NintenDomaine à la pointe de la technologie:



j'y prends un plaisir Metroidesque
(Akin, qui a trouvé un nouvel euphémisme pour "je me fais chier")



Cave Story

Pour mon premier test sur NintenDomaine, je vais vous présenter un jeu qui a beaucoup fait parler de lui, Cave Story (ou Doukutsu Monotagari pour les intimes nippons). C'est, à la base, un jeu sorti gratuitement sur PC en 2004. Créé entièrement durant son temps libre pendant cinq ans par Daisuke Amaya, un japonais plus connu sous le pseudo de Pixel. Il devient rapidement un fer de lance de la scène du jeu indépendant. Encensé par la critique, notamment pour son aspect rétro, ce jeu est finalement porté sur WiiWare en 2010 à l'aide du studio Nicalis. Alors, le jeu vaut-il le coup ou n'est ce qu'un jeu moyen mais défendu par des joueurs et « journalistes » voulant se dédouaner de ne plus que toucher à des grosses productions ? Et pourquoi préférer la version WiiWare au jeu original ? N'est-ce qu'une vaine tentative mercantile de l'auteur ?

Rédigé par teteoo
15/08/2012

Cave Story

On lance le jeu, et après une courte cinématique où l'on voit une personne machiavélique hausser machiavéliquement les épaules, l'écran titre s'affiche. Après avoir passé le menu, on démarre dans une sorte de grotte. Le « on », c'est un homme affublé d'un pantalon et d'une casquette rouge et blanche. Et c'est tout ! On ne sait rien d'autre. C'est donc un début in medias res, comme dirait mon prof de français, mais comme c'est chiant et que ça sert à rien je le dis pas.

L'histoire avancera rapidement au fil de l'aventure, on en apprendra plus sur nous-mêmes et sur l'endroit où nous nous trouvons. On ne saura jamais qui croire entre les Mimigas, les habitants du premier endroit rencontré, qui sera le centre névralgique du jeu, les humains et les humains transformés en Mimigas. Le fait est que tous craignent un terrible Docteur. On rencontrera vite les sbires du Docteur, la sorcière Misery et la valise/grille-pain/écran cathodique ailé(e) nommé(e) Balrog qui l'accompagne. On fera aussi la connaissance de la fille qui trône en bas de cette page !


Qui a dit Metroid ?

Il y a trois fins au jeu :

Une simple qui est, heuuu, difficile à supporter moralement.
Une normale, qui est déjà un peu mieux pour nos pitis coeurs.
Une bonne ou difficile, qui se finit très bien, mais pour y arriver, c'est littéralement (huhu) l'enfer !

Pour résumer, Cave Story a pour lui un univers riche, une histoire intéressante et surtout un bon rythme, régulier du début jusqu'à un final intense.

Gameplay

Pour résumer, Cave Story est un jeu d'action/exploration plates-formes 2D, avec une pointe de shoot'em up et de RPG. Simple, nan ? Commençons par le comme..... (nan, je ne dirais pas ce truc qui ne veut rien dire et qui sert seulement à se laisser du temps pour trouver des arguments si on est un homme politique, ou à avoir l'air plus con que d'habitude si l'on est prof). Bref, je m'égare.

Cave Story dispose d'un monde ouvert bien que la trame scénaristique ait prévu de nous emmener dans chaque lieu une seule fois, à quelques exceptions près . On ne se coltinera (ou profitera, ça dépend du point de vue) donc pas d'allers-retours métroidesques. On rencontrera sur notre passage des hordes d'ennemis qui feront comprendre à nos pouces le concept de souffrance extrême vu la fréquence à laquelle ils devront bouger (les pouces) pour réussir à s'en sortir. Ça c'est le coté action, virant vers le shoot'em up parfois, d'autant plus durant certains bossfights. Il y a aussi des phases de plates-formes pures beaucoup plus calmes, ou seule votre patience est mise à l’épreuve. Quoi de plus dur que de recommencer tout un passage à cause d’un saut mal calibré ? Et ce n'est pas tout ! Pour faire avancer l'histoire, il faudra aussi parler à certains personnages dans l'ordre, ou bien aller leur chercher des objets qu'ils ont perdus. C'est mieux amené que dans The Legend of Zelda : Skyward Sword, et ce n'est pas répétitif.

Comme dans tout bon jeu de ce style, il y a moult upgrades de vie, réserves de missiles, et surtout, de nombreuses armes. Elles ont aussi un fonctionnement particulier. On commencera avec un simple pistolet, mais il y a neuf autres armes dans le jeu. En effet, en fonction de notre réaction face à certains antagonistes, on pourra choisir de les garder, de les échanger ou de les fusionner. Certaines permettent de passer les passages de plateformes plus facilement, les autres de disposer d'une plus grande force de frappe. Mais attention, il est impossible de toutes les avoir en une partie, il faudra donc faire des choix !
La majorité des armes fonctionnent de la même façon : on les récupère niveau 1, et en tuant des ennemis, on collectera des points d'expériences matérialisés par des petits triangles oranges, qui permettront d'augmenter leur niveau jusqu'au niveau 3, où elles atteignent leur puissance maximale. Certaines armes diffèrent de ce modèle, mais vous les découvrirez par vous même. Malheureusement pour vous, si des ennemis vous touchent, l'arme portée à ce moment perd des points. On se retrouvera donc à faire du farming après certains boss(e)s particulièrement ardus. A propos des boss(e)s, ils sont très nombreux, relativement simples sauf à la fin.

Cave Story se prend très bien en main, se jouant avec la manette en version NES. La croix est juste un peu pourrie, mais c'est parce que la Wiimote, c'est de la merde. Gros défaut à signaler pour l'inventaire, qui nous oblige à bouger les doigts de façon légèrement désagréable pour presser +, la faute à un manque de boutons. Mais je suis un peu une chochotte.

Graphismes et Musiques

Tout le monde sait que Cave Story est une ode au jeu rétro, vu que c'est écrit juste en haut. Mais pour cette version WiiWare, on dispose de graphismes et de musiques tout nouveaux tout beaux. Pour le visuel, c'est simplement une amélioration de la qualité des sprites, il n'y a pas de changements majeurs. Les musiques ont été refaites, et, même si elles ont moins de punch que les originales, elles accompagnent bien mieux l'action. Et pour les grincheux du fond, sachez que vous pouvez remettre les musiques et les graphismes originaux, directement depuis le menu.

Voilà pour la comparaison maintenant passons aux choses sérieuses. Un peu triste et vide au premier abord, la réalisation de Cave Story surprend ensuite grâce à la qualité des animations qui fournissent pleins de petits détails (tirs d'armes, morts d'ennemis, mort du personnage). De plus, les différences entre les zones sont bien marqués, malgré une certaine cohérence entre elles. Il reste quand même quelques petits problèmes qui viennent un peu gâcher l'ensemble. Souvent, on ne fera pas la différence entre les plates-formes et le décor, ce qui est gênant, il faut bien l'avouer. Et d'autres fois, l'écran sera tellement surchargé d'ennemis que l'on ne retrouvera plus notre héros durant quelques secondes, ce qui suffit pour tomber dans un trou, j'en ai fait l'expérience. Mais il se dégage une ambiance sympathique, un je-ne-sais-quoi d'attachant.


Quand je vous dis qu’on voit rien !

Durée de vie

La première fois, vous mettrez cinq heures pour le terminer. Pour comparer, au même prix vous trouvez LostWinds ou sa suite, LostWinds : Winter of the Melodias, qui sont légèrement plus courts. Sachant qu'il y a trois fins possibles, vous ne pourrez pas résister à l'envie de recommencez le jeu, pour débloquer de nouvelles armes, déclencher des événements alternatifs. Cette version WiiWare propose aussi un mode intitulé « Boss Rush », qui consiste à enchaîner tous les boss(e)s du jeu à la suite, un Time Attack d'un niveau bonus (j'ai passé deux heures sur ce truc) et, enfin, vous pouvez refaire l'histoire en tant que la jeune dame en bas de la page. Bref, pour 10€ vous en avez largement pour votre argent, vingt bonnes heures pour voir l'intégralité du jeu, au moins (enfin pour moi, je suis sûrement plus nul que vous).

En bref...

Si vous avez une Wii, vous DEVEZ posséder ce jeu. Votre seule excuse, si vous ne l'avez pas, est le service en ligne pourri de Nintendo.

GAMEPLAY : 19,9000/20
Tout est parfait, j'enlève un dixième pour la croix rigide de la Wiimote.

GRAPHISMES : 16,7765/20
C'est beau mais quelques fois confus.

MUSIQUES et SONS : 18,0024/20
Le rythme est entraînant, collant parfaitement avec ce qui se passe à l'écran. Au niveau des sons, pas de fausses notes, tout est très bien.

DUREE DE VIE : 19,858/20/20
Le jeu aurait été largement suffisant lui même, ils ont en plus rajouté de nouveaux modes. Ils sont incorrigibles !

Note Finale : 18,8976/20
Comment dire autre chose que bravo ? Ce jeu mérite vraiment tout l'attention qu'on lui porte et ne surfe pas aveuglement sur la mode des jeux rétros !

teteoo


Test Donkey Kong Country Tropical Freeze sur Wii U
Test Nes Remis sur eShop Wii U
Test Assassin’s Creed IV Black Flag sur Wii U
Test de Batman Arkham Origins sur Wii U
Partenaires :
- Advance Wars Experience - All Soluces - All-Nintendo - GamerObs - Next Nintendo - Nintendo Wii - Wiiz - WireJess -