NintenDomaine à la pointe de la technologie:



Désolé, c'est Twitter qui m'a rendu comme ça.
(Thomas/Yoshi, dont l'épitaphe marquera plus que le pseudo)



Star Wars Rogue Squadron III :
Rebel Strike

Le 3 mai 2002, Factor 5 avait su marquer les esprits en sortant le meilleur jeu du lancement du GameCube en Europe : Star Wars Rogue Squadron II : Rogue Leader. Ce titre montrait d'emblée toute la puissance de notre Cube adoré, s'imposant comme un mètre-étalon durable en ce qui concerne les graphismes. Mais ce jeu n'était pas qu'une simple démonstration technique des capacités de la console, c'était aussi un gameplay simple mais diablement efficace. Mais avec le temps, Factor 5 s'est rendu compte que le gameplay de sa série s'essoufflait à cause d'un manque de variété, et ils ont donc décidé de rectifier le tir dans ce nouvel opus. La Force les a-t-elle à nouveau suivi ?

Rédigé par Neopiaz
21/11/2004


Les menus réjouiront une fois de plus les fans de Star Wars

Il y a bien longtemps
dans une galaxie lointaine,
très lointaine...

La série des Rogue Squadron se base sur la première trilogie Star Wars, donc le contexte des missions est connu pour la plupart d'entre vous. Les films n'ayant pas un nombre de batailles infini, les développeurs ont du en inventer certaines et c'est sur ces dernières que je vais m'attarder en premier. Le jeu est composé de deux campagnes distinctes : la campagne de Luke Skywalker et la campagne de Wedge Antilles, avec quelques exceptions qui vous mettront aux commandes de la princesse Leïa ou de Han Solo. Le jeu étant découpé en missions indépendantes, il est donc ardu de parler de scénario ici et vous n'aurez qu'une vue globale du jeu.

Dans les missions inventées, les objectifs seront très variés. Il faudra par exemple défendre une ville d'abord avec un vaisseau puis ensuite avec un Walker impérial, libérer et s'enfuir avec un otage ou encore détruire une base impériale soit au sol, soit dans l'espace. Toues ces missions inventées de toutes pièces bénéficient d'une très bonne mise en scène, et les différents contextes dans lesquels elles sont introduites sont tous très cohérents. Ces missions sont presque toutes celles de la campagne de Wedge Antilles.

Pour ce qui est des missions tirées des films, nous avons droit à la bataille sur Yavin faisant suite à la destruction de l'étoile noire, la bataille de Hoth mais du côté de Luke , les épreuves de Yoda sur Dagobah, le combat du puits du Sarlacc, la poursuite en Speeder-bike et enfin la bataille finale sur Endor. Il y en a encore trois autres mais ce sont des missions bonus donc je vous laisse la surprise.

Là vous avez sûrement déjà vu ce qui constitue la grande nouveauté de Rebel Strike : l'appariation de phases à pied et en véhicules terrestres (speeder-bike, Walker impérial et même un taun-taun !). Ces phases vont-elles être aussi bonnes que les missions aériennes ? Réponse après analyse de la réalisation (graphismes et musique).


Toujours pour les fans :
des extraits de film pour les missions qui en sont tirées

GRAPHISMES

Avec un ancêtre aussi illustre sur le plan technique, Rebel Strike avait très peu de chances d'être mauvais sur ce point là. Et là pas de surprise, Rebel Strike répond bien aux attentes, le jeu est magnifique. Toutes les textures sont très bien faites et le jeu fourmille de détails. De plus tout ceci sans le moindre ralentissement, ce qui rend le jeu véritablement impressionnant. Les décors ne sont pas non plus en reste et sont tous très bien réalisés, avec une mention spéciale aux décors de la forêt d'Endor tout simplement magnifiques. On se croit presque en train de regarder le film lors des phases en véhicule. Pourquoi cette distinction ? Parce que les phases à pied sont beaucoup plus décevantes sur ce point là.

Dans ces phases pédestres, les personnages sont modélisés moyennement et les animations sont tout juste correctes. Heureusement les décors sont toujours aussi réussis et sauvent cette partie de l'aventure d'un ratage total sur le plan graphique. Un tableau loin d'être très brillant. On ne s'improvise pas développeur de jeu d'action à la troisième personne en une journée.

Factor 5 a déçu lors des phases à pied, mais pour se faire pardonner, a réussi une prouesse technique : réussir à faire tourner Rogue Leader (l'épisode précédent inclus ici en bonus) en mode coopération. Le jeu est toujours aussi beau et une fois de plus aucun ralentissement. Une véritable prouesse !


Le mode coopération tient du tour de force

MUSIQUES et SONS

Musique dans Star Wars revient forcement à parler de John Williams et de ses magnifiques compositions pour ces films. Et comme ses musiques sont reprises dans le jeu, la bande son est forcément à la hauteur de l'évènement et se révèle être aussi magistrale qu'à son habitude. Mais tous les thèmes orchestraux ne viennent pas de la bande originale des films, certains ont été créés spécialement pour le jeu et ils se révèlent être autant dans le ton que les morceaux de John Williams, et on ne sent pas de différence de ton quand on passe de l'un à l'autre.

En ce qui concerne les bruitages, le traitement suivi est exactement comme pour la bande son, on prend ceux du film et le résultat est parfait. En même temps, comme l'adaptation se doit d'être fidèle, autant mettre le plus d'éléments originaux dans le jeu. On retrouve donc les tirs de laser, les bruits de vaisseaux, le pas des walkers ou les bips émis par R2-D2 comme dans le film. Un bémol cependant (tout n'est pas parfait) pour le doublage qui est juste correct, sans plus, qu'il soit en français ou en anglais.


Notre troupe prête à aller shooter du stormtrooper

GAMEPLAY

Comme dit précédemment, il y a trois types de gameplay : les phases aériennes, les phases sur véhicules terrestres et les phases à pied. Dans toutes ces phases, vous pourrez grâce à la croix donner des ordres à vos coéquipiers : se mettre en formation, fuir ou attaquer un type d'ennemis bien précis. En ce qui concerne les similitudes entre les différents modes, on s'arrête là. Voyons maintenant les spécificités de chaque type de gameplay :

Les combats aériens

Ceux qui ont joué à l'épisode précédent n'auront pas de mal pour s'adapter à ce troisième opus en ce qui concerne les phases aériennes car la maniabilité est toujours la même : A pour tirer, B pour utiliser l'arme secondaire, Y pour utiliser l'ordinateur de visée (les cibles ont leur contour épaissi en rouge pour le cibles principales ou jaune pour les cibles classiques, très utile lorsqu'on est perdu), X pour changer de vue, L pour décélérer, R pour accélérer et Z pour faire des tonneaux. Voila les commandes pour tous les vaisseaux. Cette maniabilité a déjà fait ses preuves et elle est toujours aussi instinctive. Après, à chaque vaisseau les spécificités qui lui sont propres : Le Y-Wing et le B-Wing disposent d'un canon à ion (qui paralyse les circuits électriques); le X-Wing est le plus polyvalent : puissant, résistant et rapide; le Y-Wing n'est par contre pas très rapide mais c'est le seul qui dispose de bombes pour mieux détruire les cibles terrestres; le A-Wing est le plus rapide des vaisseaux mais en contrepartie, il est moins résistant; le B-Wing est celui qui dispose du meilleur armement et de la meilleure résistance, mais c'est le plus lent. Enfin il y a le Snowspeeder qui ne sert que dans les missions où il faut ficeler les jambes des TB-TT (comme pendant la bataille de Hoth dans le film). Enfin vous serez parfois amené à piloter des vaisseaux appartenant à l'empire.


La protection du croiseur Mon Calamari
pendant la bataille d'Endor en A-Wing

Les combats terrestres en véhicules

Il y a trois types de véhicules terrestres : les Walkers impériaux, le Speeder-Bike et le Taun-taun. Chacun ayant une maniabilité particulière, nous allons les aborder chacun leur tour.

Commençons par les Walkers impériaux. Avec le stick directionnel, vous visez, R pour avancer, A pour tirer, B pour utiliser l'arme secondaire, toujours Y pour l'ordinateur de visée et X pour le changement de vue, et L pour verrouiller les mouvement verticaux de la tête, ce qui permet d'éliminer rapidement et facilement une ligne de stormtroopers. Ces Walkers sont lourds à manier comme on pouvait s'y attendre, mais cela contribue à conserver un touche de réalisme dans le jeu. Ces phases axées sur la destruction massive sont assez jouissives et se balader sur Endor en Walker en voyant les ewoks utiliser leurs pièges à Walker est un pur régal pour tout fan de Star Wars.


Les ewoks font de la résistance
et achèvent ce walker à coups de rondins dans les pattes

Ensuite nous avons les phases en Speeder-Bike. Du côté de la maniabilité du classique : R pour accélérer, L pour freiner, A pour tirer et enfin B pour réaliser un écart qui vous permettra d'envoyer vous adversaires dans le décor. Ces moments sont très rares (deux dans tout le jeu) mais sont très intenses et mobiliseront toute votre attention. En effet, le moindre instant d'inattention peut vous amener droit dans un obstacle vu la vitesse de l'engin. On est captivé et concentré sur le jeu comme si on y était. Encore du très bon boulot de la part des développeurs.


Un ennemi de moins !
(Notez au passage la qualité des effets de lumière lors des explosions)

Enfin pour terminer cette partie, nous avons la (eh oui il n'y en à qu'une et elle est très courte) phase en taun taun. Ici le stick directionnel sert à avancer et le stick C sert à tirer. Rien de particulier à rajouter si ce n'est que cette phase est fort sympathique (il faut remonter le champ de bataille de Hoth jusqu'à la base rebelle) mais une fois de plus elle ne vous plaira uniquement si vous êtes fan car à part admirer le champ de bataille et regarder les AT-ST tomber, il faut juste avancer.


La remontée du champ de bataille de Hoth

Les combats à pied

Nous allons toucher au point sensible de ce jeu : les phases à pied. Dans ces phases, le Stick directionnel sert à avancer, A sert à tirer, B sert à utiliser l'arme secondaire, Y sert à utiliser les électojumelles qui ont le rôle de l'ordinateur de visée dans les vaisseaux, X sert à sauter, la croix permet de donner des ordres, Z permet de faire une roulade, R permet de se baisser et enfin L permet de verrouiller une cible. Ces phases, généralement tirées de séquences cultes des films, avaient tout pour plaire, mais elles sont malheureusement gâchées par une maniabilité approximative, une réalisation des personnages moyenne, des angles de caméra mauvais et un intérêt très limité. En effet, le but de ces phases est de buriner le bouton A à chaque fois que vous voyez un stormtooper ou de vous arracher les cheveux par touffes à cause des phases de plate-formes sadiques. La maniabilité avec les sauts est beaucoup trop approximative pour permettre de faire des phases de plate-formes. Dommage car il y avait la possibilité de faire beaucoup mieux avec une telle base.


Le puits du Sarlacc, mission gâchée par les sauts

DURÉE de VIE

Toi, oui c'est de toi que je parle, toi qui a pesté des heures derrière Rogue Leader car il était trop ardu. Soit rassuré car Factor 5 a pris cette remarque en compte et a offert un jeu beaucoup plus accessible. En effet, finir le jeu ne fera plus de toi un dieu vivant, mais par contre pour récompenser les joueurs les plus doués ou les plus persévérant, le système de médaille est toujours là et la médaille d'or est toujours aussi dure à avoir. Mais le jeu en vaut la chandelle car les missions que tu vas pouvoir débloquer avec ces médailles te plairont si tu es fan, car elles reprennent des moments clé de la trilogie, mais malheureusement ce sont des missions à pied dans leur grande majorité.

Pour la durée de vie, en ce qui concerne le mode solo, il faut tabler sur quinze-vingt heures si on compte juste débloquer les missions cachées car le jeu est composé de 14 missions, plus 5 à débloquer et pour les adeptes du 100% il y a encore des vaisseaux à débloquer, les jeux arcade Star Wars de l'époque, les commentaires audio des développeurs, un making of et la bande annonce du jeu. Ouf la liste est terminée. Donc la durée de vie du mode solo est plus qu'honnête pour ce genre de jeu.

Enfin il y a deux modes multijoueur : un mode coopération et un mode duel. Dans le mode coopération, on peut rejouer à deux toutes les missions de Rogue Leader. On peut donc avoir à nouveau le plaisir de faire ce jeu, et cette fois ci en compagnie d'un ami qui sera somme toute bien plus utile que les coéquipiers dirigés par l'IA. Enfin dans le mode duel, vous devrez soit détruire votre adversaire, soir détruire plus de cibles que votre adversaire, capturer et défendre des bases ou encore faire une course. Ce mode n'est pas le plus intéressant et vous vous en lasserez très vite.

Pour résumer, on peut dire que ce jeu à une durée de vie plus qu'honorable : vingt heures pour le mode solo fini, comptez bien le double pour finir le mode solo à 100%, et vous pouvez encore rajouter la durée du vie des deux modes multijoueur. Sur ce plan là, Rebel Strike impressionne.


Dark Vador a transformé son hangar
en salle d'arcade à ambiance disco (!!!)

EN BREF...

C'est tambour (et cœur) battant que je vais maintenant conclure mon premier test. Je suis tout ému.

HISTOIRE : 16/20
Le scénario des films donc c'est forcément bon. Et une mise en contexte des missions inventées souvent bien trouvée et convaincante.

GRAPHISMES : 17/20
Très inégaux. Le jeu est magnifique lors des phases en véhicules mais est gâché par la modélisation et l'animation des personnages lors des phases à pied. Par contre, le jeu est toujours fluide, même en mode coopération (!), et cerise sur le gâteau : la présence d'un mode 60Hz.

MUSIQUES et SONS : 18/20
Fidèle à la tradition de la série, Rebel Strike propose un environnement sonore exceptionnel grâce aux musiques et aux sons du films. Dommage que le doublage, qu'il soit français ou anglais, ne soit pas assuré par les acteurs ou par les doubleurs officiels, ce qui enlève un peu de cachet au jeu.

GAMEPLAY : 14/20
La note peut paraître bizarre compte tenu des nombreux points forts du gameplay, mais les phases à pied sont tellement ratées au niveau de la maniabilité et de leur intérêt qu'on ne peut pas mettre plus. Dommage une fois de plus car le reste est tout bon .

DURÉE de VIE : 17/20
Avec des tonnes de missions et de bonus à débloquer, on ne sait plus où donner de la tête. Ajoutez à cela un mode coopératif qui pourra vous prendre beaucoup de temps.

NOTE FINALE : 15/20
Ce jeu avait tout pour plaire et malheureusement sa note est sauvagement baissé à cause d'une partie du jeu. Cette partie n'est pas la partie principale mais elle est tellement ratée que ça ne pouvait pas rester impuni. Mais le reste du jeu est tellement bon, surtout pour un fan de Star Wars, qu'il serait dommage de descendre tout le jeu pour une seule de ses parties, c'est pour cela que le jeu hérite d'une note correcte mais sans plus. Mais comme je viens de le dire, ne boudons pas notre plaisir, une grande partie du jeu est excellente et il serait dommage de passer à côté de ces très bons moments si on est fan de Star Wars, surtout que le jeu ne coûte que 30€ depuis quelques temps. Donc c'est un jeu à posséder pour les fans, et un jeu à avoir essayé si on ne l'est pas ou si le porte-feuille ne le permet pas.

Neopiaz


Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Test de Batman Arkham Origins sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -