NintenDomaine à la pointe de la technologie:



Vu la semaine à laquelle on est vraiment feriez pas grand chose à partir un 1000 bornes ou une bataille navale.
(Troll, qui ferait mieux de partir bataille bornes à 1000 vraiment)



Kid Icarus Uprising

J’ai toujours trouvé amusant de voir l’intérêt qu’avaient les joueurs Nintendo pour Kid Icarus. Je veux dire soyons honnête... pourquoi vouloir une suite à ce jeu Nes ? Ouaip, ok, il était sympathique, il avait deux ou trois musiques plutôt cool mais ensuite ? Le petit Pit arrive néanmoins depuis quelques années à se frayer un chemin vers la résurrection avec Super Smash Bros. Brawl où il joue carrément les vedettes parmi les autres grosses têtes de Nintendo ! L’ange se fait alors silencieux jusqu’en 2010 ou c’est l’énorme surprise ! Nintendo présente sa nouvelle console portable, la Nintendo 3DS ! Et quelle ne fut pas la surprise de voir que Pit avait droit enfin à son véritable nouveau jeu. C’est sûrement le jeu qui a le plus éveillé ma curiosité sur cette console. Mais que vaut-il ?
Enfile tes ailes en carton et partons pour le monde de Kid Icarus ! Sorry to keep you waiting !

Rédigé par Nurglish
13/06/2012

Histoire

25 ans se sont écoulés depuis la victoire de Pit sur l’horrible Médusa dans le premier épisode de la série. Le petit ange aux services de la déesse Palutena a pu faire de nouveau régner l’ordre et la justice dans le monde ainsi que l’amour et le respect... mais ! (car il y a toujours un "mais !") Pas pour bien longtemps. L’affreuse Médusa est de retour et cette fois-ci sous des traits totalement différents ! Fini la grosse laideronne monoculaire ! Cette fois-ci nous avons droit à une sombre femme et plutôt séduisante je dois dire. Les créatures envoyées par celle-ci sont déjà partout sur la terre et dans les airs. Ni une, ni deux. Pit est envoyé par Palutena faire un peu le ménage. Equipé du "don du vol", il peut voler à présent pendant 5 minutes dans les airs et aborder le conflit sur de nouveaux terrains. La lutte de Pit contre les forces du mal ne fait que commencer.

Je vous avoue qu’il y a encore énormément à dire sur l’histoire de Kid Icarus Uprising mais je pense que ce serait vraiment bête de ma part de vous en dire plus. Selon moi, le coté histoire de ce jeu est sûrement ce que j’ai considéré de meilleur dans celui-ci. Remplie de retournements de situation et d'éléments totalement inattendus, je sais qu’elle saura plaire au joueur. Mais je peux tout de même vous en dire plus sur la façon que tout ceci est mis en scène.

C’est simple, on pourrait résumer ce jeu à un dialogue continu entre les protagonistes de l’histoire. Durant les phases de jeu, les personnages ne cessent de discuter entre eux sur l’écran inférieur de la Nintendo 3DS. Ca peut paraître étrange au début et pas toujours facile à suivre mais on s’y fait. Et c’est carrément génial ! Ils ont énormément à dire, et n’hésitent pas à raconter des anecdotes sur le jeu précédant. Mais en plus ça vole à fond sur l’autodérision ! Pit est généralement la bonne poire, il s’en prend dans la tronche durant toute l’aventure, le pauvre, avec des remarques du genre "Tu perds tes plumes, tu vas devenir chauve des ailes !" ou encore, "Tu as vraiment besoin de te faire des amis !"
Les dialogues sont également remplis de petits paradoxes temporels et ils brisent le quatrième mur à de nombreuses occasions (c’est à dire qu’ils sont conscients qu’ils sont dans un jeu vidéo par exemple). Dans certaines situations, il arrive aux personnages de parler d’autres jeux Nintendo comme par exemple Nintendogs ou Metroid.

Palutena peut également décrire les ennemis et donner des indices sur des façons efficaces de les aborder, elle décrit parfois l’arme actuelle que nous utilisons. A aucun moment on a l’impression d’être seul dans le jeu et c’est carrément bien. J’entends souvent dire que le gameplay est plus important que l’histoire. Quand je vois ce jeu, j’ai envie de dire non.

Gameplay

Deux types de phases se présentent à vous. Les phases aériennes où Pit utilise le don du vol et les phases au sol où celui-ci utilise le don de la marche

Phases aériennes

La phase de vol précède la phase au sol. Elles sont dotées d’un gameplay tout simplement impeccable. Il s’agit concrètement d’un rail-shooter. La trajectoire de Pit n’est pas contrôlable mais vous pouvez le faire bouger de haut en bas et de gauche à droite avec le circle pad, cela sert à éviter les ennemis. Pour tirer il faut utiliser le bouton L et le déplacement de la cible de tir se fait avec le stylet sur l’écran tactile. Si un ennemi s’approche trop près de vous, vous pouvez marteler la gâchette L pour lui assener plusieurs coups au corps à corps. Oui, car chaque arme possède à la fois des attaques à distance et au corps à corps mais ça j’y reviendrai un peu plus tard. Il est également possible de faire une sorte de super attaque en cliquant sur une petite orbe bleue sur l’écran tactile. Vous pouvez en avoir plusieurs mais il faut cependant qu’elles soient rechargées pour pouvoir les utiliser. Cette attaque détruit généralement tous les ennemis sur l’écran et permet de vous tirer d’un mauvais pas. Enfin, certains boss peuvent débarquer et rythmer un peu plus la phase aérienne. Celle-ci se termine avec le début de la phase au sol. Et là je vais pouvoir vous en dire pas mal...

Phases au sol

Bon, c’est pas aussi génial de ce coté là. Pit est déplaçable au sol avec le circle pad, et vous tirez de nouveaux et frappez les ennemis avec la touche L. Jusque là, pas de problèmes. Mais la gestion de la caméra et de la cible se fait avec l’écran tactile. C’est là que ça pose problème. La cible se déplace de la même façon que dans les phases de vol mais il faut donner de rapides déplacements de stylet pour déplacer la caméra. Aussi simple que cela semble être... bah ça fonctionne pas vraiment toujours très bien. C’est même plutôt déroutant durant la toute première session de jeu, et là... on commence à avoir peur. C’est confus, ça parait approximatif. Les phases au sol c’est vraiment ça ? Oui. Ca a même carrément rebutés certains de finir l’aventure, n’arrivant finalement pas à surmonter ce gameplay capricieux. Mais sincèrement, ça a tendance à s’améliorer avec le temps. Moi ça m’a rebuté au départ mais avec quelques niveaux pour me faire la main, ça ne m’a pas trop posé problème finalement. On finit pas maîtriser cette façon de jouer et on arrive à faire exactement ce qu’il attend de nous. Certains crient au diable et le qualifient de maniabilité en mousse. Pour être honnête, je peux les comprendre. Elle est mal fichue mais carrément surmontable. Je ne peux que le répéter : on s’y fait.

D’autres problèmes peuvent également intervenir, la façon à laquelle se pose la main qui porte la Nintendo 3DS n’est pas naturelle. Pour éviter ce problème, Nintendo fournit avec le jeu un support pour éviter les crampes. Un bel aveu tout ça. Je ne m’en suis jamais servi. j’arrive à me débrouiller en posant la console sur ma cuisse et en maintenant le bas de console avec mon petit doigt. C’est pas pardonnable pour autant, ce genre de situations ne devraient pas arriver. Le pire reste encore d’être gaucher, en plus d’être nés du mauvais coté (:p) le jeu est encore moins jouable pour eux. Par défaut, le circle pad est remplacé par les touches ABXY. Imaginez comment ça doit être bof... Impossible de vraiment jouer correctement si on est gaucher. Pour essayer d’arranger les choses, les contrôles sont totalement costumisables. On peut choisir comment jouer, modifier la sensibilité du tactile, etc... Il est même possible de créer un gameplay sans utiliser l’écran tactile. C’est pas mieux.


Il y a un boss à chaque fin de phase au sol.

Passons maintenant à des choses un peu plus encourageantes ! Au sol, d’autres opportunités s’offrent à vous. Vous avez accès aux dons ! Les dons sont des pouvoirs que l’on peut choisir avant la mission. Ils vous permettent par exemple de vous soigner, d’augmenter votre vitesse, réaliser une attaque que Pit ne possède pas en temps normal. Pleins de choses sont possibles, certains peuvent être combinés pour obtenir des effets super intéressants. Dans le menu des dons, vous avez une grille que vous pouvez remplir avec des formes qui symbolisent les dons. Les importants ont des formes complexes et difficiles à caser, les plus simples (et donc les moins utiles) sont de petits carrés ou de simples lignes. Si vous organisez bien la grille, un peu comme un Tetris, vous pourrez alors avoir accès à de nombreux dons durant le jeu, et ils sont accessibles en bas à gauche sur l’écran tactile.

Un peu à la manière des dons, vous pouvez également choisir l’arme de votre choix avant de commencer la partie. Elles sont classées par type : des lames, des masses, des arcs, des griffes, etc... Les griffes sont des armes qui vous rendent rapide, frappent vite et sont utiles au corps à corps. Les massues vous rendent extrêmement lent, mais surpuissant. Les lames sont polyvalentes en tout... et ainsi de suite. Chaque arme possède ses caractéristiques. Telle griffe possède un tir plus diffus, telle griffe possède une plus longue portée...
En plus de leurs spécificités, les armes peuvent également porter des attributs : enflammer l’adversaire pour lui faire des dégâts supplémentaires, vous donner un bonus de rapidité supplémentaire, donner de la portée en plus, un bonus d’attaque... Si vous le souhaitez, vous pouvez fusionner deux armes pour en obtenir une nouvelle, plus puissante et qui peut mélanger les attributs. On peut obtenir des résultats étonnant ! Une masse qui vous rend rapide, ou une arme qui vous donne une santé énorme. Mais pour cela il faut bien choisir ses fusions, et d'ailleurs, je vais en arrêter là pour les fusions sinon j’en aurai jamais fini avec ce test ! Comme je le disais plus haut, chaque arme possède un tir à distance et des attaques au corps à corps qui ne sont utilisables que lorsqu’on est proche de l’ennemi.

Durant les phases de jeu, on peut gagner de nouveaux dons ou de nouvelles armes. Quand on tue un ennemi, il vous donne des coeurs. Comme dans le premier épisode, il s’agit plus ou moins de la monnaie du jeu. Ils peuvent servir à acheter des armes ou à augmenter la difficulté du jeu. En parlant de ça, avant le début d’un niveau, vous avez la possibilité de miser des coeurs pour augmenter la difficulté du niveau. Si le stage est plus corsé, vous gagnez plus de coeurs et de butins ! Si vous mettez un niveau faible de difficulté, vous gagnez très peu de coeurs, d’armes, de dons. Coté difficulté c’est donc totalement variable et comme vous le sentez, et le jeu ne pardonne pas du tout en niveau 9 (la difficulté la plus haute). Le jeu vous propose donc de faire des esquives un peu à la manière de Super Smash Bros et, si bien utilisées, vous pouvez éviter absolument tous les tirs et toutes les attaques ennemies. En plus, l’esquive vous rend durant un instant totalement invincible. En gros, si vous n’arrivez pas à finir un niveau, ce n’est pas parce qu’il est trop difficile mais surtout parce que vous n’esquivez pas assez bien les attaques !


6 cartes de réalités augmentées sont fournies avec le jeu et peuvent être scannées.

Graphismes

Comment dire ? C’est clairement l’un des plus beaux jeux Nintendo 3DS actuels, c’est indéniable. Il y a un excellent travail sur cet aspect, et c’est particulièrement visible durant les phases de vol. Les décors sont soignés, et super agréables à regarder. Au sol c’est légèrement inférieur, ce sont parfois des couloirs assez vides mais c’est loin d’être moche aussi. C’est juste que les phases aériennes sont bien plus impressionnantes.

Il y a un nombre fou d’ennemis. La plupart repris du premier opus, et c’est osé d’en avoir repris autant... La direction artistique est au top et malgré quelques ennemis qui sont honnêtement bien moches. Mais la plupart ont ce petit truc qui fait que ça marche et qu’ils s’intègrent parfaitement dans l’univers de Kid Icarus Uprising. Je compte plus le nombre de fois que j’ai regardé la galerie des Icarons pour admirer les personnages principaux et les monstres !

Coté 3D, je vous dirais que ça fonctionne plutôt bien, moi j’aime assez durant les phases de vol. Au sol, j’ai pas trop le temps d’en profiter. Il y a parfois un fantôme des éléments qui apparait, on sent un dédoublement mais pas tout le temps. Après, tout le monde réagit différemment à la 3D, ne prenez pas mon avis comme argent comptant.

Musiques et sons

Encore une partie que je trouve magistrale. Les musiques ont ce petit coté épique légèrement exagéré qui donne un petit ton peplum, aventure, saga ! C’est top. En plus, le jeu mélange avec brio plusieurs styles de musiques : il y a un niveau qui a clairement des influences jazzy, d’autres qui sont carrément électroniques. En fait, les musiques du jeu collent exactement avec l’ambiance générale du moment. En plus de ça, la bande son est remplie de sons retro et de remix venant tout droit du premier épisode de la série ! Qui aurait imaginé que le thème principal pouvait être adapté de façon sombre, avec des notes de mystères ?

Ce que j’ai préféré de la bande son, ça reste tout de même les doublages. Bien qu’ils soient en anglais, j’ai trouvé le travail des doubleurs excellent et à la hauteur de tout le reste. N’ayant pas de problèmes avec l’anglais, c’est un réel plaisir de les écouter discuter durant votre partie. Je citerai une phase que j’avais lue sur la toile concernant le jeu et qui décrit exactement mon ressenti : "It’s like having your saturday morning cartoon in your 3DS !". On a l’impression d’avoir un dessin animé dans la poche. Et c’est logique vu que certains doubleurs ont travaillé sur des cartoon (Adventure time,...). Le ridicule et la bêtise des dialogues donne un charme fou au jeu et lui va comme un gant. Par contre, je pense que ceux qui ont du mal avec l’anglais vont vraiment rater quelques chose. Et je regrette pour eux qu’il n’y ait pas un doublage français. Mais honnêtement je pense qu’ils n’auraient jamais pu faire aussi bien que la bande son anglaise.


Listen well Medusa ! Prepare to meet the light !

Durée de vie

L’aventure principale vous demandera une bonne dizaine d’heures. Mais si vous pensez en avoir fini avec le jeu à ce moment là, vous vous fourrez le doigt dans l’oeil... jusqu’au coude.

Il existe 360 objectifs annexes que l’on appelle "la chasse aux trésors". Ce sont des tableaux comme dans Super Smash Bros Brawl, et si vous réussissez tel objectif, vous gagnez une musique, une arme, une somme de coeurs, etc... Au final ce jeu propose énormément de choses à faire et ça joue considérablement sur sa durée de vie. Il y a également une énorme galerie à compléter comparable aux trophées de Smash Bros. et plus de 400 Icarons (oui parce que c’est comme ça que ça s’appelle) sont collectionnables à l’aide d’une loterie. Et il y a même un don qui transforme les ennemis en leur Icaron respectif ! Je vous parle même pas de réussir tous les chapitres dans la difficulté la plus hard. Il y a également un mode boss...

En plus de tout ça, il y a un mode online ! Et qui est ma foi fort sympathique ! J’y ai joué pas mal d’heures en tout cas. Petite pub en passant, n’hésitez pas à participer aux tournois de NintenDomaine, c’est à mourir de rire !

Vous avez le choix entre deux modes de jeu en online : le chacun pour soi et Lumière vs Ténèbres. Le premier est tout simplement une baston générale, tout le monde se fout sur la gueule. Lumière vs Ténèbres, c’est un mode équipe. Soit vous êtes un guerrier de la lumière, soit un guerrier des ténèbres. L’équipe à une barre de vie qui descend en fonction des morts des équipiers. La personne morte qui vide entièrement la barre devient un ange, Pit ou Dark Pit. Cette séquence vous offre une arme aléatoire, et c’est l’occasion de rattraper les erreurs faites en début de partie. Tout n’est pas forcément perdu, et cette phase permet à l’équipe de remonter la pente en pétant tout sur son passage. Si l’ange meurt, c’est la fin de la partie.

Et vous voulez lire un truc sympa ? Jusqu’ici je n’ai jamais eu de soucis de connexion. Ca fonctionne super bien et y a pratiquement jamais de lags. C’est fluide comme il faut.

Le mode online, exactement comme le mode solo vous permet de choisir l’arme que vous voulez et les dons qui vont avec. Il y a même des dons spécifiques au mode online. Choisissez bien tout ça, ils peuvent jouer énormément en votre faveur. Le mode online est simpliste mais tout de même bien jouissif, de quoi gagner encore de nombreuses heures de jeu, moi je vous le dit !

En bref...

HISTOIRE : 20/20
Drôle, original, pleine de surprises et de références. L’idée des dialogues durant les phases de jeux donne un plus indéniable au jeu.

GAMEPLAY : 15/20 pour les droitiers et 8/20 pour les gauchers
C’est clairement la faiblesse du titre. Le gameplay n’est pas intuitif au départ et même si on le surmonte, ce genre de situations ne devrait pas arriver surtout chez Nintendo. J’ose même pas parler des gauchers. Jouer avec les touches ABXY est ignoble.

GRAPHISMES : 18/20
Très bien que dire de plus ?

MUSIQUES et SONS : 20/20
Mon deuxième coup de coeur, les musiques sont impeccables et le doublage tout autant.

DUREE DE VIE : 18/20
Enorme durée de vie à condition d’accrocher au jeu. L’aventure principale vous prendra dans les 10 heures mais avec l'online, les objectifs annexes et la galerie à compléter... fiou ! Bien plus que 50 heures !

Note Finale : 18/20
Résurrection réussie pour le petit ange de Nintendo. Même si je n’ai pas trop cru en lui au départ, il a su, je pense, se montrer apte à redevenir un héros de jeu vidéo. Au point même que j’en espère à présent une suite HD sur la Wii U avec le même univers et la même force. Je lui aurais bien mis 20/20 mais le gameplay est vraiment moyen et ce serait pas juste de le considérer de parfait, on est pas chez Famitsu ici ! Mais ce que j’essaye de vous dire, c’est qu’il a tellement de qualités qu’au final on passe au dessus du gameplay et on profite de tout ce que le jeu a à proposer d’autres. Sans aucun doute le meilleur jeu 3DS du moment et à présent l’un de mes jeux préférés !

Nurglish


Test Yoshi’s New Island sur Nintendo 3DS
Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -