NintenDomaine à la pointe de la technologie:



Prenons un exemple : Skyward Sword.
(Zvarrit, ça ne peut que mal finir)



Jedi Knight 2 :
Jedi Outcast

Nouvel opus d‘une saga commencée sur PC, Jedi Knight 2 fait un petit tour sur consoles, après avoir longtemps été un must sur PC pour les amateurs de la saga Star Wars et du jeu online. Le jeu dégage un plaisir inhumain d’utiliser son sabre sur les restes de l’Empire. Un sourire maléfique va vite se dessiner sur votre visage, mais ne tombez pas du côté obscur, jeunes padawans ! 15 euros. C’est le prix de ce jeu, sur GameCube ou sur PC. Bonne affaire ou jeu daubesque ?

Rédigé par Skywalker06
31/07/2004

L'UNIVERS STAR WARS

La discussion n’est pas toujours facile dans un univers où une multitude de langues cohabitent. Mais le meilleur traducteur est encore votre sabrolaser. Ceux que vous croyiez sourd à vos questions vont tout de suite être charmant avec vous. Être un Jedi a beaucoup d’avantages, mais également des inconvénients.

Dans ce nouvel ordre, vous n’avez pas le droit à l’erreur. Le célèbre Luke Skywalker a pour mission de recréer l’Ordre Jedi des temps passés et de trouver des apprentis prometteurs. Malheureusement, tant qu’il y aura des Jedi, il y aura des Sith (vous savez, les Jedi méchants, comme Dark Vador). Les 3 premières missions sont d’un ennui inqualifiable, se résumant à un pâle FPS. Dès la 3° mission, vous récupérez votre sabrolaser et là, tout s’éclaire. C’est parti pour contrer des tirs en furie et se lancer dans des duels acharnés.

Le jeu ne s’oriente donc pas aux fans de FPS pur, mais plutôt aux fans de la saga de Georges Lucas. Le système de combat est excellent, mais encore loin de celui d’un Zelda. Toutefois, étrangler des gens à distance ou les électrifier procure une dose de sadisme sans égal (c’est le pouvoir du côté obscur ^^).


Un concept art d’une des salles de l’Académie Jedi de Yavin IV

GRAPHISMES

On dit souvent "c''est l'époque" ou "c'est pas trop poussé". Mais certaines choses sont difficilement acceptables aujourd’hui.

Sorti 8 mois après la version PC, on pensait à une nette amélioration. En effet, Jedi Knight 2 n’est qu’un portage pur et dur de la version PC, et même plutôt mal réalisé. Mais cela n’empêche pas les connaisseurs de la saga de reconnaître les personnages du premier coup d’œil. Les décors quant à eux sont sublimes. Marcher sur les hauteurs de l’Académie Jedi de Yavin IV au milieu d’une jungle hostile est grisant, surtout en admirant un duel des hauteurs. Les textures ne sont certes pas exceptionnelles, mais sont souvent adaptées aux couleurs fades générales du jeu. Les temps sont durs, il n’y a pas de quoi se réjouir. Un ciel gris (quand ce n’est pas l’espace noir) vient terminer votre champ de vision. On commence à apercevoir les détails au bon moment, ni trop tôt, ni trop tard. Le jeu ne souffre d’aucun ralentissement. Point noir : des chargements pas très longs, mais systématiques.

Les cinématiques ne sont pas plus belles que le jeu lui-même. Dommage ! Surtout que de légers bugs qui ne sont pas présents dans les phases de jeux viennent les gâcher. Parfois même, ces dernières sont gênées par des ralentissements. Vraiment vraiment dommage...

L’animation du jeu lui-même ne souffre pas, pas de bug, un jeu assez fluide malgré ses graphismes assez démodés (il vaut mieux ça qu’un beau jeu qui rame, hein ?). Mais le plus beau dans l’histoire, c’est l’animation du sabre ! Le sabre lui-même peut agir sur le décor. On trouvera parfois sur votre passage des morceaux de mur cramés avec votre lame. Les effets de sabrolaser sur vos adversaires ou les chocs de deux lames sont très bien rendus. Attendez de voir les étincelles jaillir d’un de vos premiers duels. Les pouvoirs de la Force ont un rendu magnifique (en particulier l’éclair et la poigne).

Les effets d’armes sont aussi bien rendus, que ce soit le simple laser, sa version concentrée (comme dans Metroid, certaines armes permettent de concentrer son rayon pour augmenter sa puissance). Les explosions générées par un espèce de bazooka sont excellentes, vous verrez d’ailleurs vos adversaires nager dans la fumée souvent. Voir le bras de votre personnage bouger à la perfection pour contrer un tir ennemi aura sur vous un impact psychologique désastreux ^^


Meurs sale impérial !

GAMEPLAY

Si vous n’avez pas encore assimilé la maniabilité à deux sticks des FPS, changez tout de suite la maniabilité par défaut. Il y en a 3 de proposées, et celle qui rend le mieux vous oblige à perdre quelques secondes pour tourner, ce qui en duel, peut vous coûter très cher. Le stick gris vous permet d’avancer, de reculer et de faire des pas de côté, mais la combinaison de celui-ci avec le stick C s’avère obligatoire pour tourner au vrai sens du terme.

Une fois que vous maîtriserez les déplacements de votre personnage, vous pourrez vous lancer à l’attaque. Pour dégainer son sabre, il faut appuyer sur le bouton Y. Il y a plusieurs façons d’utilisez votre sabre :
- sabre rapide : vous pouvez déplacer votre sabre à une vitesse ahurissante, mais les coups sont peu puissant
- sabre standard : la vitesse et la puissance sont équilibrées
- sabre puissant : attaque de bœuf, des coups surpuissant, mais d’une lenteur digne d’une tortue rhumatisante.
Puis la plus vicieuse, c’est de le lancer (avec Z). Il a une assez longue portée, mais le plus intéressant est d’être à bonne distance pour qu’il s’arrête de tournoyer sur votre adversaire. Tout un art !

Vous pouvez toujours utiliser les pouvoirs de la Force. Vous sélectionnez votre pouvoir (ou votre arme) avec le petit croix multidirectionnelle et vous l’actionnez avec L. Le bouton A quant à lui vous sert à faire des sauts spectaculaires utilisant la Force, le bouton B interagit avec le décor (une main verte apparaît quand vous pouvez utiliser cette fonction). Avec X, vous vous accroupissez (nécessaire pour utiliser les conteneurs de recharges de vie et de bouclier) et avec le stick C, vous contrôlez la vue. Le bouton Start sert à accéder au menu. Notez que le bouton Z sert à activer l’attaque secondaire d’une arme.


C’est l’anarchiiiiie wouhouuuuh !!

MUSIQUES et SONS

Outre le fameux thème de StarWars on rencontre pas mal de musiques connues des fans. On reconnaît sans mal l’orchestration de John Williams dans une qualité vraiment très bonne. La petite musique de fond qui accompagne votre périple changera souvent. Je ne vois pas comment un non-fan de StarWars ne tomberait pas sous le charme de la bande sonore. Une galaxie aux musiques enchanteresses s’ouvre à vous.

Côté doublage, c’est pas mauvais du tout. Les voix sont dans l’ensemble très bien choisies. Le jeu est intégralement en français. On s’amusera bien à écouter et réécouter certains passages bien particuliers. Vous n’êtes pas à l’abri de ressortir quelques répliques dans une conversation.

Pour les bruitages en général, c’est excellent ! Le moindre mouvement de sabre entraînera un bruitage digne des films. Des bruits de pas vous accompagneront dans les endroits vides que vous arpenterez et des petits sons spécifiques aux pouvoirs de la Force se feront remarquer lorsque vous les utiliserez. Lorsque vous tuerez quelqu’un, un sympathique bruit d’agonie accompagnera celui de votre sabre. Idem si vous vous faites sabrer, ou que vous tombez (encore mieux, si vous poussez quelqu’un dans le vide).

Un ensemble très bon que ce soit en mode multijoueur ou en mode solo. Se cacher dans un coin de la map et écouter les musiques divinement interprétées par l’orchestre symphonique de John Williams procurera des sensations uniques à plusieurs fans.


Effet Matrix ;)

DURÉE de VIE

Solo :
24 missions. Pas mal dit comme ça non ? A cela ajoutez une difficulté très conséquente (voire trop) de certaines missions, une mission bonus par rapport à la version PC et pourquoi pas, une profonde envie de tuer du Stormtrooper ? Les missions sont en général très longues mais pas forcément passionnantes. Que dire ? Si vous accrochez, vous irez au bout en un temps assez important. Sinon vous passerez votre chemin, et vous vous jetterez sur le mode multijoueur (voir ci-dessous ^^)


Vilain pas bô ^^

Multijoueur :
Faut évidemment être pas trop exigeant en matière de modes de jeux si vous n’êtes là que pour les armes bourrins et dévastatrices. Par contre, dès que vous emploierez le sabre, des modes aussi classiques que Capture du drapeau ou Chacun pour soi deviendront bien plus passionnants. Si évidemment l’action se résume à des duels au sabrolaser au milieu d’une map, on en peut pas dire qu’on s’en lasse. Avec 4 niveaux de difficulté, le choix de la couleur de votre sabre dans une gamme assez varié et la customisation intégrale de vos pouvoirs, on peut facilement faire en sorte qu’aucune de ses parties ne se ressemblent.

Voilà la petite liste, avec petites descriptions en prime :

Chacun pour soi (Free For All - FFA) :
Vous débutez avec un sabrolaser et un blaster. A vous de récupérer les armes sur le terrain, et à vous mettre sur la gueule !!!
FFA Holocron :
Les Holocrons sont des cubes permettant d’obtenir des pouvoirs de la Force. Ce mode de jeu se joue exactement comme le premier, sauf que vous ne partez avec aucun pouvoir, à vous de les trouver sur le terrain également.
Maitre Jedi :
Sur la carte se trouve un sabrolaser. Oui un. Alors pour une dizaine de joueur, ça fait peu. Le but du jeu est d’obtenir le sabre en tuant son porteur avec une arme (ce qui vous fait gagner un point). Tuer les autres concurrents ne rapporte aucun point. Le Maitre Jedi ne peut utiliser que le sabrolaser.
Duel :
La règle c’est “Allez, je prend la gagne !”. Le vainqueur reste, les autres joueurs tournent et attendent. Le tout se joue au nombre de point (1 point attribué par victoire)
FFA Equipe :
Comme le premier, mais en équipe. L’équipe terminant avec le meilleur total de points l’emporte.
Capture du Drapeau :
Deux équipes s’affrontent. Le but du jeu est de rapporter le drapeau adverse à la base, tout en y conservant le sien. L’équipe qui gagne est celle qui aura le plus de fois ramené le drapeau adverse à sa base en compagnie du sien. Mais après, rien ne vous empêche de tuer vos adversaires, histoire de faire une compétition entre coéquipiers.


Jouable “qu’à” deux. C’est déjà assez bordélique comme ça grumble !

SCÉNARIO

Bon va falloir que j’explique deux trois petites choses avant de commencer. Les jeux vidéos (comme les livres et autres dérivés) font partis de ce qui s’appelle l’Univers Étendu. Donc évidemment, l’Histoire de la galaxie ne se limite pas à 6 petits films. Il faut rajouter une splendide collection de livres et une énorme ludothèque. Donc là, c’est encore les aventures de Kyle Katarn, à l‘instar des précédents opus.

De retour, en temps qu’agent de la république, Kyle Katarn est prêt pour une nouvelle aventure. Après des incidents d’une certaine gravité, comme la mort de sa partenaire, Jan, il sera obligé de reprendre du service, sabrolaser à la main, pour se venger, ce qui est tout à fait contraire à la philosophie Jedi.

Pour pas gâcher la surprise (pas bien ça) j’en dirai pas trop plus. Vous aurez à livrer quelques duels durant votre aventure, tout en mitraillant du stormtrooper au blaster ou à l’arbalète wookie. Rien ne vous empêche de suivre des éboueurs Rodiens après avoir fait un tour dans un bar peu fréquentable bien sûr.

Ce qui reste dommage, c’est de ne pas pouvoir choisir son côté, alors que Kyle a la particularité d’être un des très rares Jedi à être revenu du côté obscur de la Force. Donc vous resterez du côté des gentils, ce qui en décevra quelques uns :p ! Puis faut bien le dire, c’est pas un épique RPG à rebondissements extraordinaires. Il y en a quelques uns de sympathiques, mais ça reste assez linéaire dans l’ensemble.

Durant votre périple, vous croiserez différents personnages connus des fans de la saga, comme Lando Calrissian ou Luke Skywalker.


Belle vue n’est-ce pas ?

EN BREF...

GRAPHISMES : 14/20
Suffisants pour jouer, un peu scandaleux que ce ne soit qu’un portage PC. Comparé à Rogue Leader, c’est bien fade. Aucun effort n’a été fourni par Lucas Arts. On remarquera quand même la très bonne animation du sabre.

GAMEPLAY : 13/20
Une maniabilité de FPS comme on en voit souvent, mais néanmoins très bonne une fois qu‘on s‘y habitue. C’est du grand classique, mais efficace.

MUSIQUES et SONS : 19/20
Je n’ai pas pu me résoudre à mettre moins. Des musiques enchanteresses et des bruitages très réussis. Que du bon ! Maître John Williams à l’œuvre.

SCÉNARIO : 14/20
Pas de quoi casser une patte à un Wookie, mais il tient la route, et propose quelques rebondissements sympathiques. Le plus intéressant reste la relation avec le reste de l’Univers Étendu.

DURÉE de VIE : 17/20
Allez, pour peu que vous accrochiez aux missions, et que vous souhaitiez vous défouler sur un pote débutant, le jeu vous procurera de très longues heures de plaisir. Si vous n’avez pas de potes sous la main, les bots sont là pour ça :p

NOTE FINALE : 14/20
S’appuyant sur un univers fantastique, Star Wars Jedi Knight 2 : Jedi Outcast ne séduira pas la plupart des joueurs. Il n’en reste pas moins un bon petit passe temps en solo. Les 24 missions proposées vous tiendront en haleine un bon moment. Face à la grosse artillerie comme Timesplitters 2, le jeu ne fait évidemment pas le poids sans le sabrolaser. Toutefois, il est un excellent investissement vu son prix relativement faible (15 euros) et le mode multijoueur est d’un plaisir et d’une diversité que peu de jeux peuvent se vanter d’avoir. Si vous avez un pote sous la main, il est inutile de résister à la tentation. Seul manque le fameux mode online présent sur PC ...
Que la Force soit avec vous, à jamais jeunes padawans !

Skywalker06


Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Test de Batman Arkham Origins sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -