contraire.

Par contre avec plusieurs amis là ça devient intéressant, pour peu qu’ils accrochent au jeu, car en multijoueur la durée de vie est décuplée les retournements de situation peuvent survenir d’un instant à l’autre parce que pour gagner dans Mario Party il ne faut pas seulement être habile, il faut aussi être chanceux ce qui n’est pas mon cas ^^ Enfin bref, ce n’est pas avec 75 mini-jeux, 5 plateaux dont un de caché et 11 personnages que vous allez vous ennuyer.

EN BREF...

HISTOIRE : 5/20
L’intérêt du jeu n’étant pas là, les développeurs ne ce sont pas foulés.

MODES de JEU :16/20
On retrouve les mêmes que dans les précédents obtus, tout ce qu’il faut pour s’amuser.

GAMEPLAY :16/20
La force des Mario Party, un gameplay simple et différent à chaque mini-jeu.

MUSIQUES et SONS :11/20
Des musiques très basiques qui ne restent pas dans les mémoires.

GRAPHISMES :14/20
C’est pas la claque mais les graphismes sont plutôt jolis et l’animation est bonne, il n’y a pas de quoi se plaindre.

DURÉE de VIE : Seul : 10/20 ; Multijoueur : 17/20

NOTE FINALE : 15/20
Cet épisode reprend les bases des anciens Mario Party, fun, convivialité…etc. Mais il est toujours aussi lassant quand on y joue seul.
Il est bien dommage que le micro ne soit utilisé que comme gadget pour certains mini-jeux, enfin ce nouvel opus est quand même un très bon jeu multijoueur qui occupera bien des soirées mais à éviter si vous n’avez pas d’amis.

Fire Rafou


Test Yoshi’s New Island sur Nintendo 3DS
Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -