NintenDomaine à la pointe de la technologie:



j'ai écouté en diagonale
(yumil, qui pratique son yoga devant 3615 Usul)



Sonic
et le
chevalier noir

Sonic, un grand nom pour la plupart d'entre nous, c'est sans doute celui qui illustre le mieux le « tout passe, tout casse, tout lasse, sauf la classe ».
Malgré la qualité très discutable, pour ne pas dire autre chose, des derniers Sonic de salon depuis la Dreamcast, un Sonic est toujours attendu par un bon nombre de personnes. Cette fois-ci, le tableau était assez effrayant, Sonic se lance dans les époques médiévales avec une épée, aie ! Peut-être que, passé cet univers, on pourra y trouver un jeu sympathique, fun et dépaysant ?
Pas de bol, Sonic et le Chevalier Noir est l'un, voire le, pire jeu Wii auquel j'ai pu m'essayer.

Rédigé par Fire Rafou
Militant anti rock Sega.
11/04/2009

Histoire

Comme cela n'a pu vous échapper, le contexte de ce Sonic est clairement médiéval. En gros, pas besoin de payer une équipe créatrice pour trouver et travailler un univers, celui-là est déjà tout bien taillé. Mais alors comment notre Sonic, avec sa voix de jeune américain dans le mouv', a pu tomber dans cet univers chevaleresque ? La seule métaphore qui me vient en tête, c'est de la même manière qu'une merde dans un chiotte.

Alors que Merlina se fait attaquer par le maléfique Roi Arthur et ses sbires, d'un charisme que je ne saurais décrire, elle se met à prier pour qu'un preux chevalier vienne et lui sauve ses jolies fesses en images de synthèse. Un trou s'ouvre dans le ciel et Sonic tombe subitement, comme une... bref. En un rien de temps, il engloutit un de ces fameux chili hot dog et bute tous les sbires.

« Ô, chevalier tombé du ciel, va péter la gueule à Arthur et répand ton rock and roll sur le royaume. »
« Ok, ma jolie, t'inquiète, botter des culs ça m'connait ! » *petit clin d'oeil de beau gosse raté*


Regarde devant toi, tu vas tomber.

Et le voilà parti, à toute allure.
Ce qui a d'intéressant dans ce... truc (j'allais écrire scénario) c'est qu'il reste quand même pas mal d'éléments de l'univers Sonic, outre le fait que Merlin soit devenu une espèce de lapine pourrie. Déjà, le plus important pour moi : le retour du chili hot dog sorti du dessin animé Sonic quand j'étais gamin. Les autres éléments, c'est la présence des personnages emblématiques de la série, comme Tails, Amy, Knuckles, Shadow et Blaze. Ces trois derniers ont d'ailleurs récupérés des noms de chevalier de la table ronde, comme Lancelot ou Perceval.
Sonic ne s'étonnera même pas de les voir là.

A propos de Sonic, celui-ci se coltine une épée qui parle, ben voyons. Le caractère plutôt noble de l'épée en contradiction avec le côté jeunz de Sonic donnera souvent lieu a des scènes à « caractère humoristique ». Personnellement, j'ai beaucoup ri, mais à des endroits qui ne s'y prêtaient surement pas, avec cette réplique par exemple : « Le vent qui me porte est mon seul maître, je suis Sonic, chevalier du vent !! »

Pourquoi Arthur est devenu méchant, alors qu'Excalibur est censée être l'épée du bien ?! A cause du fourreau de l'épée bien sur, qui est la source du mal !
N'importe quoi...

Graphismes

Le seul point positif du jeu. Ceux qui ont joué à Sonic Unleashed se souviennent du choc ressenti lorsque l'on passe de la magnifique cinématique d'intro en synthèse au jeu Wii. Ca passe du classe au dégueulasse.

Honnêtement là, même avec une cinématique en synthèse, la différence est moins choquante. Il n'y a pas cette sensation désagréable de retrouver le jeu Wii, parce que là, c'est beau. Et oui, c'est un peu dur à croire, mais le seul point positif de ce jeu, c'est qu'il est beau. Un comble. Le pire, c'est qu'il ne se rattrape même pas en lacunes techniques, ça ne rame à aucun moment. Chapeau.


C'est sympa de courir dans les plaines, ya pas d'ennemis.

Les décors sont propres, les couleurs aussi, Sonic est bien lisse et rond et je n'ai pas vu d'aliasing en jouant sur la télé HD de Frostis. Le seul truc qu'on pourra à la limite reprocher, ça serait les effets de lumières qui sont pas terribles, mais bon ça passe tout de même bien.

Sonic et le Chevalier Noir instaure aussi un type de cinématique que je n'avais jusque là jamais vu : la cinématique semi-animée.
En gros, c'est comme de la cinématique de portable, donc avec des artworks, mais qui bougent. Si je dit « semi animée », c'est en gros que l'animation est encore plus saccadée que dans l'animé Pokémon, c'est dire. Mais c'est un style et c'est voulu, en plus les dessins sont plutôt jolis. Pareil pour les menus, qui m'ont fait penser à un truc, mais je sais pas quoi.

GamePlay

Alors là, je crois que nous avons atteint le summum de ce que l'on appelle « le branlage de wiimote ».

Les niveaux sont simples, un gamin de 3 ans saurait se démerder. Avancer dans le niveau consiste à maintenir le stick toujours droit devant, même pas besoin de tourner pour prendre un virage, Sonic le fait tout seul. Même pas besoin d'éviter les obstacles, Sonic les défonce.

Les niveaux sont blindés d'ennemis, dont leur charisme n'égale que leur intelligence artificielle. Pour en venir à bout, il suffit de secouer la Wiimote. N'allez pas vous emmerder à taper à gauche, à droite ou en haut, le mouvement sera le même. Alors on secoue, ça fait du bordel et plus y a de bordel, plus on secoue et au bout d'un moment, la voie est libre... Heureusement qu'on est pas obligé de les buter pour passer.
En écrivant ça, je vous laisse imaginer la gueule que peuvent avoir les combats contre les boss-chevaliers. Si vous arrivez à comprendre un mouvement de bordel et que ça marche, faites le jusqu'à la fin. Ca marche plutôt bien et évite un combat chiant, long et sans aucune technique.


Les bastons incessantes...

Vous vous souvenez tous du nombre incroyable de vies que vous avez pu perdre en ratant un saut dans les Mario Bros. Dans une optique de finir le jeu toujours plus vite (vous comprendrez pourquoi plus tard), il n'y a qu'un ou deux sauts à faire par niveau, en moyenne. Et encore, la plupart du temps, c'est pour éviter de se bouffer un rondin de bois.
C'est A pour sauter, pas un coup de wiimote vers le haut. De toute façon, un coup vers le haut sera retranscrit par un coup d'épée horizontal.

Y a aussi une jauge d'âme, avec B, pour faire des attaques successives puissantes. La mission tutoriel qui... ne vous expliquera rien, est particulièrement chiante. Ya une garde aussi, avec Z je crois.

Voilà. Voilà ce que la Sonic Team est capable de nous pondre. Si le premier Sonic était simple mais efficace, celui-ci vous donne juste mal au poignet et vous emmerde profondément de par ses niveaux PLATS. J'aime la vitesse dans les Sonic mais pas quand c'est au détriment de la plate-forme, surtout si c'est pour nous pondre ce sous-gameplay de merde.

Le pire dans tout ça, c'est peut être les ajouts de type RPG (c'est le Moyen-Âge, ils ont dû se sentir obligés). Vous pouvez collecter de l'expérience, acheter des trucs avec vos points, porter des objets ou améliorer les armes. Tout cela ne vous servira A RIEN. Je ne me suis jamais servi d'un seul objet, je n'ai pas senti ma force augmenter et les petits trucs à collectionner sont des cadeaux que vous pouvez envoyer à vos amis via le Nintendo Wi-Fi. Bref, c'est pas souvent que vous irez voir Tails le forgeron. Oups, j'ai révélé un mystère de l'intrigue : )


Le premier boss, voilà Lancedow.

Inutile de vous attarder sur le mode multijoueurs. Celui-ci ne vous propose que de vous battre et vu la gueule du gameplay... Vous vous amuserez surement plus à jouer au frisbee avec le disque de jeu, puis-je me joindre à vous ?

Bruits et Sons

Putain, moi qui déteste le rock Sega, je crois que c'est pire que tout. Rien qu'en écoutant le tout premier trailer de ce jeu, j'en avais déjà la nausée...

Je me demande comment les autres sites (du moins le rédacteur du test) peuvent trouver ça bien ?! C'est misérable, de la merde, de la soupe ! Ils se forcent à aimer parce que c'est Sonic, mais cette diarrhée musicale que nous sert Jun Senoue, est juste bonne pour la BO d'un teen movie quelconque.

Je me souviens d'une partie du Virtua Tennis 3 sur 360, chez Troll. La partie a duré juste le temps que ma jauge de patience au rock de merde atteigne sa saturation. Et je suis sur que des mecs sont fiers d'avoir œuvré sur cette BO.
Dans Sonic Black Machin, c'est pareil. A force d'entendre les guitares et tout un tas d'instruments moyen-âgeux électriques, avec le chanteur de la nouvelle star qui gueule des « WoOOOoUUUOOH », ya un moment où on en peut plus. Trop c'est trop, je coupe le son, même si je déteste jouer sans. Le pire étant un objet, dont vous pouvez vous équiper, qui change la musique des niveaux. Non, non, il n'y a pas une seconde BO bonus, cet objet vous permet juste d'écouter le même rock pourrave pour tout les niveaux. Insupportable, qui est le con qui eu cette idée ?


Le coupable : Jun Senoue

M'enfin dans ce Sonic là, on joue pas vraiment en fait, donc ça passe. Le truc, c'est qu'on peut pas dire que la bande son ne va pas avec le jeu. Le but étant de nous faire ressentir la jeunesse et la vitesse de Sonic, c'est clair que cette soupe remplit son contrat, peut-être un peu trop. Enfin, les musiques de Sonic Rush reflétaient ça aussi et pourtant elles était biens.

Pour les sons, tous les dialogues sont parlés. Vous pouvez choisir dans les options les voix anglaises ou japonaises. Personnellement, je n'ai aucun problème avec la voix anglaise de Sonic, je trouve qu'elle colle bien au personnage. M'enfin je sais que c'est loin d'être le cas pour tout l'monde.

Durée de vie

Avec un gameplay et une bande son de chiottes, la Sonic Team aurait-elle osé nous faire un jeu long ?

Pas de problème de ce côté là. Les niveaux sont très très courts, comptez moins de 50 secondes pour la plupart et vu que c'est que d'la ligne droite... Pour vous dire, je l'ai fini chez Frostis en... 3 heures. Et oui, 18€ l'heure, ça fait cher le frisbee.
Le pire dans tout ça, c'est que le jeu est tellement mauvais, qu'il y a de fortes chances pour que vous abandonniez avant. Ces 3 heures, c'est ce qu'il m'a fallu pour battre le faux boss de fin, c'est à dire pas celui en mode Super Sonic où il faut avoir tout fini avant.

En plus de cela, vous serez souvent bloqués, mais ça s'ra la faute du jeu. Soit il vous explique rien et vous savez pas quoi faire, soit votre bordel n'est pas assez bordélique pour battre les méchants et surtout les boss.


Tiens, j'lai pas vu ce niveau là.

Alors c'est sûr, la carte est plutôt grande. Les mondes et niveaux sont nombreux, mais encore une fois, même si il y a des niveaux sympas, énormément d'autres comportent des objectifs à la con. Filer du fric aux villageois, finir avec la jauge d'âme au sol, buter tout l'monde...etc. Non, je n'ai aucune envie de me farcir tout ça.
C'est pas tout en plus, ya de la collecte d'objets et de l'upgrade d'épée. Même moi qui suis un type de joueur qui aime finir son jeu du mieux qu'il peut, là, c'est pas possible. Donc on va se contenter de la fausse fin, qui se résume à « j't'ai pété la gueule, allez tchou » suivi des crédits de fin. Je sais, c'était comme ça avant, mais là, ça m'a fait comme si le jeu me sortait « j't'ai entubé mon pote, allez tchou ! »

EN BREF...

HISTOIRE : 11/20
Aller, je vais mettre 11 pour le dépaysement. Parce que bon, le coup du fourreau de l'épée... M'enfin on va pas se mettre à juger un Sonic par son scénar'.

GAMEPLAY : 02/20
Calez le stick en position droite et échangez la wiimote contre le hochet du petit frère de 6 mois. Sonic et le Chevalier Noir pourrait bien être le tout premier jeu qu'il finira.

GRAPHIMES : 17/20
Ouais, le seul point positif du jeu : c'est joli et ça mange pas les yeux, ce qui est plutôt agréable sur Wii. J'aime bien aussi le style des « cinématiques » et des menus.

BRUITS et SONS : 01/20
J'en ai plein le cul de cette soupe que nous sert Sega et son guignol depuis des années. Même en admettant que Monsieur Jun Senoue soit sourd, ce handicap n'a pas empêché Beethoven d'être reconnu plus de 300 ans après sa mort pour sa musique. Remarquez que j'ai écrit bruit et non musique, car c'est exactement ce qui décrit ce rock.

DUREE DE VIE : 05/20
Trois heures de jeu pour voir les crédits, lamentable. Tout ce que je peux dire, c'est qu'au moins le calvaire ne dure pas trop longtemps. Un conseil, rentabilisez le disque de jeu en frisbee pour votre chien.

Note Finale : 05/20
Voilà comment se résument, et surtout ce que valent, les aventures de Sonic le Hérisson en 2009. Un jeu plus que minable, non pas bâclé, mais bordélique. Tout juste bon pour un mini-jeu Wii Play, Sonic et le Chevalier Noir ne mérite pas une once de votre attention. Sauf si jouer à un jeu sans level design vous intéresse.
Est-ce si difficile de faire un bon jeu de plate-forme ? Mario se démerde pas trop mal pourtant, peut-être qu'il ne s'essaye pas au beat'em all lui. C'est à se demander comment Sonic arrive encore à garder son aura alors que d'autres l'ont si vite perdue.


Sonic...

Fire Rafou


Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Test de Batman Arkham Origins sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -