La Nintendo Switch déjà en rupture de stock ?

Nouvelle par Bidoman, le

La prudence est de mise : avec des titres pareils, on vous fait élire le premier gogo venu à la tête d'un pays.

Il n'empêche, alors que les précommandes sont ouvertes depuis moins d'une semaine, les revendeurs estiment déjà que la Nintendo Switch sera un franc succès à son lancement le 3 mars prochain.

En témoigne la chaîne américaine de magasins GameStop, qui a balancé quelques chiffres par rapport aux préventes de la console. Ce qu'on retiendra, c'est que l'intégralité du premier arrivage de Switch a été réservé, soit environ 500 000 exemplaires. Pas mal, surtout si on ajoute environ 1,2 millions de jeux d'ores et déjà prévendus. De plus, environ 250 000 personnes supplémentaires seraient inscrites sur liste d'attente...

Par ailleurs, Amazon a apparemment également atteint la limite de son premier stock : s'il est toujours possible de précommander la machine, le site ne garantit plus en revanche la livraison pour le 3 mars. Ce qui signifie qu'il faudra attendre pour se la procurer...

C'est pas mal du tout, mine de rien. On rappelle que Nintendo envisageait d'écouler 2 millions de consoles pour le mois de mars, sur toute la planète. Difficile de dire si c'est peu ou complètement trop : les récentes pénuries de NES Mini ont montré qu'il était décidément difficile de prévoir l'accueil du public au lancement d'un produit sortant un peu des clous.

En tout cas, si cette première tendance se confirme, il se pourrait que bien que la Switch réussisse son entrée sur le marché, malgré son catalogue famélique les premiers mois.

Étiquettes :

Partager :  

Une réaction ?

Commentaires(3)

  • Lost Spirit
    Lost Spirit le

    Bizarre, j’ai préco toute à l’heure et Amazon.fr m’assure la livraison pour le 3 mars. J’espère bien l’avoir à la sortie.

  • Smartiris
    Smartiris le

    Pour l’instant, ce sont juste les early adopters se précipitent sur les premiers stocks, comme d’habitude. C’est comme ça pour tous les lancements, y compris celui des consoles destinées à bider.
    Donc pour l’instant, difficile d’en déduire quoi que ce soit. D’autant que 500000 exemplaires en première livrée, c’est vraiment rien du tout.

  • Yohmi
    Yohmi le

    Il est plutôt habituel que ce soient les premiers acheteurs qui achètent en premier. Mais on sait que toutes les produits, à ce compte-là, connaissent des fortunes diverses. Donc c’est une bonne nouvelle (espérons toutefois que d’ici mars, les stocks soient plus conséquents, car une rupture un mois et demi avant la sortie, c’est problématique :P ). Il faut bien sûr également prendre en compte qu’il ne s’agit que d’un seul revendeur, dans un seul pays.
     
    Ce qui me surprend le plus, c’est que donc (par pure division, ce n’est peut-être pas une réalité statistique) le client de base achète plus qu’un jeu, voire trois. Alors que la console n’a, pour son lancement, que Zelda qui soit réellement intéressant en version physique (pour le marché occidental en tout cas), et que les jeux sont vendus au prix fort. En tout cas, c’est visiblement le bon plan pour un éditeur d’être au lancement d’une console Nintendo :P
     
    Sinon, j’étais à Osaka pour quelques jours, impossible de trouver de Famicom Mini, que ce soit en magasin d’électronique généraliste ou en magasin spécialisé. C’est assez fou. On est peut-être entrés dans une nouvelle ère où Nintendo fait des lancements timides quitte à créer des attentes, plutôt que de devoir assumer des stocks dormants. Comme toujours, c’est le flux tendu qui est synonyme de gestion optimale, mais entre les stocks dormants et la rupture, la rupture coûte toujours moins cher (et non, ce n’est pas une tactique marketing, inefficace à l’heure du tout instantané).