NintenDomaine à la pointe de la technologie:



Je vous l'avais dit que je ressemblais pas à mon Mii
Thomas/Yoshi, qui affirme sa personnalité



Guitar Hero On Tour

Je n'arrive pas à croire que je sois vraiment en train d'écrire le test d'un Guitar Hero. Moi, Fry, écrit un article à propos d'une série que je ne cesse de descendre. Et oui mesdames et mesdames, je n'aime pas Guitar Hero, qu'on se le dise! Cette série est aux jeux musicaux ce que Grand Turismo est aux jeux de courses ou GTA aux jeux d'action : des titres tentant plus ou moins de copier la réalité pour donner l'impression au joueur qu'il y est vraiment et qu'il peut y faire ce qu'il ne peut pas vraiment faire. Concrètement, GTA fait passer le joueur pour un gangster sans foi ni loi, Grand Turismo pour un pilote de course et Guitar Hero pour, comme son nom l'indique, une star du rock. Mais cet opus DS est différent mes ami(e)s, la faute à un système qui ne peut de toute évidence pas supporter un périphérique aussi imposant qu'une guitare. Et c'est une bonne chose, car les développeurs ont alors du rajouter quelque chose qui manquait aux anciens épisodes : le fun...

Rédigé par Fry, le type qui fait de son mieux pour troller
22/08/2008

THE STORYYyYY OoOoH YEAH !!

Car oui, Guitar Hero On Tour possède une histoire... Comme tous les autres Guitar Hero en fait. Vu que c'est le plus encrottant à écrire, je le fais maintenant histoire d'être débarrassé pour de bon.

En bref, le titre vous mets dans la peau d'un jeune groupe de rock dont la popularité ne cesse d'accroître au fil des concerts. En plus long, le titre vous mets dans la peau d'un jeune groupe de rock dont la popularité ne cesse d'accroître au fil des concerts. En plus, on vous offre du matériel gratuit.

C'est bon, on peut passer à autre chose?

Au lieu de passer uniquement par l'écran tactile comme l'aurait fait bon nombre de développeurs, le jeu est ici vendu avec un accessoire, le « Guitar Grip ». Il est, je pense, sensé mimer une guitare, mais entre nous, c'est un peu raté et c'est tant mieux. L'accessoire ressemble plus à un accessoire de jeux vidéo et non pas une fausse guitare. Il est assez difficile à prendre au main au début j'ai trouvé, mais au fil des heures de jeu on s'y fait. Il fait surtout mal en fait, il est ardu de trouver une position confortable où vous pourrez jouer plus de dix minutes sans avoir une crampe monstrueuse. L'autre point désagréable est aussi que la main a tendance à glisser sur l'appareil, et les doigts à s'éloigner des touches. Le résultat est que, personnellement, je me suis retrouvé un grand nombre de fois à vouloir atteindre la touche la plus basse de l'accessoire avec mon petit doigt comme prévu, mais vu que j'avais un peu glissé sans m'en rendre compte, la touche n'était plus à porté de main (ou de doigt plutôt) et je ratai donc ma note. Mais avec le temps, on s'y fait, on trouve sa position, et tout va bien! Ouf!


Le fameux accessoire que l'on met dans la console, le Guitar Grip.

Guitar Hero, je pense que tout le monde connait... Enfin, on ne sait jamais. Guitar Hero est un jeu musical, et comme un grand nombre de jeux musicaux, ce titre vous demande de faire des actions en rythme en fonction de ce qui s'affiche à l'écran. Plus concrètement, quatre pastilles de couleurs différentes tombent dans quatre rangées (une rangée par couleur), et le but est d'appuyer sur la touche correspondante et gratter l'écran tactile en même temps quand la ou les pastilles arrivent au bas de l'écran, à l'endroit où quatre petites pastilles représentant les quatre boutons de l'accessoire vendu avec le jeu se trouvent. Ça paraît évidemment tout bête comme ça, mais c'est particulièrement compliqué je trouve. Quand je pense que le jeu original dispose de cinq boutons et non pas quatre, ça me fait peur...
Par ailleurs, comme les anciens Guitar Hero, on peut déclencher de temps en temps son « Star Power ». Pour cela, il faut emmagasiner du « pouvoir » contenu dans des suites de notes qu'il faut réussir en entier pour récupérer tout le dit pouvoir. Une fois activé, le Star Power permet de doubler les points que vous gagnez. Simple et efficace, ce système apporte un petit poil de fantaisie à cette série un peu grisâtre, mais pas trop quand même.

GAAaaAMeE MoOODES !!

Que serait un jeu sans sa pléiade de menus où on aime bien fouiner? Évidemment, on a tout d'abord le choix entre le mode solo et le mode multijoueurs, et c'est ce dernier qui est définitivement le plus intéressant. Je dois avouer être tombée totalement amoureuse de ce mode de jeu. La bonne idée est que l'on peut également y jouer tout seul, ce qui tombe très bien vu que l'on ne rencontrera pas beaucoup de personnes possédant le jeu j'imagine. Le fait est que Red Octane, l'équipe qui s'est occupée de cette version DS de Guitar Hero, semble avoir mis tout son coeur dans ce mode de jeu. Alors que le mode un joueur classique, nommé « carrière », vous propose simplement d'enchaîner les chansons les unes à la suite des autres sans aucun piment, le mode multijoueurs lui vous offre plutôt des combats acharnés et particulièrement amusants contre un adversaire humain ou informatique. La version seule du mode multijoueurs suit une progression similaire à celle de la « carrière » : sept niveaux vous seront proposés, avec dans chacun des niveaux quatre chansons et un « encore », ce qui fait un total de 25 chansons (plus des cachées, mais pas beaucoup). Certains disent que c'est peu, moi je pense que c'est largement suffisant; quand il y a trop de pistes, je ne sais plus où donner de la tête et à laquelle ou lesquelles m'accrocher, ce qui me frustre et me fait plus ou moins abandonner le jeu. Bon, j'avoue, il m'en faut peu, mais quand même :p

Ce qui m'irrite dans le mode carrière d'ailleurs, c'est qu'on s'y ennuie énormément assez rapidement. Je joue à beaucoup de jeux musicaux, j'adore ça, c'est vraiment un de mes styles de jeux préféré. Mais Guitar Hero, non, ça m'ennuie vraiment. Je ne veux pas faire semblant de jouer de la guitare; si je voulais en jouer, j'irais en acheter une vraie. Moi, ce que je veux, c'est de l'imagination, de la folie, des choses que l'on ne peut pas faire dans la réalité! Des jeux blockbusters comme Samba De Amigo, Dance Dance Revolution, Donkey Konga, Guitaroo Man, Ouedan, Space Channel 5 ou Patapon (que je hais, mais pour d'autres raisons) transmettent parfaitement cette idée. Guitar Hero lui reste très terre à terre. D'ailleurs, le tutorial présent dans le jeu le prouve en faisant de grands parallèles entre une vraie guitare et ce que propose le jeu. Et la réalité, moi, j'aime pas.

Ce qui est bien avec cet opus DS, c'est que malgré qu'il reste autant que possible près de la « sensation » d'une guitare, le jeu ne peut pas aller jusqu'au bout à cause du support.
Au lieu de faire un simple concours de « qui va obtenir le meilleur score? », les développeurs ont eu l'excellente idée de rajouter tout un tas d'objets qui viennent pimenter l'action à la manière d'un Mario Kart ou d'un Smash Bros... Même si, au final, le but est toujours d'obtenir un meilleur score que son adversaire. Les objets s'obtiennent via des suites des notes spéciales que vous devrez réussir parfaitement si vous voulez obtenir votre dû. On trouvera des objets permettant de mettre la guitare de l'adversaire en feu, la rendant ainsi inutilisable jusqu'à que le joueur l'éteigne en soufflant dessus un peu de temps; un autre coupera une corde de la guitare de l'adversaire, et ce dernier devra vite se dépêcher de la remettre pour continuer à jouer; d'autres obligeront votre ennemi à signer un autographe avant de continuer son morceau (gribouiller n'importe quoi suffira, hélas), augmentera le niveau de difficulté ou vous autorisera à voler un de ses objets. En bref, les combats sont toujours très mouvementés et sacrément plaisants! Ça fait bizarre de pouvoir s'amuser dans Guitar Hero tout de même!


Souffle, souffle, souffle!!

THE GRAPHiIiISMES AND THE SOOOOUND!!

J'avoue que j'aurais trouvé très marrant de pouvoir refaire la blague de Le Troll en disant « c'est moche », mais malheureusement, pour de la DS, c'est très loin de l'être. Alors il est vrai que les musiciens ont tendance à refaire beaucoup de fois les même mouvements (quand je pense que dans Ouendan ou Elite Beat Agents, les personnages ont une danse différente par chanson...), mais dans l'ensemble ça rend vraiment bien. C'est fluide, coloré (quoiqu'un peu sombre), pas grand chose à dire si ce n'est que bien souvent, les gestes des lèvres du chanteur n'ont rien à voir avec la chanson elle-même.

La partie sonore est tout de même plus importante. La qualité du son est assez... Euh... Bof. Elite Beat Agents a fait beaucoup mieux du côté de la compression tout de même. Ça risque de faire grincer bien des dents je pense, on dirait un peu le son de mon vieux walkman Fisher Price. Ceci dit, il ne faut pas oublier que nous sommes sur DS et que la cartouche ne peut pas contenir tant que ça. Je suis sûre que les développeurs ont fait de leur mieux pour avoir le plus de chansons possible avec la meilleure qualité sonore possible. Et puis, ça s'entend surtout avec le casque. Avec les hauts parleurs de la DS, c'est quasiment nickel... Mais il y a une raison à ça : le son a été tellement compressé que le volume en a été baissé. Le résultat est que même à fond, le son n'est vraiment pas fort. Enfin si, mais pas assez pour vraiment entendre la qualité « compressé pour la Game Boy Color par Windoze! »). De toute façon, on n'a pas le choix, et on s'y fait.

Du côté de la playlist, c'est assez... spécial. Et grand public, ou presque. Mais ne m'y connaissant pas énormément dans le domaine, je vais juste copier coller un bout des chansons qui seront disponibles :

Blink-182 - "All The Small Things"
Bloc Party - "Helicopter"
Europe - "Rock the Night"
Freezepop - "I Am Not Your Gameboy"
Heroes del Silencio - "Avalancha"
Incubus - "Anna Molly"
Jet - "Are You Gonna Be My Girl"
Kiss - "Rock And Roll All Nite"
Lynyrd Skynyrd - "I Know A Little"
Mademoiselle K - "Ca Me Vexe"
Maroon 5 - "This Love"
Nirvana - "Breed"
No Doubt - "Spiderwebs"
OK Go - "Do What You Want"
Ozzy Osbourne - "I Don’t Wanna Stop"
Pat Benatar - "Hit Me With Your Best Shot"
Red Hot Chili Peppers - "Knock Me Down"
Santana - "Black Magic Woman"
Skid Row - "Youth Gone Wild"
Smash Mouth - "All Star"
Stevie Ray Vaughan - "Pride And Joy"
Stray Cats - "Stray Cat Strut"
Tokio Hotel - "Monsoon"
Twisted Sister - "We're Not Gonna Take It"
ZZ Top - "La Grange"

Au final, il n'y a pas de très grandes différences avec la version américaine du jeu que j'ai en ma possession. Je regrette de ne pas pouvoir goûter à Mademoiselle K (j'aime bien moi), mais j'ai évité ZZ Top et Tokio Hotel, je n'ai pas trop à me plaindre j'imagine. Il y a aussi Freezepop - "I Am Not Your Gameboy" qui est véritablement abominable, mais elle est cachée (en tout cas dans la version américaine), et j'ai fait de mon mieux pour ne pas la trouver, croyez-moi! Malheureusement, j'ai eu la mauvaise idée d'avancer dans le jeu et je l'ai, yahou...

DuuUuUREEEE DE LA LIIiIIIiiFEEe!

Pas très très longue si vous voulez mon avis. En tout moins longue que les opus de salon. Il n'y a par exemple « que » 25 chansons qui sont assez faciles à maitriser (surtout si on a l'habitude de cette série) à cause de quatre uniques boutons, surtout que le jeu est très gentil avec vous. Pour vous donner une idée, je n'aurais eu que très rarement à recommencer plusieurs fois une même chansons. J'aurais attendu les dernières musiques du mode hard pour voir de la vraie difficulté. Et pourtant, je suis très loin d'avoir l'habitude de ce jeu vu que je n'aime pas la « vraie » série.
Il y a aussi des costumes et guitares à débloquer. Alors que les trailers et communiqués de presse montrait ceci comme étant absolument révolutionnaire, la réalité est tout autre. Vous aurez en tout trois costumes à débloquer pour chacun des six ou sept protagonistes (moi qui suis habitué à la centaine de vêtements combinables entre eux à souhait et avec choix des couleurs de Phantasy Star Universe, ça m'a fait un choc!) ainsi qu'une dizaine de guitares. Ça ne va pas aller loin tout ça.
Évidemment, il y a le mode multijoueurs qui est excellent, mais encore faut-il trouver quelqu'un qui a le jeu avec l'accessoire...

...

... Bon, j'avoue n'avoir rien d'autre à dire sur ce jeu, vu qu'au final il n'y a pas à dire grand chose. Le jeu n'est pas extrêmement complet, le principe est simple et à mon goût sans trop d'imagination... Le vrai mode que j'ai adoré est le mode multijoueurs, qui est vraiment génial.

...

... Enfin, voilà quoi...

EN BREF...

HISTOIRE : -/20
Je ne vais pas m'amuser à noter l'histoire d'un jeu qui est loin de mettre l'accent dessus. Les quelques petites remarques faites ici et là font sourire («Sponsors are like gift cards, the only thing you notice is the money») et on prends à plaisir à lire à quel point on est bon. Certains et certaines de mes connaissances y ont prit plaisir en tout cas, moi pas. Je veux de l'imagination, pas du terre à terre. Et oui, ne vous inquiétez pas, le jeu sera bien évidemment traduit en français.

GAMEPLAY : 17/20
Les contrôles répondent à merveille. Gratter l'écran tactile ne pose jamais de problème, le micro réagit bien à nos souffles ou cris pour activer le Star Power, et l'accessoire Guitar Grip est vraiment bien pensé. Il est dommage que l'on attrape des crampes assez vite au début, mais avec le temps on trouve sa position, et tout va bien. Le vrai problème est qu'il a parfois tendance à glisser de notre main, même si on accroche bien le strap autour de notre dite main.

GRAPHIMES : 17/20
Le jeu est très très joli et très bien animé, il n'y a rien à dire. Le seul problème réside dans la répétition des mouvements des musiciens, ça devient rapidement lassant. On pourrait aussi parler du public, représenté sous la forme d'ombre, qui n'est rien d'autre qu'une suite de sprites. Mais bon, on n'est que sur DS après tout.

MUSIQUES et SONS : 15/20
La qualité du son est franchement moyenne, et la playlist possède de sacré daubes. Néanmoins, de façon générale, c'est plutôt réussi, et on peut prendre plaisir à écouter et jouer certains morceaux.

DUREE DE VIE : 13/20
Vraiment. Même en expert, les chansons ne vous donneront pas tant de mal que ça. La preuve, j'y arrive assez aisément malgré qu'il s'agisse de mon premier Guitar Hero. La difficulté a été nivelé vers le bas sûrement pour deux raisons : la première est que cet épisode s'adresse à un grand public (le casual DS), et la deuxième est l'absence d'un cinquième bouton. On fera avec...

Note Finale : 17/20
En temps normal je n'aime pas Guitar Hero, mais celui la m'a nettement plus tapé dans l'oeil que les autres. Le fait de pouvoir y jouer partout est un gros plus, indéniablement, mais il y a aussi que les développeurs n'ont pas pu imiter exactement une guitare, résultat en une maniabilité plus imaginaire et donc plus fun à jouer. Par ailleurs, le mode multijoueurs est une vraie réussite. Au final, ce Guitar Hero reste un Guitar Hero, mais en un peu différent, et surtout portable.

Fry


Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Test de Batman Arkham Origins sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -