NintenDomaine à la pointe de la technologie:



Je me suis aussi mis à LaTeX de mon côté. Je l'utiliserai peut-être pas pour tout, mais je vais tenter mes gros rapports avec ça.
(Itooh, qui a fait un petit tour au quartier Pigalle pendant les vacances)



Super Mario World

Dans la série « Woah, c’est vrai qu’il existait, ce jeu ! », voici donc Super Mario World, qui correspond au 4è épisode de notre plombier favori, du moins dans sa série de jeux de plates-formes. Le premier jeu de la glorieuse SNES, souvenez-vous…

Rédigé par WolfDark
4/08/2002

Après avoir battu les 7 enfants de Bowser et la grosse tortue elle-même, Mario, Luigi et la Princesse (son prénom était encore inconnu à l’époque), décident de partir en vacances. Ils débarquent sur une île étrange, peuplée de petits dinosaures amicaux, les Yoshis. Ceux-ci sont assez contrariés car leurs œufs ont été volés par des "tortues monstrueuses", et dans le même temps, la belle Toadstool disparaît. Mario et Luigi, qui ne sont pas sortis de polytechnique pour rien, pensent raisonnablement que Bowser est encore derrière tout ça !

Bref, le scénario est hyper banal, ce qui n’a pas d’importance d’ailleurs. Par contre, on assiste à l’apparition des Yoshis, avec leurs capacités et leurs sons caractéristiques, du moins avant que Yoshi’s Story ne change leur fameux cri en un pauvre gargouillis de bébé. Enfin, moi, je le regrette, mais bon.


La maison de Yoshi, c’est ça !

Bref, les deux frangins partent à l’aventure, tout guillerets. L’île de Yoshi est assez vaste et se divise en zones spécifiques. Il est possible de revenir dans un niveau déjà terminé, afin de trouver un passage vers un niveau secret, par exemple.


La carte du Dome Vanillé, et je vous dis pas la musique…

Parce que les niveaux secrets, y’en a beaucoup dans ce jeu… En fait, à chaque fois que le point représentant le niveau sur la carte est rouge, ça veut dire qu’il a au moins deux sorties. Dès lors, vous serez vraiment captivé en essayant de trouver des raccourcis, des interrupteurs faisant apparaître des blocs spéciaux, ou mieux, en atteignant le fameux pays étoile, lui-même menant aux ultimes secrets du jeu… Donc, de quoi faire, rassurez-vous.

Les commandes de jeu sont comme toujours incroyablement simples : Y pour courir, utiliser la cape ou les boules de feu, ou avaler avec Yoshi, B pour sauter ou voler, A pour faire un saut plus " écrasant" mais moins haut, ou pour sauter du dos de votre dino, et L et R pour voir un peu en avant ou en arrière du personnage (cette dernière commande étant assez inutile, je vous l’accorde).


Les Boos ont du peps dans cet épisode…

De fait, dans cet épisode comme dans tous les autres, Mario n’est pas démuni face aux ennemis : il peut leur sauter dessus, les cramer avec ses boules de feu s’il trouve une fleur, ou alors, le fin du fin, utiliser la cape magique. Et ça, c’est fort. Parce que vous pourrez non seulement tournoyer sur vous-même, mais aussi planer, voler, faire un piqué, remonter en gonflant votre cape, et finir en vous écrasant sur le sol pour étourdir vos adversaires !

A noter que si vous obtenez un "upgrade" alors que vous êtes déjà au top, vous stockez l’objet dans une boîte sur le haut de l’écran, grâce à laquelle vous aurez une seconde chance en cas de coup dur. Cela permet également d’alterner, selon la situation, entre le jet de feu ou la cape…


Oui, décidément, les Boos sont en forme !

Pour vous donner encore plus de possibilités, les Yoshis sont avec vous. Et mine de rien, ils sont plutôt balèzes. Ils peuvent avaler un grand nombre d’ennemis et produire des effets variés une fois une coquille de Koopa Troopa dans la bouche. Par exemple, avec une coquille rouge, ils crachent du feu, avec une jaune, ils étourdissent les ennemis en touchant le sol, et avec une bleue, ils volent pendant un très long moment ! Il existe même des Yoshis de couleurs différentes, le bleu étant le plus recherché, car dans sa bouche, toute coquille lui permet de voler ! Idéal pour explorer un niveau à fond… Par contre, il faudra parfois récupérer ces Yoshis spéciaux dans leurs œufs et leur donner 5 ennemis à boulotter avant qu’ils n’atteignent leur taille adulte et qu’on puisse les monter.


Coquille rouge, by Yoshi.

Ne pensez pas pour autant que le jeu soit facile : les niveaux sont parfois très déstabilisants (Choco Island est abominable !), difficiles à explorer, et certains passages vous feront hurler ! Dans l’un des niveaux, il faut, pour atteindre la sortie, avoir un certain nombre de pièces au moment de passer un écran. De quoi criser, quand on revient sans arrêt dans une zone que l’on connaît, alors que le chrono s’écoule implacablement… De plus, les Yoshis refusent de vous accompagner dans les palais et les manoirs remplis de Boos…


Voilà l’un des rejetons de Bowser…

EN BREF...

Finalement, les nombreux secrets à débloquer, la diversité des niveaux et la jouabilité formidable vous feront assurément passer de très bonnes heures. Évidemment, le jeu ne tire pas du tout partie des capacités de la SNES, excepté pour quelques rotations et zooms, mais ce n’est pas l’important. Le fun est à portée de votre main, alors pourquoi vous priver ?

PRÉSENTATION : 15/20
Une notice agréable et détaillée, et un aspect général attrayant. L’intro est inutile, mais bon…

GRAPHISMES : 11/20
En tant que premier jeu de la SNES, ça n’est pas du tout impressionnant, il faut bien le dire. C’est tout de même très clair et sympathiquement coloré, tout ça…

ANIMATION : 18/20
Aucun problème, tout fonctionne bien. C’est très agréable.

MUSIQUES : 14/20
Entraînantes bien comme il faut, mais parfois un peu répétitives. Certaines sont tout de même très bonnes.

SONS : 12/20
Hum, pas grand-chose d’intéressant à se mettre sous la dent… C’est basique et ça se laisse entendre, sans plus.

JOUABILITÉ : 19/20
Mario sait tout faire ! Il faut juste un peu de temps d’adaptation pour maîtriser toutes les capacités de la cape, mais sans ça, c’est parfait.

DURÉE de VIE : 18/20
Si vous êtes courageux, vous mettrez beaucoup de temps à ouvrir les 96 niveaux… Et vous aurez toujours envie d’aller plus loin. La découverte d’un nouveau passage est particulièrement jouissive.

NOTE FINALE : 17/20
Oui, on fait mieux de nos jours. Oui, il faut reprendre la manette de la SNES et ça fait tout drôle. Mais oui, on en redemande ! Pour le plaisir de la (re)découverte et de surmonter les difficultés, énormes parfois. En tout cas, tout fan doit connaître ce jeu !

WolfDark


Test Yoshi’s New Island sur Nintendo 3DS
Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -