NintenDomaine à la pointe de la technologie:



Que ceux qui n'aiment pas Metroid zappent ce post
(Saziuk, qui a trouvé un moyen efficace pour diffuser des messages secrets d'Al-Quaïda)



METAL GEAR SOLID : The Twin Snakes


Il est pô bô le menu d'intro ?

Prévu initialement pour novembre dans nos contrées, le tant attendu remake de Metal Gear Solid premier du nom a su se faire attendre 6 mois de plus... L’enfoiré. Est-il à la hauteur de nos espérances ? Le game play de MGS2 donne-t-il une nouvelle jeunesse au soft ? Silicon Knights a-t-il porté convenablement le hit de Kojima sur notre ch’tit cube ? L’ami Snake a-t-il toujours la forme ? Où peut-on acheter ses collants ? Autant de questions qui trouveront leur réponse dans ce test… (Quoi que les collants je cherche encore)

Rédigé par Zel
6/04/2004

SCÉNARIO

Bon vous allez dire que je suis faignante, mais je vais quand même vous renvoyer sur ma preview du jeu, dans laquelle j’ai fait un rapide résumé des épisodes précédents. En effet le problème avec Metal Gear, c’est que Snake a déjà eu quelques aventures sur NES et Super NES… Et il faut les connaître pour comprendre l’histoire des opus suivants… (Je vous dis pas l’horreur pour ceux qui ont joué à MGS2 sans être passé par le 1) C’est là qu’on est content de prendre un peu n’importe quel Mario ou Zelda en s’en foutant bien des softs précédents… Donc en gros, je vous recommande chaudement de vous informer du scénario des vieilles péripéties du serpent (c’est pas la mort hein, il suffit de feuilleter le livret du jeu !) avant de vous lancer dans cette aventure-ci !

Dans le cas contraire votre partie ressemblera à ça :
Snake : Quoi ! Impossible !... C’est toi !!! MACHIN ! Tu es sensé être mort à Zanzibar !
Machin : Haa tu m’as donc reconnu…
Joueur : Gégnéh ?
(Notez l’habile censure de la rédactrice de ce test pour ne pas spoiler l’histoire)

Bon sérieusement, le scénario de MGS est sans doute le point fort du soft. Difficile d’avoir plus complexe et plus prenant ! Le suspens est étonnant, les personnages attachants (les vilains pas bôs ont chacun droit à leur moment personnel, 36 15 leur vie, c’est mignon) sans oublier que beaucoup de blagues sont au rendez-vous. C’est en y jouant qu’on comprend bien pourquoi tout le monde harcèle Kojima avec la question « Pourquoi vous ne le faites pas en film ? »

Pour les paresseux qui ont la flemme d’aller jeter un œil à la preview que j’avais concocté avec amour, résumons l’affaire : Metal Gear est l’arme nucléaire ultime, une sorte de big robot de ouf à la Gundam ou tout autre animé de votre choix. Évidemment, quand un groupe de terroriste s’en empare et se cache en Alaska, ça fait trembler plus d’un gouvernement… Heureusement qu’il y a des bonnes poires comme Solid Snake pour aller faire le ménage à leur place.

Maiiis vous découvrirez dans le prochain épisode quuue ce n’est pas aussi siiimple ! Notez que le scénario est complètement identique à la version originale.


Regardez un peu toutes les traces de pas que Snake laisse derrière lui !

PERSONNAGES

Qui dit scénario complexe, dit personnages fouillés. Durant les interminables passages de parlotes, (c’est à croire qu’ils oublient qu’ils ont une arme nucléaire sur le feu) vous aurez la joie de découvrir les différentes personnalités des protagonistes du jeu, aussi bien « gentils » que « méchants ».

Les « gentils » qui sauvent le monde et même que ouais :

Solid Snake
Évidemment on commence par le héros, sinon ce serait pas drôle. Bref, qui ne connaît pas Solid Snake ? Ténébreux et solitaire, il aime placer deux trois blagues à deux balles de temps en temps. C’est également un exemple de vie à éviter. En effet, le monsieur fume, bois, va se cloîtrer en Alaska pour faire des courses de chiens de traîneaux, en s’enfilant une autre bouteille et en s’en grillant une autre petite, mais entre deux, il sauve quand même un peu le monde d’un danger nucléaire imminent pour faire sérieux.
L’ironie est qu’il a de quoi faire pâlir les plus acharnées des campagnes anti-tabac : en effet, entre deux clopes le monsieur se bat contre un ninja, évite une rafale de balles à un cheveux prés, explose un hélicoptère, un tank, ou marche sur un missile pour faire dévier celui-ci, le tout ruban au vent. Alors bon après hein « la cigarette vous donne des poumons d’octogénaires » on se demande. Sacré Snake. Bon, et comme un texte de moi sans allusion à Battle Royale c’est comme une nuit sans fromage, notons pour les connaisseurs qu’on pourrait dire que Kawada a énormément de similitudes avec le héros enrubanné de MGS.

Roy Campbell
Supérieur de Snake, c’est lui qui lui donne toute les directives de la mission via le Codec, le fameux téléphone intégré dans le cerveau de notre héros, bô, baraqué et ténébreux. D’ailleurs ce dernier n’est pas toujours très ravi des ordres que le colonel Campbell lui impose. Dur dur la vie d’agent d’infiltration !

Parmi les personnes contestables avec le Codec, on peut également citer :

Naomi Hunter
Docteur en génétique, elle s’occupe de la santé de Snake (et même à distance, quelle technologie ^^) 

Mei Ling
Une analyste de génie qui a mis au point le radar dont vous disposez durant le jeu. Son rôle se limite à sauvegarder la partie (enfin c’est déjà bien) et à bassiner Snake avec des proverbes chinois dont on se tape un peu royalement la plupart du temps, surtout quand on sauvegarde en face d’un rô méchant pas bô (et ça c’est déjà moins bien)

Nastacha Romanenko
Une charmante russe qui fume comme un pompier avec un nom casse-pied à taper, Nastacha est une experte des armes, et sera donc très utile si vous êtes dans l’impasse face à un boss.

Master Miller
En voilà un qui porte bien son nom. En gros, c’est un maître en ce qui concerne l’Alaska, donc si par aventure vous avez du temps à perdre pour tout savoir sur la faune et la flore qui vous entoure, n’hésitez pas à l’appeler, visiblement il a que ça à foutre. De temps en temps il semble être vraiment utile pour chercher des informations spéciales, ne faisant pas vraiment parti de l’équipe en charge de seconder Snake dans la mission.

N’oublions pas les personnages clef dont Snake va faire la connaissance durant son périple :

Meryl Silverburght
Nouvelle recrue téméraire mais encore bleue, il s’agit en fait de la nièce du colonel Campbell. Autant dire que quand ça sent le roussi pour elle (et évidemment vu son manque d’expérience en matière de combat, ça arrive souvent) le vieux Roy va supplier une bonne trouzaine de fois Snake pour qu’il aille sauver sa nièce chérie d’amour qu’il a. Meryl est devenue soldate pour « comprendre » les motivations de son père, également dans l’armée, et décédé depuis de nombreuses années. Apparemment le postérieur de la demoiselle ne laisse pas Snake indifférent, et sa démarche très… « Féminine » la fait sacrément remarquer par tout le monde.

Hal 'Otacon' Emmerich
Tout de suite moins attirant que Meryl, Otacon, bien que l’inventeur du Metal Gear, est une sacrée bonne poire plein de bonnes intentions. Otaku a ses heures, (d’où son surnom : « OTAku CONvention ») il rêve simplement de faire des robots comme dans ses animés chéris. Ne vous fiez pas à son caractère un peu débile et… émotif… Il peut être très utile !


Mais quelle salle tête ce Otacon, vraiment !
(Snake, au premier plan, il a la classe par contre ^^)

Pour ce qui est des « méchants »… 

Liquid Snake
Aha, mais qui est-il ? Évidemment je vais pas trop vous parlez de ce personnage, parce que moi on m’a toujours dis que spoiler c’était pô bien, donc je le ferai pas, na. En tout cas évidemment il dirige les opérations du groupe de terroristes, d’une main de feeeeer !

Revolver Ocelot – Shalashaska
J’aime son deuxième nom. Ocelot est, comme vous avez pu le deviner, de nationalité russe. Pourquoi faut-il toujours que les méchants soient russes ? J’en sais rien. Peut être qu’avec l’actualité on verra progressivement arriver des méchants du Moyen-Orient dans les jeux vidéo, en tout cas, en attendant, Ocelot est en quelques sortes le bras droit de Liquid, un expert en arme de poings et en « interrogatoires musclés » (pour ne pas dire torture) des dons qui lui viennent de son expérience au KGB. C’est un avis personnel, mais franchement, il faut avouer que ce sadique d’Ocelot a grave la classe !


Bon là on dirait qu'il louche, mais je vous jure qu'il est classe ^^

Sniper Wolf
Tueuse professionnelle de charme (enfin euh… Elle est sensée être belle mais personnellement je la trouve assez moche ^^’) au cas où vous n’auriez pas compris, son arme de prédilection est le sniper, comme son nom l’indique. (comme quoi la nature est bien faite) Et on dit qu’elle peut rester une semaine à guetter sa proie sans bouger… Bon je me demande comment elle fait pour bouffer et le reste mais bon, je suppose que c’est pas mon problème.


La voilà... Oui bah la gente masculine va aimer ses vêtements !

Vulcan Raven
Une sorte de croisement entre un indien et un esquimau, Raven est surtout un gros tas de muscle qui se balade avec des corbeaux. Et les corbeaux, ça aime pas les serpents…

Psycho Mantis
Etant médium, Psycho Mantis semble parfois ne pas avoir sa place dans un jeu aussi réaliste que MGS. Caché derrière un masque à oxygène qui lui donne une voix à la Dark Vador enroué, Mantis a la faculté de léviter, lire dans les pensées, faire de la télékinésie et de lancer des boules de feu. Inutile de vous dire que le combat contre lui promet d’être original…


Oui vous ne rêvez pas, il lévite...
Notez les portraits du staff de Konami derrière ^^

Le ninja
« Ni ami ni ennemi », c’est le personnage le plus mystérieux du jeu. Armé d’un sabre, il découpe tout sur son passage à une vitesse surhumaine. Et il a lui aussi grave la classe ^^


Ouais il a la classe !
Notez pour les connaisseurs que cette scène est
évidemment vachement mieux que dans la version PSX ^^

GRAPHISMES

Comme le dit la promo : TTS a été refait à la sauce MGS2. Oui, mais non. Franchement, je m’attendais à mieux ! Six mois de plus à poireauter et les graphismes ne sont pas vraiment exceptionnels… Je pense même que MGS2 est beaucoup plus beau ! Les décors sont plutôt sombres et manquent de vie (en même temps j’admet que l’Alaska ne se prête pas spécialement à cela ^^’) beaucoup de détails sont carrés alors qu’ils devraient être bien plus ronds, les explosions de grenades ou autres armes sont assez moche…

Quant aux personnages, j’ai été franchement déçue par la sale tête d’Otacon. Il est vraiment mieux modélisé dans MGS2 ! Meryl quant a elle a des yeux vraiment étranges, (et a une peau plus blanche qu’un mentos…) Sniper Wolf a une mâchoire énorme (c’est sensé être une espèce de Pin up non ?) et a les lèvres vertes… Pourquoi pas… Mais bon sinon Snake est très bien modélisé quand même. (Heureusement, c’est quand même le héros ^^’) et évidemment c’est toujours mieux que les horribles graphismes de la version PSX…

Je suis pas très sympa sur ce point là mais franchement hein !… Et le pire, c’est que les passages sur le Codec son identiques à ceux de la PlayStation ! Les gribouillis verts avec la silhouette des personnages qui parlent ! Là sérieusement il y a de l’abus. Je m’attendais à quelque chose de soigné comme dans le 2, et bien non, on doit se taper les interminables dialogues au Codec avec des graphismes horribles, et des personnages dont le mouvement des lèvres n’est même pas en accord avec leur voix… Tss tss ! Bande de faignants Silicon Knights !


Les explosions ne sont pas vraiment exceptionnelles...

Bon quand même quelques points positif : les actions sont très fluides, c’est un vrai plaisir. Quant Snake marche dans une flaque d’eau celle-ci est très bien animée (et au passage, si un garde passe, il va suivre les traces de pas que vous laissez derrière vous… Pareil dans la neige… J’ai halluciné ^^)

Les (trééééés nombreuses) scènes cinématiques sont très agréables à regarder (malgré les défauts dont j’ai parlé plus haut évidemment) et on sent quand même que chez Silicon Knight, ils aiment les films d’actions. Je ne compte plus le nombre de fois où Snake se contorsionne au ralenti comme un Neo pour éviter les balles ! Quant aux combats contre le ninja, ils donnent l’impression que l’éditeur a demandé à Jackie Chan de se prêter au jeu… Bref si vous aimez ce genre de cascades, les cinématiques ne vont pas vous décevoir ! (Le plus impressionnant reste, je trouve, le moment où Snake marche sur un missile pour faire dévier celui-ci… La classe ^^)

Bon là, j’alimente pas mal le stéréotype qui porte a croire que MGS tient plus d’un film que d’un jeu… Ce qui n’est pas faux certes, mais je tiens a préciser que les cinématiques sont beaucoup moins présentes que dans le 2 (la scène d’intro ne dure que 10 à 15 minutes ! Si si !! C’est quand même mieux que les 25 minutes de MGS2 non ? ^^) de plus, comme à l’accoutumée, on peut passer les cinématiques et dialogues Codec en appuyant sur A. Donc si le scénar ne vous intéresse pas, (espèce d’extra-terrestres !) bah passez les !


Non mais franchement! quelle bande de faignants ! C'est tout moche !

MUSIQUE et SONS

Et là, on est heureux : fini la VF… Tous ensembles : ALLELUYIAAAAAA !!!! Nous n’aurons plus à supporter la voix française de Snake, à mi-chemin entre Dark Vador et Rambo, a qui nous devons les mémorables « MERYYYYYYL… » qui donnaient envie de se pendre par les boyaux après s’être arraché les yeux et les tympans. (Je suis morbide si je veux). Fini les erreurs minables de traduction comme la célèbres « fais moi sentiiir vivant ! » du Ninja, que JiHeM m’a rappelé sur le forum (merci à lui) Sérieusement, Konami aurait du faire un procès aux doubleurs français pour avoir saboté son soft sur PSX ! Mais bon bref, ouf. Mes amis, David Hayter et les autres sont de retour, et ça fait du bien !

Pour ceux qui ne l’auraient pas compris donc, les doublages de TTS sont extra ^^ J’ajoute que je trouve particulièrement génial le fait que David Hayter (Solid Snake) a un bel accent ricain, et l'acteur qui fait Liquid dont j'ai oublié le nom (honte a moi) a quant a lui, un accent sooo british… Les dialogues n’en sont que plus excellents !

Les musiques sont elles (quelle surprise) géniales. He bin oui, qui dit Harry Gregson Williams dit que c’est que du bon ! Notons que la bande son est un excellent prétexte pour se mettre en mode alerte, c'est-à-dire courir sous le nez d’un garde pour qu’il se lance a votre poursuite : on entend alors un remix du célèbre thème du jeu ! (Sinon on ne l’entend nulle part ailleurs !) Yeahhh tous ensembles… TINLINLIIIIIN TIN LINLINLIIINLIIIN… On s’en lasse pas ^^


Alors que la sécurité est renforcée,
le garde devant vous a un peu de mal !
(Notez le reflet dans la flaque d'eau...)

GAMEPLAY

Comme prévu donc, TTS a la joie de se voir afflué du gameplay de MGS2. Au menu donc, en plus des mouvements classiques de Snake, tels que ramper, raser les murs, viser à la première personne, se battre à mains nues, marcher ou rouler, s’ajoutent les non moins nouveaux classiques tels que le traînage de gardes, la prise en otage, le mode suspension, la cache dans les casiers, le repeignage de papier peints ou le monocycle en mangeant une pomme. (Oups, je l’avais déjà faite dans la preview celle-la !) En parlant des casiers, c’est plutôt rigolo d’en voir pousser partout dans le décor de MGS1, à se demander si il n’y en aurait pas deux fois plus que de personnel dans cette base alaskienne… Enfin bon ^^

Blague à part, ils sont bien sympas tous ces mouvements supplémentaires, mais franchement y en a qui ne sont vraiment pas utile ! Le mode suspension par exemple, vital dans MGS2, ne sert que dans deux ou trois cas exceptionnels dans TTS… L’environnement n’a pas été adapté à cette nouveauté, c’est quand même dommage !


Rien ne vaut la bonne vieille vue a la première personne
pour en mettre une bien placée dans la tronche de cet abruti !

Sinon évidemment, le plaisir si spécial procuré par le jeu est au rendez-vous. Les parties de cache-cache avec les gardes, plus aux aguets que jamais, sont toujours aussi passionnantes. Comme je l’ai déjà évoqué dans la partie graphisme (j’assume le foutoir qu’est mon test, oui messieurs dames) le fait que les gardes vous suivent à la trace dans la neige ou après être passé dans une flaque d’eau, m’ont vraiment fait halluciner. C’est énorme ^^ Le radar quant à lui évidemment, est toujours le même, absolument indispensable si vous voulez éviter d’être repéré pour avoir une escouade de gardes spéciaux aux trousses !

Pour les extra-terrestres qui l’ignoreraient au fait, je soulignerai que MGS n’a rien d’un jeu de bourinage ! (Sauf contre certains boss évidemment) essayez un peu, jusqu’à être à court de munitions, coincé entre trois gardes … Non MGS c’est du « tactical espionnage action » ! C’est du grand art cha madame ! Oui !

Pour ce qui est de la manette, je dois dire qu’au premier abord j’ai été un peu surprise : évidemment quand on a l’habitude de la manette PS pour jouer à MGS, faut refaire ses marques ! Mais force m’est d’avouer qu’on s’y fait vite, les critiques sur ce points-là, qui avaient vu le jour pendant la première présentation du jeu, n’ont vraiment plus lieu d’être. Les menus des objets et des armes s’ouvrent avec L et R, Z permet de viser, A de tirer, X de rouler ou de s’accroupir, B s’utilise pour frapper et Y fait tout le reste. Le seul hic est que pour utiliser le Codec, faute de bouton select, les programmeurs ont trouvé intelligent de faire en sorte qu’on appuie sur START+A… Le bouton START seul ne sert quasiment à rien, il ne permet que d’avoir accès à une carte, franchement pas indispensable, dans certains endroits. Bref ça c’est quand même débile. Maiiis le reste est facile d’accès !

Pour ce qui est des armes, on retrouve tous les classiques de la série : M9, Socom, Famas, Nikita, Stinger (mon petit cheri !) PSG-1 (c’est un sniper, pas une équipe de foot, bande de boulets !) et j’en passe ! Mais notez, heureux que vous êtes (des heureux boulets…) que les fameux « books » de MGS2 sont disponibles (vous savez les, je cite : « publication pour adulte avec des sujets osés et des photos intéressantes » qui permettent de distraire un petit peu ces pauvres gardes à moitié endormis…)


Je veux le même à la maison !

Les objets également sont tous des classiques. Notons que le « diazepam », la drogue qui permet d’arrêter les tremblement des mains quand on utilise le Sniper (fameuse trouvaille d’ailleurs, sacré Kojima !) avait été renommé « pentazamine » dans MGS2, et TTS conserve le nom du dernier opus de la série. Sinon évidemment il y a ma petite boite cheriiiiie d’amouuuuuur, le remède parfait contre les gardes en cas d’alerte… Y a pas à dire, c’est toujours aussi tippant de voir Snake se balader avec, tel une boîte a patte, sous le nez de ces nigauds de soldats qui n’y comprennent rien... J’adoooore ça ^^

Je tiens à ajouter que, sans spoiler, Kojima a fait très fort pour deux énigmes du jeu. (Pour les connaisseurs, je parle bien sûr du numéro de Meryl et de Psycho Mantis) Personnellement, je n’ai jamais vu quelque chose d’aussi original et déstabilisant... En tout cas vous n’allez pas être déçu, c’est moi qui vous le dis !


La boite à paaaattes !
Mais évitez de bouger sous le nez d'un garde...


... Sinon gare à l'alerte !

DURÉE de VIE

Je vais vous raconter ma première partie à TTS : étant une habituée de la série, j’ai mis directement le mode de difficulté « normal ». Le jeu commence. Déjà, évidemment la manette me déstabilise, faute d’habitude, et je me rend compte que évidemment je n’ai pas encore d’armes (sinon ce serait pas drôle… Hahaha) le problème c’est qu’il y a deux gardes qui font leur ronde a 2 mètres du pauvre Snake… Il y a des flaques partout, si bien qu’ils se mettent à suivre sa trace tout de suite… En plus, Mei Ling n’ayant pas été encore présentée à l’enrubanné, si on perd, on est obligé de tout recommencer… Et j’ai mis ¾ d’heure a sortir de cette µ*%£$¤§ de première salle !!! Là j’ai eu peur : s'il me faut autant de temps pour faire une seule pauvre salle, moi une joueuse habituée, que vont devenir les novices ? Auront-ils fini le jeu avant l’hiver ? Mais en fait, je dois dire que une fois le gameplay assimilé, le reste du jeu passe comme une lettre a la poste ^^ Sacré SK, ils foutent les boules aux joueurs au début du jeu mais en fait le reste est tout simple… Quelle bande de sournois ^^

Donc en gros un habitué devrait mettre environ 10 heures (cinématiques comprises…) à finir le jeu une fois, en allant pas trop trop vite. Pour un débutant, on peut doubler la durée de vie je pense ! Maiiiis j’en vois qui font la mou au fond, là… (Et me dites pas que c’est parce que vous vous ennuyez ^^) Vous ne le savez pas ? TTS a une fin alternative… Heeeee oui il faut au moins le faire deux fois pour l’avoir vraiment terminé ! héhéhé ! En plus la quête des dogs tag rallonge largement la durée de vie ! (Vous savez, c’est le fait de collecter le pendentif de chaque garde en le mettant en joue, pour gagner des bonus à la fin du jeu) Et franchement si vous vous en lassez déjà à la deuxième partie, je peux vous dire que vous êtes rares ! MGS, on s’en lasse paaaaaas !


C'est tout petit, mais cherchez l'erreur...

EN BREF...

SCÉNARIO : 19/20
Enormissime. Excellent. Phénoménal. Heu… Ouais ^^ Je n’ai pas mis 20 parce que je pense quand même que certains pourront dire que le scénario est quand même abusé… D’un certain point de vue ça peut effectivement l’être (et puis j’aime pas mettre 20 !).

GRAPHISMES : 15/20
Oui je dis plein de saloperies sur les graphismes mais je mets quand même une note sympa. Que voulez-vous ^^ Non franchement ça aurait pu être mieux, mais c’est quand même pas mal (Même si je pardonnerai pas à Silicon Knights pour le Codec !).

MUSIQUES et SONS : 19/20
Là j’a hésité à mettre 20… mais je me suis rappelée d’un certain Kondo et d’un certain Uematsu, et c’est vrai qu’à part son thème le jeu a pas de musiques vraiment mémorables… Mais bon les voix sont vraiment trop trop trop bien. Bref, youpi ^^

GAMEPLAY : 18/20
Au début la manette NGC surprend un peu, mais finalement elle a bien été adaptée au jeu. Pouvoir s’amuser avec le gameplay de MGS2 est bien sympa, même si son utilité est en fait assez restreinte… Mais il a des passages si originaux !

DURÉE de VIE : 18/20 ou 15/20 pour les anti-cinématiques
Bah oui… J’admets que les cinématiques peuvent donner l’impression de combler la petitesse de la durée de vie. Mais bon, deux fins possibles, les dog tags et tout… Moi je dis, de toute façon, on s’en lasse pas !


Toute blanche la Meryl... Euh... Il regarde où, là, Snake ? ^^

NOTE FINALE : 19/20
Hum , c’est vrai je donne souvent cette note… Désolée ^^ Mais là franchement c’est mérité. Vous pouvez maugréer sur les cinématiques, ce n’est qu’en jouant à MGS qu’on se rend compte à quel point ce jeu est exceptionnel. Aucun autre ne donne les mêmes sensations (pas même Splinter Cell, qui est certes bien, mais à mon -huumble- avis, juste une pâle copie de Metal Gear) Le rythme est vraiment surprenant. Des boss charismatiques et nombreux, un scénario bourré de bonnes idées, des énigmes originales, se planquer sous une boîte ou dans un casier pendant une alerte, en sentant les battements du cœur de Snake en vibration dans la manette, et croiser les doigts pour ne pas être découvert…… Non vraiment ce jeu est un pur chef d’œuvre. Moi je dis m’dames messieurs, c’est du grand art.
Il n’y a pas à dire, ce portage de MGS1 sur notre petit cube est une occasion à ne pas rater. Si vous connaissez déjà par cœur celui de la version PSX, peut-être n’avez-vous pas besoin de cette version-ci, effectivement ! Mais dans le cas contraire, si vous passez à côté en bougonnant, c’est vraiment de la mauvaise foi ! Metal Gear Solid restera sans aucun doutes l’un des meilleurs jeux vidéo ayant été crée ! Et puis franchement, si on peut une fois de plus nous vanter de ne pas avoir que des jeux de gamins sur notre p’tite console, ne nous privons pas ! ENJOOOOY !!!

Zel


Test Yoshi’s New Island sur Nintendo 3DS
Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -