NintenDomaine à la pointe de la technologie:



j'ai écouté en diagonale
(yumil, qui pratique son yoga devant 3615 Usul)



Pikmin 2

L’E3 2003... ça vous rappelle quelque chose ? Ca remonte à loin dites donc ! Pikmin 2 débarque en Europe avec un retard phénoménal, la date de sortie fut maintes fois changée… Mais maintenant, Pikmin 2 est là, et pour longtemps ! Voilà pourquoi vous n’allez plus jamais regarder les fleurs de la même façon !

Rédigé par Firmalex
4/11/2004

SCÉNARIO

Il serait bon de revenir un peu en arrière, au moment du premier épisode de la série. Olimar est un jeune spationaute qui se charge de ramener sans relâche des pièces rares aux scientifiques de sa planète, Hocotate. Il prit quelque semaine de congé pour voyager un peu à bord de son vaisseau, le Dolphin. Seulement, une météorite vint le percuter, et Olimar se retrouva seul sur une planète hostile. Il ne tarda pas à rencontrer les Pikmin, de charmantes créatures mi-plante, mi-animales, qui l’aidèrent à traverser les nombreux obstacles pour récupérer les pièces du vaisseau qui avaient été éparpillées. Une fois le vaisseau reconstitué, Olimar repartit vers Hocotate…

Mais ce qu’il ne savait pas, c’est que pendant son séjour sur la planète des Pikmin, l’entreprise qui l’embauche, Hocotate Fret, s'était endettée de façon spectaculaire de 10 000 Pokos. A son retour, pour éviter la faillite, il est tout de suite renvoyé à la case départ pour chercher des trésors et ainsi payer la dette. Louie, l’apprenti du capitaine Olimar, le suivra. Olimar ne sera désormais plus seul… Et ce ne sera pas de trop.


Vous ne trouvez pas qu’y a un petit air de ressemblance avec Akin ?
Celui qui a fait ça a bien travaillé ! ^^

PRINCIPE

Pikmin est un concept tout beau, tout neuf, tout mignon… tout quoi ! Il est né du brillant cerveau du beau, du grand Miyamoto (Sur NDM, on vénère deux personnes, Scritch ou Miyamoto, vous avez le choix, mais je sais où va le mien :p). C’est tout d’abord un univers enchanteur, pas bien différent de celui que vous connaissez, mais sous un autre angle. Explication : Les héros ne font guerre plus de deux centimètres. Ils évoluent ainsi dans un monde de géant, ou la moindre petite flaque d’eau est un obstacle de taille. Vous devrez faire face aussi à des petites créatures pour l’homme, mais très grandes pour Olimar. Il vous faudra bien un peu d’aide pour ça… Et cette aide ce sont les Pikmin. Les Pikmin sont des petits êtres (1 centimètre) mi-plantes, mi-animaux. Inoffensifs seuls, à 50 voire 100, ils sont redoutables. Pour obtenir des Pikmin, il faut les tirer de sous terre. Chaque ennemi vaincu, lorsqu’il est ramené à la base, vous gratifiera de nouvelles pousses. Les pikmins pourront vous servir à bien d’autres choses, construire des ponts, abattre des murs…Il existe 3 espèces de Pikmin auxquels viennent s’ajouter 2 nouvelles espèces, les violets et les blancs, petite présentation :

Caractère physique, résistance, particularité :

Déjà vu dans Pikmin premier du nom, le pikmin rouge est le premier que vous trouvez. Ce pikmin à un nez qui lui est propre. Le Pikmin rouge est assez fort au combat. De plus, il résiste sans mal au feu.

On pouvait également le voir en 2002. Ses grandes oreilles lui permettent d’atteindre des hauteurs élevées lorsque l’on le lance. Outre le fait de pouvoir être lancé plus haut, le pikmin jaune peut résister à l’électricité, nouvel élément dans Pikmin 2. Les Pikmin jaunes ne peuvent plus porter de bombes-roc dans cet opus.

La dernière des trois couleurs que l’on avait déjà dans Pikmin. Ce Pikmin possède une bouche. Il peut aller dans l’eau sans se noyer, ou même se faire asperger d’eau sans crainte.

Une des deux nouvelles couleurs. Ce Pikmin est bien plus robuste que les autres, mais aussi beaucoup plus lent, et ne saute pas très haut… Il a la force de 10 pikmin réunis. Cependant, la seule façon de s’en procurer est de trouver une fleur cracheuse de graines dans les grottes.

Tout petit, voici le pikmin blanc ! Ses yeux rouges annoncent tout de suite la couleur. Petit mais costaud, hein ! Il peut traverser sans peine les nappes de poison, car il contient lui-même des substances toxiques. Et gare à l’ennemi qui le mange ! Comme pour le violet, il va falloir trouver des fleurs cracheuses dans les grottes pour se procurer des pikmins blancs.

Mais attention, il existe des classes dans les classes de Pikmin ! En effet, un pikmin rouge peut-être un bourgeon, une fleur ou une simple feuille. Pour les faire germer, il faut les laisser suffisamment de temps dans le sol ou leur faire boire un nectar jaune que l’on trouve curieusement dans des œufs (curieux ^^). Dans le même type, on peut trouver du nectar rouge qui permet de renforcer les pikmin pendant un instant, et le nectar violet qui pétrifie l’ennemi momentanément. Ses deux nectars peuvent être fabriqués aussi à partir de 10 baies ramenées au vaisseau.

    Il y a pas mal de changements. Tout d’abord, le fait que l’on contrôle Olimar et une deuxième personne du nom de Louis. Vous pouvez intervertir entre les deux personnages autant que vous le voulez, c’est un ajout appréciable car il nous permet de couvrir plus de terrain ou limiter les déplacements. Mais attention à bien surveiller les deux fronts ! Par exemple, une fois, j’avais laissé le soin à Olimar de détruire un mur avec une poignée de Pikmin, sans penser à surveiller les autres. Le résultat est que à mon retour, tout ceux que j’avais abandonnés pendant un petit moment ont été empoisonnés ! Méfiez-vous, ce jeu est vicieux, et il ne vous fera pas de cadeau. D’autant plus que la moindre erreur, ne serai-ce que de 1-2 secondes, peut-être fatale à un bon nombre de Pikmin, et le pire, c’est qu’on s’y attache vraiment à ses petites bestioles ! C’est toujours avec un sentiment de culpabilité que l’on voit un ennemi écraser une dizaine de Pikmin. Ils semblent beaucoup plus vivants, plus… naturels quoi ! Je tire ma révérence à Nintendo qui arrive à me faire presque AIMER ces bestioles…

Autre innovation, la plus intéressante selon moi, ce sont les grottes. Tout d’abord il faut trouver une entrée, ensuite, se munir des pikmin nécessaires (Surtout, ne pas négliger la préparation) et vous pouvez vous jeter ! Alors là, c’est coriace. Vous ne pourrez plus générer de Pikmin une fois rentré et chaque Pikmin comptera ! Généralement, les grottes se composent de 5 à 10 sous-sols, le dernier étant occupé par un boss. Ces grottes sont des moments de stress intenses. Par exemple, il m’est arrivé d’avoir perdu tellement de Pikmin qu’il ne m’en est resté plus que 15. Imaginez ma tête lorsque j’ai vu un boss assez imposant devant moi ! Au fur et à mesure des sous-sols le stress monte et c’est vraiment excellent. Il y a souvent pas mal de trésors en revanche, et le trésor du boss vous donne même droit à un bonus toujours très bon à prendre, comme un sifflet plus large ou une combinaison isolante.

Dans le premier opus, une limite de 30 jours était fixée pour ramener les 30 pièces au vaisseau. Et bien là, il n’y a aucune limite ! Enfin, sauf celle de la journée, qui vous oblige à rejoindre l’oignon à temps pour éviter que les pikmin en retard ne se fassent manger pendant la nuit… Mais cette liberté du nombre de jour est bienvenue, vous pouvez très bien décider de vous arrêter un petit moment pour partir à la découverte de la magnifique flore qui recouvre la plupart des niveaux dans Pikmin 2. 

Je pense que l’apparition de la Piklopédie est aussi bonne à signaler. Il s’agit d’une encyclopédie de tout les ennemis rencontrés, très complète avec de nombreuses statistiques, par exemple, le nombre d’ennemi vaincus. Il y a aussi une petite simulation sympa avec des carottes Pikpik, on les envoie sur les ennemis pour en connaître un peu plus sur leurs modes d’attaques. Énormément d’ennemis sont présents dans le jeu.


Les ennemis n’hésiteront pas à utiliser divers stratagèmes pour vous surprendre ! Il y a quelques secondes, cette plante n’était qu’une jolie marguerite avec des yeux…

GRAPHISMES

Une fois la GameCube allumée, l’écran titre (interactif en plus !) vous en met déjà plein les yeux, ce n’est que le début. Déjà que le premier opus était sublime, alors là, je suis carrément bluffé ! Parlons d’abord des décors. Recréer tout un microcosme n’était pas chose facile, mais ils l’ont fait ! On va chercher des trésors entre deux marguerites et un coquelicot, c’est grandiose ! Beaucoup de paysages sont présents. Il y a une sorte de jardin (Car l’on peut voir des dalles, des bordures… Ca me fait penser à un jardin) printanier avec des petits pétales roses qui volent de partout. Il y a un paysage enneigé, une source (mais qui vous semblera être un étang peu profond), un paysage automnal… Je ne les ai pas tous vu, mais je pense en avoir vu la plupart, ça fait quand même peu de niveaux ! Rassurez-vous, ils sont énormes et regorgent de zones à explorer. Et en plus, il y a les grottes ! Mais les décors à l’intérieur des grottes sont moches, contrairement à l’extérieur…

    Bon, il faut parler des personnages maintenant ! Olimar et Louie sont fait correctement, sans plus. Mais la petite lumière qu’ils ont au dessus de la tête est particulièrement jolie et bien faite, surtout lorsqu’il siffle (Il faut dire que le jeu regorge d’effets spéciaux soignés, jusque dans les textes). Pour les Pikmin, la réalisation est égale. C’est joli sans être super beau non plus ! Mais il ne fallait pas s’attendre à grand-chose non plus, vu leur nombre important (regardez les indigènes dans Doshin the giant). Donc on peut quand même dire que ce point du jeu n’a pas été négligé avec les Pikmin ! Et quand est-il des grands méchants ? Et bien, ils sont tout bonnement superbes, particulièrement détaillés et charismatiques pour la plupart.

Et tout cela est servi avec une animation sans faille, enfin, je n’ai pas vu un seul ralentissement. Et c’est particulièrement bien joué, là ! Avec une centaine de Pikmins qui s’animent ça et là…À noter que les ennemis ont une panoplie de mouvements très étoffés, pour votre plus grand malheur. Les décors sont aussi très bien animés, les plantes bougent au fil du vent... dans un niveau, la forêt de l’Eveil, il y a même des pétales de rose qui volent au vent... 

En conclusion, à tout ça, ça pète ! L’un des plus beaux jeux du Gamecube.


Les pikmin blancs et noirs n’ont pas d’oignons…
Pas grave, Olimar voudra peut-être leur céder une petite place
dans son suppositoire ultra-moche…

MUSIQUES et SONS

Hajime Wakai… Quel nom barbare diront les moins japonistes d’entre nous ! (Dont moi, vive le fromage !). Et bien, je me souviendrai de ce nom désormais, c’est lui qui a crée les thèmes de Pikmin 2 ! Les thèmes ont ce petit quelque chose de magique, de mystérieux, joyeux parfois… et s’accordent parfaitement à l’ambiance féerique du thème. Tiens, d’ailleurs, il arrive souvent que le rythme change à l’arrivée d’un ennemi, ou la l’arrivée de la nuit. Je les trouve néanmoins moins beaux que ceux de Pikmin premier du nom. Mais ne nous plaignons pas, elles sont bien plus nombreuses qu’avant. Pas mal de grottes ont un thème propre… certains sont beaux, d’autre le sont beaucoup moins, et le thème des boss est moche. A croire que Wakai n’excelle que dans les thèmes un peu magique ! M’enfin, j’aime pas cette partie d’un test, y’en a toujours un pour ne pas être d’accord avec moi, grumble.

Autre chose de capital pour l’ambiance d’un titre, les sons. C’est toujours aussi bon (Quand est-ce que je vais pouvoir donner des défauts ?????), on peut entendre les oiseaux crier, le bruissement des feuilles… On s’y croirait vraiment ! Quant aux pikmin, ils sont bien plus vivants, ils chantent pour se donner du courage, ils crient… C’est mignooooooonnnnn ! Bien bien, mais… ça commence à énerver au bout d’un moment, dommage !


Tout le monde est-il prêt ? Vérification !

MANIABILITÉ

Ah oui, c’est sur, dans un jeu de stratégie, on est en droit de réclamer une excellente maniabilité. Et à plus forte raison dans Pikmin, car la moindre erreur est souvent lourde de conséquence ! Donc, petit descriptif des commandes :

La bouton A vous permettra de donner un coup de poing à un ennemi pour causer quelques dégâts, si vous avez des pikmin sur vous, vous pourrez les lancer, et en maintenant A, ils se grouperont derrière vous en file indienne. B vous permettra de les rappeler vers vous grâce à un sifflet. X sert à congédier vos pikmin, et à les classer par couleur. En appuyant sur Y, vous changerez de chef de groupe. Le stick C fera tourner les pikmin autour de vous. Et finalement, la croix directionnelle vous servira à utiliser les spray qui contiennent les nectars dont j’ai parlé un peu plus haut. La prise en main est instantanée !

Maintenant, pour les mouvements de caméra, c’est tout de suite un peu plus chiant ! L ciblera la caméra derrière le chef de groupe, jusque là ça va… R permet de zoomer et de dézoomer, il y a 3 zooms différents. Et le bouton Z se chargera de changer l’angle de prise de vue (vue en plan ou inclinée). C’est pénible au début, on confond souvent Z et R. Je trouve qu’il nous aurait été bien plus profitable d’avoir une caméra manuelle, mais je me demande comment ils auraient caser ça... Mais bon, on ne va pas cracher dans la soupe non plus ! On s’y fait quand même au bout de quelques temps (et perso, je n’utilise qu’un seul angle de caméra et un seul zoom…).

Autre petit détail, les Pikmin restent parfois coincés lorsque ils sont un peu à la traîne. Mais leurs IA à été revue à la hausse depuis, et ces blocages sont maintenant plus rares !


Le mode multi-joueur…
J’ai comme l’impression que le premier joueur ne va pas faire long feu !

DURÉE de VIE

Ah combien de fois on a reproché à Pikmin d’être trop court ! C’est vrai, le premier s’était vraiment cassé les dents sur ce point, mais est-ce bien une raison de caser tout de suite Pikmin 2 au rang des jeux "à terminer en une après-midi" ? Et bien, non, au contraire ! Les développeurs se sont penchés sur le problème, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont pas fait leur boulot qu'à moitié ! Tout d’abord, la limite des 30 jours a été supprimée. Ensuite, la difficulté a été bien augmentée grâce à ces nouveaux challenges que sont les grottes… Et puis, une fois la quête principale achevée (elle n’est pas bien longue), une autre vous attend ! Il vous en faudra, du temps, avant de trouver les 200 trésors…

    En ce qui concerne les nouveaux modes de jeux, il y en a 2.

Le premier, et le meilleur, c’est la bataille 2 joueurs ! Vous contrôlez chacun un personnage, Louie ou Olimar, vous paramétrez le nombre de Pikmin au départ, choisissez une arène (il y en a pas mal, et générées aléatoirement en plus), et c’est parti ! Il y a deux conditions pour gagner. La première, c’est de rapporter 4 billes jaunes à sa base. La deuxième est de ramener la bille ennemie dans votre camp, mais elle est bien gardée par les pikmins adverses. Toutes sortes de stratégies sont permises, comme créer une diversion chez l’ennemi pour piquer sa bille en douce, où attendre d’avoir davantage de pikmin… Il existe aussi des cerises, lorsque l’on les ramène au camp, une roulette s’active et déclenche toujours un évènement sympa, comme envoyer un gros monstre chez l’adversaire, lui faire tomber dessus une avalanche de pierre, lui enterrer d’un coup tout ses pikmin… Ce mode de jeu est vraiment excellent et s’adapte parfaitement à Pikmin ! (Contrairement à certains jeux ou l’intérêt du mode multijoueur est limité…)

Le second, le mode challenge, que l’on obtient en trouvant un trésor dans le mode aventure. Vous êtes largué dans une grotte, et vous devrez en sortir avant la fin de la limite de temps. A chaque sous-sol, vous devrez trouver une clé pour passer au sous-sol suivant jusqu’à finalement sortir. Vos scores sont comptabilisés. C’est sur ce mode que vous pourrez coopérer avec un deuxième joueur. Il faut avouer que c’est beaucoup moins intéressant que le face à face ; je regrette franchement que le mode coopération n’ai été inclus au mode aventure…


Faut pas piquer le poisson ! y’a le chat qui veille au grain…

EN BREF…

SCÉNARIO : 14/20
Pas d’histoires complexes, pas de retournements de situations (‘fin si, y’en a un seul, mais je vous le dirai pas :p). Juste une histoire très (trop) simple, prétexte à repartir chez nos amis les pikmin. Ils auraient pu mieux faire !

GRAPHISMES : 17/20
Les graphismes sont toujours aussi soignés. La flore (les décors quoi) est assez variée et criante de vérité. Quant à la faune, les créatures que vous rencontrerez rivaliseront toutes de beauté (Au niveau graphique, hein !). Un beau défaut quand même, les grottes qui sont assez vides…

MUSIQUES et SONS : 17/20
Des musiques fascinantes, charmantes, magiques quoi ! M’enfin, les thèmes d’extérieurs sont quand même plus beaux que ceux d’intérieur ! Les thèmes voulus dynamiques sont un peu ratés, mais si rares !

Maniabilité : 17/20
Je ne vous ferai pas le plaisir, de dire "Nintendo" comme ça, quoi ! C’est la faute aux caméras, d’abord…Oh et puis mince, je ne résiste pas !
Nintendo ! (Ca fait du bien, tiens !)

DURÉE de VIE : 17/20
La lacune du premier épisode est totalement comblée, et une fois que la première quête sera terminée, une autre vous attend ! L’apport d’un monde multijoueur est vraiment une bonne idée et s’accorde bien avec le principe.

NOTE FINALE : 18/20
18, et ouais ! Et ceux qui seront pas contents, qui ont comme première et dernière lettre dans leur pseudo S et H et qui écoutent de l’opéra italien (:-p) n’auront qu’à aller s’occuper de leurs oignons, histoire de vérifier si y’a pas 1 ou 2 pikmin qui traînent ^^
‘Fin, ceux qui n’ont jamais essayé se doivent de tenter l’aventure. Ceux qui ont déjà essayé le premier peuvent trouver ici un challenge bien différent (fini les 30 jours !). Ceux qui aiment les fleurs doivent acheter ce jeu, ceux qui aiment balancer des cocktails molotovs sur les vioques ne doivent pas acheter Pikmin 2.

Firmalex


Test Yoshi’s New Island sur Nintendo 3DS
Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -