NintenDomaine à la pointe de la technologie:



Vu la semaine à laquelle on est vraiment feriez pas grand chose à partir un 1000 bornes ou une bataille navale.
(Troll, qui ferait mieux de partir bataille bornes à 1000 vraiment)



Jump Super Stars

Les fans de manga et de Super Smash Bros, en ont rêvé Nintendo l’a fait. C’est un peu la phrase qui pourrait décrire Jump Super Stars. Un jeu de combat bien délire qui réuni les séries manga les plus connue de ces dernières années, du mythique Dragon Ball Z, en passant par les très en vogue Naruto, One Piece, Bleach et le délirant Dr Slump, ça tient du rêve…mais c’est devenu réalité.
C’est beau ce que je dis non ? Pleurage…*prend la boite de mouchoirs*

Rédigé, pensé et créé par Frostis Advance
10/03/2006

*clap clap clap… foule en délire*

Quelques infos, ça fait pas de mal ^_^

Date de sortie : 8 Août 2005 et uniquement au Japon
Genre : Combat 2D
Développeurs : Ganbarion et Nintendo
Editeur : Nintendo
Nombre de joueurs en multi : 1 à 4
Game Sharing : oui
Online : non
Ecran tactile : oui
Micro : non
Photos de babes en bonus : non

JUMP WORLD

Stro cool, je sais même pas quoi écrire là ! Ca commence bien…Bon, comme tout le monde le sait, les jeux de combats n’ont jamais été axés sur le scénario. En général c’est plutôt bidon ou tout du moins, ça ne gène pas dans la progression du jeu. Bah Jump Super Stars (on va dire JSS, c’est plus rapide) n’échappe pas à la règle du jeu de combat avec une histoire qui sert à rien. Pour être franc, je ne parle pas un mot de Japonais. A part dire "des Sushis et du riz" dans les restos, mon Japonais est très limité…et je ne parle même pas de mon écrit, qui n’a jamais existé. Donc voilà, JSS doit sûrement avoir une histoire, vu qu’au court du jeu et des levels terminés, j’ai eu le droit à des petites cinématiques de type case de manga avec des petits textes et une musique qui fait peur…Bon, maintenant, c’est sûr, j’aurais très bien pu demander à mon super pote Google de me chercher la traduction de l’histoire du jeu et vous dire qu’en fait, je suis Japonais et que je parle/écris couramment le Japonais, mais je sais pas pourquoi, c’est pas trop crédible ^_^


Le 1er monde du Jump World. 
Le reste, à vous de le découvrir.

VIVE la 2D !

Je m’attendais à de la pauve 3D cubique couplée avec une anime de daube, mais Nintendo en a décidé autrement. JSS c’est de la pure 2D comme je l’aime, des perso en passant par les décors et les menus et mêmes jusqu’aux musiques (vous allez comprendre plus tard). Le soft est très soigné et surtout très fidèle aux différents mangas.

Côté personnages, on reconnaît parfaitement du premier coup d’œil San Goku, Naruto, Luffy ou Bobobo-bo Bo-bobo (délirant ce perso). Les seuls que j’ai pas reconnu, bah... je l’ai connaissais pas à la base, alors forcément... Niveau animation, les attaques sont très fluides, même quand le nombre de persos affichable est à son maximum (c’est à dire environ 8) et surtout, c’est assez détaillé. En clair, même si je capte pas le Japonais, je sais quand San Goku déclenche un Kaméhaméha (même si celui-là ne dure pas pendant 10 épisodes).


Oui, JSS, c’est jamais le bordel ^_^

Niveau décors, c’est aussi très sympa. En fait, chaque arène est représentée sous forme de case/vignette comme dans les mangas et les bordures de celle ci forment les limites du terrain (enfin, pas tout à fait…). C’est une bonne idée qui met direct dans l’ambiance. Et surtout, chaque arène est propre à certaines séries. Par exemple, pour la série Dragon Ball (oui, je suis un fan), les plate formes sont des petits nuages jaunes et en guise de décors de fond, on retrouve Shenron. Stro beau quoi.

YA QUOI au MENU ?

Alors là, attention les yeux pour le nombre de perso ! C’est tout simplement hallucinant pour un jeu de combat qui n’est pas fait par Capcom ou SNK. M’enfin, posez votre main droite, tous les personnages ne sont pas jouables... mais ya bien une bonne trentaine de persos jouable (j’ai pas compté en fait ^_^). Le reste des persos font parti des komas d’aide (j’expliquerai ça plus tard) et en général ce sont les moins emblématiques de la série. Donc les fans de manga retrouverons tout les perso qui scouatent le magazine Japonais Weekly Shonen Jump, qui soit dit en passant, a bossé/supervisé avec les développeurs pour le jeu, d’où la qualité de celui ci. Bon, bah c’est parti pour une longue liste de persos. (je vois déjà Vegecube : "rahhhhhhhhh Naruto !!!" )


Traduction : Un Playeux ! A l’attaque !

Ca en fait un paquet hein?

J’aurais bien aimé voir un petit Hellsing, Collège Fou Fou Fou ou même du Love Hina, mais bon, je vais pas me plaindre non plus. Oh pi en fait si ! Ou sont les Chevaliers Du Zodiaque ??? Ya plus qu’a espérer un second opus.

Au niveau des menus, c’est pas mal non plus, même si ça reste très basique.

- Jump World (mode principal)
- Multijoueur
- VS (contre l’ordinateur)
- Decks
- Options
- Crédits

Du basique, je vous avais prévenu.

DURÉE de VIE

Quand je me suis pris Jump Super Stars, je ne sais plus qui m’a dit "pfffffff….c’est 2/3h de jeu apparemment"

Ah bon ?

Je suis venu à bout des 4 mondes du Jump World assez vite, mais je n’avais pas encore débloqué tout les levels cachés…en gros, chaque monde comporte une bonne vingtaine de levels avec de 1 à 5 objectifs par level…ça fait en gros 200 missions à faire ! De plus, dans mes options, ça affiche presque 20h de jeu et j’ai pas encore tout les komas, qui sont au nombre de 657 ! Ouais, JSS c’est un peu tout dans la démesure... Moi j’en ai que 450... encore 200 ! Youhou !

Faut aussi noter qu’on a la possibilité de créer soi-même ses decks, donc ça prends pas mal de temps. Alors ouais, JSS a une durée plutôt bonne pour un jeu de combat sur console portable, si on joue en solo comme un no life ou comme un gars qui prend un peu d’import. Ajouter à cela un mode multijoueur, et hop, il suffit que vos potes soient fans, et la vingtaine d’heure explose complètement en éclat ! Bon évidemment, si on aime pas les jeux de combats et qu’on déteste les mangas : déjà, on est con (^_^), et on passera pas plus d’une heure sur le jeu.


Quoi c’est un fake ? Oh, c’est moi qu’ai le jeu ou pas ?

GAMEPLAY

Voilà la partie la plus longue et la plus difficile à expliquer, mais c’est aussi celle qui fait tout ce qu’est JSS. A première vue ultra bourrin, ce jeu cache en fait énormément de subtilités, à condition de s’y attarder, un peu comme Super Smash Bros.

On va commencer par les bases du jeu : comment qu’on fait pour taper Naruto ? ^_^

Le bouton B, est très pratique pour mettre un coup rapide mais très faible. M’enfin, une bonne baffe dans la gueule qui arrive très vite, ça pique un peu. Mais si on a vraiment envie de faire mal (parce qu’à force d’entendre Naruto partout, on a envie de le frapper), y'a le bouton Y. En gros, c’est puissant, mais pas très rapide. Mais c’est garantie aller retour si on se débrouille bien.

Hé ! Mais c’est que c’est un true rebelz celui là ! Vite, on met la garde pour pas s’en prendre dans la tête, avec L ou R ou la flèche du bas.

‘tain, ya Vegeta en super saïyen qui arrive derrière. Une pression sur A, et hop, on saute vite fait sur une autre plate forme. Quoi chui un lâche ? Pffffffffff c’est une technique de combat ! D’ailleurs, ça se voit que JSS est très inspiré de SMB, vu que le double saut est présent. Et c’est d’ailleurs très pratique pour avoir une chance de se rattraper quand on se voit propulser hors des limites de l’arène.

M’enfin, je vais pas laisser Vegeta se faire Naruto ! C’est mon frag à moi ! Je m’approche le plus près possible des deux perso et j’appuie sur X pour déclencher une de mes supers attaques ! KAMEHAMEHA !!!! (ouais, je joue souvent avec San Goku en Super Saïyen 3, je le love avec ses grands cheveux tout beau) Arf, par contre, ça me bouffe une barre d’attaque spécial. Cette barre, c’est un peu comme les jauges de Mana dans les RPG. Plus on en a et plus on pourra déclencher d’attaques spéciales. Mais une attaque spéciale égal une barre d’attaque spéciale et on peut en cumuler 8 à la fois au maximum. Évidement, on peut la recharger au court du combat en donnant des coups ou en récupérant les items qu’il faut.

Merde ! Même pas le temps de tout bien expliquer que Vegeta se relève déjà ! Il est increvable celui là ! Naruto, non, lui est à terre, c’est une daube ce perso (hein Vegecube ?! ^_^ ). Bon, Vegeta a perdu pratiquement toutes ces couleurs (plus un perso perd de l’énergie vitale, plus sa couleur vire au noir et blanc) obliger de l’achever avec mon autre super attaque (X + haut). Et vu que j’ai San Goku, il réunit toute l’énergie de la terre en une grosse boule d’énergie qui gravite au-dessus de sa tête…et hop…Genkidama dans sa tête à Vegeta !!!


Je suis : DDE MAN !!

Bon, ça, c’est les bases du combat de JSS. Simple non ? Vous avez rien compris ? Pffffff…

Bon bah voilà les commandes :

A cela, il faut quand même rajouter la possibilité de choper des items plus ou moins bons. Mais pas les mêmes sorte d’items que dans SMB. En fait, ici, on aura plutôt des trucs qui remontent l’énergie vitale, ou qui donnent un peu plus de vitesse ou une invincibilité temporaire…mais ça peut aussi être des items moins cool, comme du poison qui enlève de la vie jusqu'à ne plus en avoir du tout. Au moindre coup, c’est la fin. Y'a les bombes aussi, plutôt sympas. En gros, la différence avec SMB, c’est que les items proposés font une altération d’état et il n’y a pas d’armes.

Tout à l’heure, je vous ai dit que les bordures des arènes forment des limites…bah pas tout à fait. Au fur et à mesure qu’on donne des coups dessus, les bordures se détruisent par étage, jusqu'à dégager complètement. Ca sert à quoi me direz vous ? Bah à jeter Naruto hors du terrain ^_^ Stro jouissif ça.

Maintenant, voilà ce qui fait de JSS un concurrent direct de SSB. Ils ont le même gameplay mais JSS arrive à se démarquer grâce à son système de combat en équipe. En fait, l’action se déroule sur l’écran supérieur, mais l’écran inférieur, lui, sert uniquement pour le deck. Je vais essayer de faire simple tout en expliquant tout ça correctement. Comme je l’ai dit dans la partie durée de vie, les levels contiennent chacun plusieurs objectifs et à chaque objectif rempli, on gagne un komas. Un komas c’est une vignette (ou carte) de manga, qui représente ici (la plupart du temps) un personnage d’une série. Et le deck, c’est le jeu de carte qui contient les komas qu’on a choisi pour combattre. Plus on gagne de komas et plus on a de choix de personnages. Pour les utiliser, rien de plus simple : il suffit de toucher le koma avec le doigt et hop, le komas choisi se déclenche. Mais les komas ne sont pas tous de la même tailles et donc, n’ont pas tous la même utilité…

- Les komas les plus petit ne font seulement qu’une case et se sont les komas d’aide. En gros, il nous file une altération d’état limité dans le temps qui est toujours positive (plus rapide, plus fort, invincible, énergie en plus…)

- Les komas de la catégories suivantes prennent 2 ou 3 case dans le deck et se sont les komas de support. Là ça devient intéressant puisque c’est carrément un personnage qui arrive sur le terrain de jeu pour donner un coup de main, un peu comme les Pokémons dans SSB.

- Et enfin, les komas des perso jouables, qui font entre 4 et 7 cases. San Goku, par exemple, possède plusieurs komas jouables. Un de 4 cases qui est un San Goku de base avec des attaques normales, en passant par les komas de 5 et 6 cases pour arriver en Super Saïyen 3 avec le komas de 7 cases. Évidement, si on utilise un komas d’un perso, les komas étant formé avec ce même perso ne sont plus disponible pour le deck.

- Le deck forme un espace de 5 case sur 4 et doit obligatoirement contenir au moins un Koma de chaque catégories.


Là, c’est pas une team de bourin…non non…c’est pire ^_^

C’est bon, vous suivez ? Parce que ça ne s’arrête pas là ! Il est possible de réaliser des combos avec faisant une attaque avec au minimum deux perso jouables.

Le premier combo est assez simple à faire, puisqu’il suffit de faire entrer un perso dans l’arène (San Goku par exemple), de le changer en appuyant sur un autre komas de perso jouable (Luffy par exemple) et de refaire apparaître le premier perso (donc, San Goku), le tout assez rapidement, et là, le combo de la mort qui tue se déclenche tout en étant puissant et rapide. En gros, y'a San Goku qui déclenche un Kamehameha et Luffy qui balance un gros Chewing Punch en même temps. Très pratique pour enlever la moitié de la barre d’énergie à un adversaire. Mais y'a aussi moyen de faire durer ce combo si on a plus de 2 perso jouables dans son deck ! Il suffit de faire la même manip, mais ça devient déjà plus hard, vu qu’il faut le faire assez rapidement.

Le second combo est beaucoup plus puissant et aussi un peu plus simple à réaliser, donc c’est pratique.. En fait, dans JSS, les dév se sont amusés à mettre certains persos par paire pour la réalisation d’un Super Combo. Je vous dévoile une paire en exclusivité mondial : San Goku et Naruto. Pour utiliser ce Super Combo, il faut au préalable débloquer les 3 komas spéciaux d’une case chacun, qui représentent un Kanji. Ensuite, il suffit de placer ses trois komas en forme de coude et qu’ils touchent d’un côté le koma de San Goku et de l’autre côté celui de Naruto. Une fois bien positionné, il faut activer ce Super Combo en touchant un des 3 komas d’une case et je peux vous assurer que ça fait le ménage ^_^

Évidement, ces deux combos là ne se font pas toutes les minutes, puisqu’ils bouffent une barre d’attaque spéciale.

heu... PAS VIVE LA 2D en fait...

Comme je l’ai dit tout à l’heure, les musiques sont en 2D. En gros, c’est soit bien, soit nul. Quand j’ai vu et entendu pour la première fois la vidéo d’intro, j’ai trouvé ça plutôt pas mal niveau musique. C’est rythmé et tout, donc pas mal pour un jeu de combat. Mais le reste… bah le reste, c’est bof. C’est pas nul, mais ça vole pas haut. En clair, c’est pas du Koji Kondo et c’est pas non plus sublime comme Final Fantasy Crystal Chronicles. Y'a des ziks qui passent bien et qui donnent la patate et d’autres qui sont franchement limite et même que j’ai eu plusieurs envie de couper le son. C’est presque à croire que Nintendo n’a pas dit un seul mot concernant les musiques. C’est bien dommage. Et ne faut ne compter pas non plus sur San Goku pour l’entendre gueuler Kaméhaméha parce qu’aucun perso ne parlent. Ca aussi c’est très con…mais sinon, les bruitages sont sympas.


Bah là, ça se passe de traduction...

VIENDEZ les KEUPINS !

Le mode mutlijoueur, c’est là ou on peut jouer à plusieurs. Quoi c’est pourrie comme description ? ‘tain, vous faites chier des fois !

Bon…niveau multi, c’est du basique instinct, faut juste faire gaffe à la blonde au pique à glace ou alors trouver un pote qu’a le jeu ou encore mieux, une babe avec le jeu ^_^ Franchement, je vous conseille pas trop le game sharing ou alors juste quand on vient d’acheter le jeu. Avec cette option, stro cool, on a juste besoin d’une cartouche, mais on peut aussi dire au revoir aux choix des decks... la console nous en file un au pif suivant ceux qu’on a débloqué. On peut même pas choisir, spa cool.

Avec deux cartouches, c’est déjà beaucoup mieux, puisqu’on peut prendre nos propres decks fabriqués avec notre stylet préféré, mais aussi s’en échanger ! Après, pour les options, c’est du combat VS ou en team, de 1 à 4 joueurs et malheureusement, aucun mode Online n’est proposé... bouh... snif... 


I am a winner ! I’m not a looser !

EN BREF

Quoi ? C’est déjà fini ? Arf ! Bon, bah ya plus qu’à passer aux notes.

HISTOIRE : 01/20
Bah en même temps, c’est un peu logique que je mets une note aussi basse. Déjà parce que je comprends pas le Japonais et aussi parce que j’ai quand même réussi à finir le jeu sans me poser. En gros, l’histoire n’est qu’un prétexte pour réunir tout les persos des mangas les plus aimés (enfin pas tous !).

GRAPHISMES : 15/20
Ca aurait pu être mieux mais ça aurait pu être pire. En fait, le Nintendo DS est capable de faire bien mieux que ça niveau 2D, mais l’animation est parfaite, alors ça remonte très nettement la note. Et je dois dire que le travail sur les perso a été plutôt bien fait.

MUSIQUES et SONS : 12/20
C’est entre le bien et le bof, donc 12. C’est pas super mélodieux, ça bouge toujours tout le temps et ça reste pas en tête.

GAMEPLAY : 19/20
J’ai été très très surpris par le gameplay. Non en fait, pas trop…ça ressemble comme deux goutes d’eau à la série Smash Bros, mais l’écran tactile est très bien utilisé et vraiment simple d’accès. J’aurais mis un 20/20 si seulement les perso disposaient de plus de coups, parce que 3 touches pour mettre sa garde, je trouve ça un peu abusé. Ca aurait pu être remplacé par autre chose.

DURÉE de VIE : 18/20
C’est pas un RPG, mais quand un jeu de combat dépasse les 20h juste pour en venir à bout à 100% en mode solo, je trouve ça vraiment bien. Donc si plus de 200 objectif, répartis sur environ 80 levels et débloquer 657 komas ne vous font pas peur, sautez sur JSS !

NOTE FINALE : 17/20 en solo et 19/20 en multi
Ouais, moi chui comme ça. Je mets des notes de dingues à JSS. Franchement, si vous êtes un fan de manga et que le style Smash Bros vous botte de noël, Jump Super Stars vous comblera de bonheur. C’est frais, c’est rapide, c’est assez dur par moment, non, c’est pas ce que vous pensez bande de pervers ! C’est juste un des meilleurs jeux de combat 2D sur Nintendo DS depuis sa sortie.


Forcément…avec ses trois là en tête, c’est évident que le jeu s’est bien vendu.


Test Yoshi’s New Island sur Nintendo 3DS
Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -