NintenDomaine à la pointe de la technologie:



j'y prends un plaisir Metroidesque
(Akin, qui a trouvé un nouvel euphémisme pour "je me fais chier")



Zack & Wiki
Le Trésor de Barbaros

Zack & Wiki c'est, rappelez-vous, ce jeu que Fire Rafou avait testé en 2 secondes lors d'un salon privé puis pesté dessus pendant des mois en déclarant que l'expression « A chier » lui était consacré dans le dictionnaire. A sa sortie, toute la presse spécialisée l'avait encensé, même le très populaire Famitsu, relayant ainsi le pauvre Fire Rafou au rang de testeur complètement bidon!
Étant convaincu de l'amateurisme affligeant de Fire Rafou, je décide de faire fi de son avis et de me procurer un exemplaire de ce Zack & Wiki.
A présent, votre vie tourne certainement autour de cette question existentielle: Qui de Famitsu ou de Fire Rafou avait raison? Une question capitale dans la vie d'un joueur à laquelle je vais tenter d'apporter quelques éléments de réponse!

Rédigé par Micke
15/12/2008

Note d'attention : Pour des raisons indépendantes de ma volonté, ce test a été commencé il y a 10 mois et n'a pu être terminé que maintenant. Ne soyez donc pas étonné d'y trouver quelques références un peu dépassées.
(Mais sinon c'est la faute de Frostis Advance, comme toujours!)

HISTOIRE

Les « Lapins des mers » sont un groupe de pirates un peu farfelus mais sympathiques. Ils comptent parmi eux Zack, un jeune pirate rêvant de devenir ZE pirate Number One et Wiki, un petit singe rencontré lors d'un voyage. Seulement les Lapins des mers ne sont pas vraiment des pirates très riches. En fait, ils croulent sous les dettes et ils partent régulièrement à la recherche de trésors dans le but de les épancher.
Justement, l'Île aux trésors est l'endroit rêvé pour faire fortune! C'est donc carte en main que Zack, Wiki et Johnny, un autre membre des Lapins des mers partent à bord d'un vieux coucou en direction de la fameuse Île aux trésors!
Mais en chemin, ils sont rapidement attaqué par un groupe de pirates concurrents qui les survolent à bord d'un énorme zeppelin! Il s'agit des « Rose Rock », un groupe de pirates sans foi ni loi commandé par la charmante mais vile Capitaine Rose! Le plan de cette dernière consiste a attaquer les Lapins des Mers, leur voler leur carte et filer tout droit à leur place à l'Île aux Trésors! Zack et Wiki arrivent plus ou moins à se tirer de cette attaque et se retrouve après le crash de leur avion face à un coffre au trésor ensorcelé. Grâce au pouvoir de Wiki, l'esprit qui gardait le coffre est vite chassé. Ce coffre renfermait un crâne dorée, mais pas n'importe quel crâne, celui de Barbaros!
Barbaros est le célèbre pirate, Maître de l'Île aux Trésors et Capitaine du Vaisseau Légendaire! Rien que ça! Ainsi délivré de ce coffre maudit, il explique à nos deux jeunes pirates qu'il a été jadis ensorcelé et que son corps a été dispersé un peu partout dans le monde. Il demande alors à Zack de l'aider à rafistoler son corps en échange de quoi, il lui offrira son Vaisseau Légendaire!

Une proposition comme celle-ci, Zack ne peut pas la refuser et il s'embarque donc dans l'aventure!

Le voilà parti dans un tas de lieux différents à la recherche des coffres renfermant les parties du corps de Barbaros le pirate.


C'est parti pour l'aventure!

PRISE EN MAIN ET CONCEPT DE JEU

Ma première surprise avec Zack & Wiki fut de découvrir que c'était un « Point & Click ». Ce genre de jeu très répandu sur PC dont Monkey Island et Myst sont sûrement les représentants les plus célèbres et les plus appréciés. Le principe d'un Point & Click, c'est de pointer et de cliquer... Plus précisément, vous ne contrôlez pas le personnage comme on a l'habitude de le faire avec un Mario. Ici, vous cliquez à un endroit sur le décor et le personnage s'y rend de lui-même. Un objet ou un élément du décor vous semble louche, cliquez dessus et le personnage va aller l'analyser.
Je parle de genre de jeu très répandu sur PC et pour cause; la souris est l'outil le plus efficace pour jouer à ces jeux. Mais c'était sans compter sur la NDS et son stylet bien pratique qui a commencé depuis un moment à accueillir ces jeux: Another Code, Lost In Blue, Hotel Dusk ou récemment le portage pur et (un peu trop) dur de Myst.
La Wii de son coté n'avait pas encore franchi le cap. Pourtant, il est désormais évident que le pointeur de la Wiimote est aussi pratique et précis qu'une souris. Enfin je crois...
Capcom nous livre là un bon compromis entre un « Point & Click » et un Wario Ware.

Comme expliqué dans la partie histoire, le but de Zack et son acolyte Wiki est d'aller récupérer tout un tas de trésors disséminés un peu partout sur la carte au trésor.
Premièrement, ne vous attendez pas à des mondes gigantesques que vous pourrez parcourir à la Zelda. Non, ici, chaque monde est séparé en plusieurs petit niveaux. Le premier monde est celui de la jungle, le deuxième celui de la lave et pour les autres, je vous laisse la surprise. Mais tout ceci reste trèèès classique!

Chaque niveau est une sorte de puzzle. Ce sont de petites arènes dans lesquelles vos méninges devront tourner à 100 à l'heure pour utiliser efficacement chaque objet vous entourant et accéder à l'ultime trésor qui clôt chaque niveau! Ce schéma se répète sur tous les niveaux.

Le jeu ne se joue qu'avec la Wiimote, débranchez donc le Nunchuk et jouez à l'aise.
Pointez le viseur n'importe où sur l'écran pour examiner le décor. Avec le bouton « B », vous avez une vue plus étendue du niveau. Si vous cliquez sur le sol, Zack s'y rend automatiquement. Si vous pointez un objet ou un élément du décor et que le viseur devient rose, c'est qu'il est possible d'interagir avec. Cliquez alors dessus (à l'aide du bouton « A ») et Zack va immédiatement inspecter l'objet.
La différence avec les autres Point & Click, c'est qu'ici, vous utilisez littéralement l'objet! Quoi de mieux qu'un exemple pour vous expliquer :
Vous dirigez le viseur sur un arbre et là, une interaction est possible! Chouette! Vous cliquez, le jeu vous montre comment tenir la Wiimote et c'est à vous de deviner et de faire le mouvement approprié. Vous secouez la Wiimote, cela secoue l'arbre et Ho! Joie! Une scie en tombe! (ne me demandez pas ce qu'elle faisait là). Vous visez à présent une barrière de bois! Chouette! Interaction! Mais comment passer outre cette barrière... Ho, je prend la scie et je reclique sur la barrière muni de mon outil (la scie je vous rappelle). Je mime le mouvement de la scie et Ho! Joie! La barrière n'est maintenant plus un obstacle! Ce genre de scène, c'est ce qu'il y a de plus évident dans le jeu. Il s'agit d'une simplicité élémentaire qui s'intensifiera au fil de l'aventure. A certains moments, les énigmes sont vraiment tordus et il vous faudra alors recommencer les niveaux une dizaines de fois avant de trouver la marche à suivre.


On vous explique comment tenir la wiimote avant chaque interaction réalisable

Wiki, le petit singe vous sera très utile pendant l'aventure. Chaque coffre au trésor est ensorcelé. Pour l'ouvrir vous devrez sonner les cloches à Wiki! En secouant la Wiimote, le singe se transforme en cloche et sonne de partout, ce qui a pour effet de désensorceler (ce mot ne doit pas exister mais il n'est pas souligné en rouge alors je le garde) le coffre! Mais la cloche ne s'arrête pas là! Dans les niveaux, chaque animal que vous rencontrez est transformable en objet. Il suffit de sonner la cloche à coté. Quelques fois l'animal servira vivant et d'autres fois en objet. Une chauve-souris se transformera par exemple en parapluie! Bien pratique pour ne pas saccager sa mise en plis quand il pleut! Même certains ennemis sont transformable en objet. Mais un animal en colère n'entend pas la cloche et ne peut donc pas se transformer. Il faut donc trouver un moyen de calmer l'animal, pour le transformer en objet qui servira à activer un mécanisme, qui libérera un autre objet et ainsi de suite jusqu'à ce que vous accédiez au trésor! Rien n'est laissé au hasard et si jamais vous avez mal utilisé un objet, vous pouvez être quitte à tout reprendre!

Plus l'aventure avance et plus les énigmes sont tirés par les cheveux et improbables mais pourtant, on devine toujours ce qu'il y a à faire et c'est toujours avec délectation qu'on regarde un mécanisme s'activer après 20 minutes d'intenses réflexions! (ou parfois, voir, amer, le mécanisme vous tuer parce que ce n'était pas la bonne manière de l'utiliser...)
Il y a quelque chose de frustrant dans ce jeu car l'erreur n'est pas permise et s'être pris la tête pendant une demi-heure pour rien, ça en découragerait plus d'un. Mais pourtant, Zack&Wiki a ce petit truc d'hypnotique qui vous empêche d'éteindre la console tant que le niveau n'est pas terminé! C'est peut-être le coté « cause à effet » qui est vraiment accrocheur. Le fait de trouver tout seul ce qu'il faut faire, le faire en vrai avec la Wiimote et débloquer une situation grâce à votre action vous rend presque fier de vous!

Si jamais, le jeu vous semble trop dur ou que vous avez retourné la moitié du décor sans trouver la solution qui vous fera accéder au trésor, il reste une solution: les indices! En appuyant sur le bouton « 1 », une voyante complètement farfelue vous proposera de vous donner un indice en échange d'une poupée. Parfois bien minces, ces indices sont toutefois le dernier recours quand vous ne pouvez plus avancer. Et puis d'autres fois sans raisons, ils vous donnent carrément la réponse. Mais vous ne pouvez pas abuser de ces indices puisqu'il faut donner des poupées qui coûte très cher et que vous pouvez acheter dans le repère entre chaque niveau. Le repère, c'est une sorte de menu dans lequel vous avez accès à tout plein d'informations! Les infos sur les personnages, les objets ou même les figurines représentant d'anciens jeux Capcom que vous récolterez pendant l'aventure (syndrome Super Smash Bros?). Vous pourrez aussi acheter les poupées pour les indices ou des tickets de renaissance (des crédits en sorte) etc...
La prise en main est vraiment d'une grande simplicité! On regarde, vise, on clique, tout le monde peut le faire. Tourner une clé en vrai dans une serrure, tout le monde peut le faire et c'est toujours super divertissant d'exécuter réellement le geste. Bien qu'une nouvelle fois, la reconnaissance de mouvement de la Wiimote montre ses limites avec des interactions parfois complètement aléatoires, si on joue le jeu, on a vraiment l'impression de faire le geste.

Le haut parleur de la Wiimote est aussi utilisé bien des fois. Déjà, quand vous utilisez la cloche, vous l'entendez dans le haut-parleur. Puis quelques énigmes vous demanderont de bien faire attention aux sons qui en sortent. Alors autant augmenter un peu le son dès le début du jeu.

Hormis le fait que j'aurais préféré contrôler le personnage (c'est un joueur qui n'a jamais accroché au Point & Click qui vous parle), je trouve la jouabilité vraiment idéale et faite sur-mesure pour la Wii. Du grand travail!

Attention tout de même!
Lorsque vous jouez à Zack&Wiki, faîtes bien attention que personne ne vous regarde par la fenêtre car les gestes mimés durant le jeu sont parfois d'une telle ambiguïté que vous pourriez bien avoir des soucis de voisinage... Mais ça, vous ne le comprendrez qu'après avoir mimé un mouvement de haut en bas à hauteur de la cuisse sans penser à mal et qu'un passant vous regarde bizarrement par la fenêtre... La vie d'un joueur est pleine de grands moments de solitude...

Ps: J'ai oublié de vous parler du mode multi-joueur fabuleux de ce jeu qui permet à un deuxième joueur de faire des gribouillis sur l'écran pendant que le premier joueur joue (et est déconcentré de ce fait). Un mode aussi inutile et sans intérêt que le mode multi de Super Mario Galaxy. Dommage.


Voilà qui reflète bien l'esprit du jeu!

GRAPHISMES

Bizarrement, le monde des pirates intéresse beaucoup les développeurs de Point & Click si je m'en réfère à Monkey Island, plus récemment So Blond ou encore ce Zack & Wiki. Il faut dire que la chasse au trésor est un prétexte formidable pour voir du pays! Il y un autre aspect que bon nombre de Point & Click ont en commun, c'est l'aspect Cartoon. Zack&Wiki ne déroge pas à la règle et affiche un univers très dessin-animé.
Les graphismes sont vraiment agréables à regarder. On a du mal à évaluer s'il s'agit de 3D classique ou de cell-shading par moment. Le jeu oscille un peu entre les deux. Zack&Wiki offre un univers vraiment magnifique et attrayant. Les graphismes sont très fins, travaillés et hauts en couleur. Un ravissement pour les yeux.
Pour les intéressés, le jeu est compatible EDTV/HDTV (480p) Ce qui rend une image encore plus nette et qui permet de profiter à fond des graphismes seyants de ce Zack&Wiki. Malheureusement, comme tout bon jeu de cette génération de console, l'aliasing ne fait pas défaut, d'autant plus en mode 480p. Mais cela n'est pas aussi gênant que sur un Super Mario Galaxy par exemple.


Donkey Kong ne doit pas se trouver bien loin...

Ce qui fait plaisir quand on joue à Zack&Wiki, c'est qu'on sent le soucis de bien faire des développeurs (haa Capcom, si tu n'étais pas là, que resterait-il du jeu vidéo?). Que ce soit dans les menus ou dans les niveaux, tout est travaillé. Les graphismes mais aussi les animations qui ne sont pas en reste. Pour commencer, aucun ralentissement n'est à signaler. Mais il aurait difficile d'accepter le contraire vu la relative petitesse des cartes.
Les développeurs ont su insuffler une âme à leur personnages en leur procurant des mimiques et des comportements toujours très drôles. Ça permet également d'accentuer le coté « dessin-animé ». Les cinématiques renforcent d'ailleurs cet aspect.

Le design des personnages n'est pas en reste avec un héros au look vraiment mémorable, un Wiki super mignon, des Lapins des mers aux styles complètement saugrenus, une Captain Rose aussi raffinée qu'extravagante et des ennemis bien typiques!

Bref, Zack & Wiki, c'est tout un univers que les graphismes servent à merveille!


BWOUAAAAAH!

MUSIQUES ET SONS

Ce qui est agaçant dans un Point & Click, c'est cette habitude de nous servir des musiques d'ascenseur sous prétexte qu'il ne s'agit pas là du point le plus important du jeu. Hors, si! L'environnement sonore et musical fait l'identité du jeu!

Ici, Zack&Wiki nous livre une bande-son de très bonne qualité. Dès le début du jeu, vous vous apercevrez de la qualité orchestrale de certaines musiques. On est dans un univers de pirates, mais on reste dans un univers plus cartoon. C'est exactement ce qu'on ressent dans le jeu. A plusieurs reprises, les musiques vous feront penser à The Legend of Zelda: Wind Waker, l'univers aussi. On ne peut pas dire qu'il y plagiat mais les deux jeux jouent dans le même univers: Pirate, cartoon, chasse au trésor. A partir de là, il y a forcément des similitudes. Et puis l'univers des pirates a son code musical, ce que Zack&Wiki sait très bien emprunter.
En règle générale, les musiques se font tout de même discrètes puisque le jeu repose sur la réflexion, il aurait été dommage que notre concentration soit dérangée par une musique trop agressive. Mais même discrètes, elles arrivent à attirer l'oreille de façons bien agréable. Il faut tout de même admettre qu'aussi jolies soient les musiques du jeu, quand on recommence 10 fois un niveau parce qu'on ne trouve pas la solution, la musique commence légèrement à saouler.
Hors des phases de jeu, la musique met magnifiquement en scène les cinématiques. Elle sait être chargée en instrument lorsqu'il y a de l'action ou bien drôle quand il le faut. Parce que Zack&Wiki est un jeu drôle! Les menus ne sont pas en reste avec des musiques presque plus jolies que celles des niveaux.
Bref, la bande-son de Zack&Wiki a été très travaillée, elle évoque à la fois l'humour et l'aventure, l'essence même de ce jeu!


La musique de ce niveau est la plus jolie!

Coté sons, il en va de même sur le plan de la qualité. Les voix des personnages sont super bien choisies! Zack a une bonne voix de branleur et Wiki une petite voix toute mignonne! Certes, ils ne parlent pas mais lancent plutôt des interjections à tout va, comme tout héros de jeu vidéo qui se respecte. Néanmoins, certains personnages ne sont pas muet et lancent quelques phrases de temps en temps. C'est le cas du Capitaine Rose qui est une très grande bavarde! Et c'est avec grand plaisir qu'on écoute parler ces personnages en... Japonais! Et oui, pas de doublage en anglais cette fois-ci, tout laissé à l'original en sous-titré (français, bien sûr)! Bon de toutes manières, ce ne sont pas de vrais dialogues parlés, mais des petites phrases par ci par là dans un rythme très... Bah très japonais justement. Un rythme un peu foufou qui nous entraîne facilement. Je tiens à signaler que je suis amoureux du rire du Capitaine Rose qui est complètement ridicule mais génial!
Pour le reste, les sons sont omniprésents durant le jeu. Vous n'aurez pas une seule minute de silence! Chaque geste est ponctué d'un son rigolo, chaque action engendre des sons toujours crédibles ou drôles!

En ce qui concerne la qualité sonore de la Wiimote, les développeurs ont fait ce qu'ils ont pu avec ce qu'ils avaient. Il est de notoriété publique que le haut parleur de la Wiimote, s'il est une idée géniale, est de qualité moyenne que je qualifierais personnellement de « merdique ». Alors oui, on a plus l'impression d'entendre un son qui sort d'un jouet parlant des années 90, mais bon, finalement ça reste du gadget donc, on s'y fait.

L'ambiance sonore de Zack&Wiki est vraiment très riche et nous plonge avec bonheur dans son univers!


Mais que fait Link?

DUREE DE VIE

Pour tout vous dire, je suis bloqué au dernier niveau. Il est très fourbe, très long et la moindre erreur vous impose de recommencer du début. Mais pour en arriver là, j'ai mis une petite vingtaine d'heure. Il y a en tout 7 mondes à découvrir. Chaque monde est composé de trois ou quatre niveaux et certains mondes ne comportent même qu'un seul niveau plutôt long. Les niveaux sont parsemés d'objets à collectionner et pour les adeptes du 100%, il faudra s'accrocher.

Dans le menu, vous avez accès tout plein de livres où sont référencés tous les personnages et leur petite histoire, tous les objets ramassés et toutes les icônes de jeux etc... Car à l'image d'un Super Smash Bros, Zack And Wiki vous propose des figurines de jeux Capcom cachés un peu partout dans les niveaux. Une fois l'aventure principale terminée, vous avez aussi la possibilité de chercher d'autres trésors cachés en envoyant un Lapin des Mers sur un point précis d'une carte.

Si vous désirez vraiment finir le jeu à 100% et collectionner tous les objets cachés, il vous faudra une quarantaine d'heures. Reste que le jeu finit à 100%, il y a peu de chances que vous reveniez dessus.

EN BREF...

HISTOIRE : 16/20
Une histoire de pirate, bien menée, mignonne, avec des rebondissements (prévisibles, certes, mais rebondissements quand même!) et un bon prétexte pour une chasse au trésor!

GAMEPLAY : 17/20
Un gameplay « Point & Click » très simple mais enrichi par une bonne utilisation de la wiimote sur des énigmes toutes plus tordues les unes que les autres!

GRAPHIMES : 17/20
Très soignés et colorés. Les environnements ne sont pas grand mais riches en éléments! Le coté dessin-animé est vraiment agréable.

/

MUSIQUES et SONS : 17/20
Discrètes au début de l'aventure, les musiques prennent une place un peu plus importante et gagnent grandement en qualité vers la fin du jeu.

DUREE DE VIE : 15/20
La boite du jeu parle de 40 heures de jeu, il en faudra plutôt 20. Ce qui est déjà pas mal du tout. Une bonne aventure plus des éléments à collectionner histoire de rallonger la durée de vie.

Note Finale : 17/20
Et bien oui, disons le tout de suite, Fire Rafou n'est qu'un pauvre testeur bidon qui n'a pas su reconnaître en quelques minutes l'âme d'un bon jeu! Je vous invite tous à aller l'insulter sur le forum! (mais pas trop quand même). Zack&Wiki est un excellent Point & Click, bourré d'aventure, d'humour et d'énigmes farfelues! Un « vrai » jeu, soigné et travaillé, pas fait à la va-vite, et ça se sent! Voilà ce qu'on est en droit d'attendre sur Wii. C'est d'autant plus frustrant de voir que Capcom est capable de nous signer ce genre de bon soft et en même temps rééditer par dizaine des vieux jeux sur Wii jusqu'à épuisement total de ses licences...

Micke


Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Test de Batman Arkham Origins sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -