DeNA ferme ses portes à l’ouest mais reste actif à l’est

Nouvelle par Bidoman, le

DeNA, vous connaissez ? Mais si, c'est cette entreprise japonaise spécialisée dans le mobile, qui développe des portails pour les téléphones, des applications et d'autres services.

En Europe, ne nous le cachons pas, cette enseigne était quasiment inconnue jusqu'à ce qu'elle fasse les gros titres en mars 2015, lorsque Nintendo annonçait un partenariat avec elle. Aussitôt, les spéculations allèrent bon train sur l'arrivée de Nintendo sur mobile, ce qui ne manqua pas de se concrétiser avec le développement de Miitomo, première application mobile de la firme de Kyoto.

Miitomo était le premier d'une série de cinq applications développées en partenariat entre les deux entreprises. Il y a un mois environ, on apprenait que les prochaines applications concerneraient Fire Emblem et Animal Crossing (on a un peu oublié d'en parler sur NDM, désolé). Nous en sommes donc à trois applications sur cinq. Aujourd'hui, on apprend que la quatrième ne serait rien d'autre que... Super Mario Run, déjà dévoilé en grande pompe lors de la conférence Apple du mois dernier. J'emploie bien le conditionnel, car l'information n'est pas officielle et provient du directeur de Kantan Games, autre entreprise nippone spécialisée dans le jeu mobile.

Resterait donc à connaître l'ultime application développée par DeNA pour le compte de Nintendo. Quelle est la dernière licence que Nintendo compte porter sur mobile ? Mystère pour l'instant. On attend également une véritable confirmation de cette implication.

Et là, vous vous dites : "il a fumé quoi ? Le titre de la news n'a rien à voir !"

Et vous avez raison ! En fait, on a également appris aujourd'hui que DeNA fermait sa branche occidentale DeNA Global, basé à San Fransisco. Curieux hasard, n'est-ce pas ? La raison est simple : les résultats insuffisants des jeux de l'enseigne en Occident, sur les marchés américain et européen. Malgré les efforts d'adaptation, la rentabilité n'est pas au rendez-vous, et DeNA entend donc se recentrer sur le marché asiatique uniquement.

Bien entendu, cela ne signifie pas que Super Mario Run et consort sont annulés : ils seront simplement développés par la branche nippone de l'entreprise, et DeNA se concentrera sur les partenariats. Il n'empêche, en plus de son partenariat avec Nintendo, DeNA pouvait se targuer d'un catalogue de jeux développés en Occident assez important, avec la récupération de grosses licences comme Final Fantasy.

Mais Super Mario Run semble promis malgré tout à un grand avenir, en dépit de cette fermeture. Il apparait en effet que la page du jeu sur l'Apple Store a enregistré plus de 20 millions de demandes de notification. Ce qui signifie qu'au moins 20 millions de personnes attendent le jeu au tournant. Y aura-t-il téléchargement de leur part à la sortie : ça, c'est une autre question. En tout cas, l'avenir de Nintendo semble passer de plus en plus vers le mobile, qui tend à prendre une place non négligeable pour la société. En revanche, la fermeture de la branche occidentale de DeNA peut pousser Nintendo à revoir sa stratégie en termes de partenariat. Et qui sait, peut-être même au bout du compte à développer ses jeux mobiles en interne ?