NintenDomaine à la pointe de la technologie:



Je vous l'avais dit que je ressemblais pas à mon Mii
Thomas/Yoshi, qui affirme sa personnalité



Yoshi Touch & Go

 

Ah ! Enfin un nouveau jeu sur notre NDS ! Il faut dire que dans les 14 jeux présents lors du lancement de la portable, on ne peut en retenir que quelques-uns de réellement intéressants (Super Mario 64, Wario Ware Touched!, Project Rub, Polarium...). Alors, y vaut quelque chose ce nouveau jeu qu’on nous met sous le nez en cette période plutôt vide ? Voyons voir...

Rédigé par Siger
2/06/2005

YOSHI TOUCHE MACHIN TRUC
C’EST QUOI ?

Tout d’abord, posons les bases.

Yoshi Touch & Go est un jeu de plate-formes Nintendo, inédit, qui se joue sur les deux écrans de la DS et uniquement avec le stylet. Jouabilité, elle aussi, inédite, donc. Lors d’un niveau, vous avez affaire à 2 phases de jeu différentes.

La première se situe dans les cieux. Vous aurez à guider Baby Mario dans sa chute. En fait, le bébé tombe d’une distance de 1000 mètres et vous devez tracer des nuages qui le ralentiront, tout en lui faisant ramasser le maximum de pièces et éviter bien sûr les ennemis présents dans le ciel.

La seconde phase, selon moi plus intéressante, consiste à guider notre cher Yoshi (chevauché par Baby Mario) dans des niveaux où il faudra, pour le faire survivre et atteindre l’arrivée, lancer des oeufs sur ses ennemis ou les enfermer dans des bulles, tracer des traînées de nuages pour lui éviter de malencontreuses chutes et ramasser le plus de pièces pour faire péter le score ! Parce que c’est principalement sur ce point qu’est basé le principe du jeu : le score attack (recommencer un même niveau plusieurs fois jusqu’à atteindre un meilleur score).


La première phase de jeu


La seconde phase de jeu
(là, les singes vont se faire enfermer dans une bulle ^^)

SCÉNARIO

C’est en fait l’histoire d’une cigogne qui doit livrer deux bébés jumeaux (Mario et Luigi) à leurs parents. Rien de troublait le vol paisible de cette innocente créature, quand, tout à coup, une ombre noire apparut et se précipita à toute vitesse, bousculant notre oiseau blanc qui laissa choir les deux bébés... Tragique, non ?

Vous devez par la suite mener Baby Mario à Yoshi dans la première phase, puis Yoshi à la cigogne dans la seconde pour de joyeuses retrouvailles ^o^

Voilà, enfin, c’est très simple comme scénario, mais que serait un jeu de plate-forme Nintendo avec une longue histoire riche en rebondissements :o ? Blague à part, elle ne sert qu’à vous donner une raison de jouer et d’atteindre la fin des niveaux.


Yoshi, dans son activité habituelle...

GAMEPLAY

Comme je vous l’expliquais plus haut, l’action de Yoshi Touch & Go se déroule simultanément sur les deux écrans de votre DS. Dans la première phase de jeu, vous devez tracer des traînées de nuages au stylet sur l’écran tactile pour ralentir la chute de Baby Mario qui tombe de l’écran du haut et récolter un maximum de pièces que vous trouverez dans le ciel. Entourer de nuages un (ou plusieurs) ennemi qui se rapproche trop du bébé l’enfermera dans une bulle et le transformera en pièce (de valeur plus ou moins importante selon le nombre ou la puissance de l’ennemi). Le bambin tombera ainsi pendant une distance de 1000 mètres jusqu’à la terre ferme où Yoshi l’attendra pour le conduire jusqu’à la cigogne qui accomplira son devoir de cigogne ^^

Mais avant d’atteindre le gracieux volatile, Yoshi devra traverser un niveau farci d’ennemis et de trous dans le sol (euh, ça se dit ça ?). Pendant que le dino avance automatiquement, vous devez le préserver de tout obstacle, sinon, c’est le Game Over assuré ! Par « le préserver de tout obstacle », j’entends « éliminer tous les ennemis sur votre passage », en leur lançant un œuf en pointant sur eux sur l’écran tactile. Tous les ennemis du jeu peuvent être éliminés de cette manière, et vous pouvez atteindre ceux qui volent sur l’écran supérieur en lançant un oeuf dans leur direction. Vous pouvez, également, comme dans les airs, entourer vos ennemis de nuages et les enfermer dans des bulles.


Utilisez votre stylet pour récolter un maximum de pièces

Pour éviter que Yoshi ne sombre au fin fond d’un ravin avec le bébé en prime, vous pourrez sauter par-dessus en pointant sur Yoshi ou encore lui tracer un chemin en dessinant une bande de nuages pour survoler les précipices. Et si on est un gros boulet et qu’on a malencontreusement tracé des nuages qui empêchent Yoshi d’avancer sur l’écran tactile ? Pas de panique, soufflez un bon coup dans le micro de votre DS et les nuages disparaîtront telles des feuilles mortes balayées par le vent ^^ En dessinant des nuages, vous pouvez en outre, bloquer des ennemis et les éviter en faisant marcher Yoshi sur la bande de nuages que vous aurez tracé, par exemple.

Cette jouabilité innovante se révèle plutôt corsée lors des premières heures de jeu. Malgré son apparence de « jeu de gamin », le joueur aura suffisamment d’occasions de suer un bon coup en évitant un ennemi ou un ravin de justesse. Tout se basera sur vos réflexes et votre habileté au stylet. J’ajoute également que le score que vous obtiendrez lors de la chute de Baby Mario sera décisif sur les capacités du Yoshi qui le rattrapera. En effet, il existe des Yoshi de différentes couleurs (comme dans 99% des jeux « Yoshi ») qui, selon leur teinte seront plus ou moins rapides et pourvus d’une plus ou moins grande réserve d’œufs. Ainsi, il sera, par exemple, plus simple de traverser le niveau avec un Yoshi vert (le moins rapide, par défaut), mais votre réserve d’œufs en comportera deux fois moins qu’un Yoshi jaune, qui se déplacera également plus vite.

Malgré quelques difficultés à manier tout ça, on prend au final grand plaisir à contrôler les deux compères.


Créez un pont pour éviter à Yoshi de finir dans la cascade

GRAPHISMES

De ce côté-là, je ne vous mentirai pas en vous disant que c’est très proche de Yoshi’s Island. C’est-à-dire qu’on a affaire à des graphismes enfantins, mignons et colorés. L’univers de Yoshi est bien là, avec sa végétation luxuriante, ses couleurs chatoyantes et ses ennemis à l’air inoffensif tels que les Maskass, Magikoopa et j’en passe. Ses ressemblances avec Yoshi’s Island donnent au jeu un style « old-school » du plus bel effet, et on a presque envie de s’arrêter un peu pour admirer un peu le paysage (impossible car le dinosaure se déplace en permanence *_* ). D’ailleurs, parlons-en ; le décor change tout au long de votre parcours sur un niveau. Il lui arrive de passer du jour à la nuit, d’un paysage maritime à un montagneux lors d’un même niveau. Vous allez voir du pays !

Lors des phases aériennes, la teinte du ciel varie également pendant la chute du bébé. Il lui arrive de passer du bleu « nuit », à l’orange « coucher de soleil » puis au turquoise « aube ».

Pour le grand public peuplé de k3v1n fans de EA, la 2D et l’aspect « old-school » du jeu peuvent paraître faible pour un jeu DS, surtout quand on connaît les capacités de la console. Mais le principe du jeu réside surtout dans son gameplay et je vois mal cette jouabilité adoptée sur un jeu en 3D.

Et puis, pour une 2D, aussi jolie, on pardonne tout ^^


Les couleurs d’arrière-plan varient en permanence
avec un dégradé du plus bel effet !

MUSIQUES et SONS

Hum, tout comme au niveau graphique, Yoshi Touch & Go a beaucoup hérité de Yoshi’s Island en ce qui concerne la trame sonore. Les musiques sont plutôt belles, assez entraînantes et pas trop répétitives. En un mot, elles collent bien à l’ambiance du jeu, stressantes dans les moments les plus délicats, et plus cool aux moments plus détendus. On y retrouve aussi pas mal de remixes de Yoshi’s Island, donc c’est du tout bon :D

Côté bruitages, ça reste aussi très bien adapté. La voix de Yoshi est reconnaissable entre mille, et on est content de réentendre les pleurs de Baby Mario qui n’ont pas pris une ride (logique, me direz-vous). Même les bruits les plus basiques comme celui d’un œuf qui percute un ennemi ou le traçage d’une traînée de nuage sont très réussis.

Un des meilleurs points du jeu, en somme.


Atteignez l’étoile pour rendre Baby Mario invincible un court instant \o/

DURÉE de VIE

Aïe, de ce côté-là, on va moins rigoler...

Oui, en effet, Yoshi Touch & Go est un jeu qui ne comporte que 4 niveaux qui composent en fait les 4 modes de jeu différents (plus un mode multijoueur) :

Standard : L’objectif sera de réaliser le plus haut score possible en ramassant des pièces ou en éliminant des ennemis sur les deux phases de jeu jusqu’à atteindre la cigogne. À la fin du niveau, si vous battez un record, il sera enregistré. Ce mode aurait tout aussi bien pu s’appeler « score attack » puisque le but ici est uniquement de recommencer plusieurs fois le niveau jusqu’à atteindre un meilleur score.

Marathon : Le mode marathon, ou devoir parcourir la plus grande distance sans se faire toucher. Ce mode est sans fin, en effet, plus vous avancez, plus le décor change sous vos yeux, et ce infiniment. Tous les 1000 mètres, un nouveau Yoshi de couleur différente vient prendre la relève pour porter le bambin sur son dos. Votre vitesse et votre réserve d’œufs augmentent donc tous les 1000 mètres. À chaque fois que vous établirez un record, il sera enregistré et un drapeau apparaîtra à l’endroit où vous aurez réalisé ce score. Votre but sera donc de dépasser ce drapeau lors de votre prochaine partie dans ce mode.

Chrono : Ici, vous devrez sauver Baby Luigi des Magikoopa le plus vite possible mais sans dépasser les 1500 mètres que comporte le niveau, sinon, bah, vous perdez -_- Une fois que vous trouvez le groupe de Magikoopa emportant le frère jumeau à casquette verte de Mario, vous devrez les éliminer un à un, jusqu’à ce qu’ils finissent par lâcher le frangin. Comme dans les autres modes, vos meilleures performances seront enregistrées.

Défi : Le but sera de parcourir la plus grande distance sur la terre ferme en 100 secondes. Tout comme dans le mode Marathon, celui-ci est sans fin, le jeu s’arrête à la fin du temps réglementaire, moment auquel Kamek (une sorcière ennemie) vous attaquera. Toutefois, vous rallongez le temps réglementaire à chaque fois que vous détruisez un ennemi (d’une ou plusieurs secondes selon la puissance de l’ennemi). Et puis, devinez kwa ? Vos meilleurs scores seront enregistrés ! Sans déconner :-p

Et enfin, le mode « Duel » en multijoueur. C’est en fait une course qui se déroule sur la terre ferme, entre deux Yoshi, incarnés par le joueur 1 et le joueur 2, le but étant d’atteindre l’arrivée en premier. Durant cette course, vous ne pourrez pas attaquer le joueur qui joue avec vous, mais vous devrez détruire tous les ennemis qui s’aventurent sur votre passage. Rien de bien original, mais ça permet de passer de bons moments entre potes.

Malheureusement, ces 4 modes (si on retire le multi) constituent les 4 uniques niveaux de jeu. Vous l’aurez sûrement remarqué, le principe est le score attack, mais ceux qui aiment être surpris et découvrir de nouvelles choses dans un jeu en auront fait le tour en une après-midi ! Personnellement, j’ai eu une légère impression d’arnaque quand je m’en suis rendu compte. Mais finalement, le concept m’a séduit, et après y avoir bien joué pendant 3 semaines, j’y retourne souvent, pour exploser mes records. On aime ou on aime pas. Mais au lieu d’un mode « Marathon » infini, il aurait été plus judicieux de faire un mode « Aventure » composé d’une vingtaine de niveaux, on aurait l'impression de jouer à un long jeu de plate-forme riche et varié...


Le mode multi avec Baby Mario and Baby Luigi !

EN BREF...

Un très bon jeu accrocheur mais qui aurait mérité une durée de vie plus conséquente...

SCENARIO : 10/20
Typique des jeux de plate-forme made by Nintendo...

GAMEPLAY : 17/20
Pas très simple d’accès, il procure un réel plaisir de jeu après un temps d’adaptation.

GRAPHISMES : 19/20
Du Yoshi’s Island en plus fin et une animation sans faille, c’est du tout bon ^^

MUSIQUES et SONS : 18/20
La trame sonore est en parfaite harmonie avec le reste du jeu. 

DURÉE de VIE : 11/20
C’est là que le bât blesse, tout dépend si vous accrochez au principe du score attack, mais bon, 4 niveaux pour 4 modes de jeu ça vaut pas un bon jeu de plate-forme long et difficile.

NOTE FINALE : 16/20
Pour combler cette période de vide sur votre Nintendo DS, Yoshi Touch & Go est un passe-temps idéal. Gameplay innovant, graphismes magnifiques et bande-son enchanteresse sont suffisants pour vous en justifier l’achat. Hélas, son manque de profondeur l’empêche d’être hissé au rang de hit. Après, si vous êtes un mordu du score attack, il ne peut que vous satisfaire.
À essayer avant d’acheter.

Siger


Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Test de Batman Arkham Origins sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -