Trois jeux de Tomorrow Corporation au lancement de la Switch

Nouvelle par Bidoman, le

Si les gros éditeurs tiers n'osent visiblement pas se mettre en travers du chemin de Zelda: Breath of the Wild, et si même Nintendo préfère ne pas aligner d'autres jeux importants à la sortie de la Switch (mais le peuvent-ils seulement), les indépendants en revanche ne font pas la fine bouche, et seront présents dès le 3 mars sur la nouvelle machine.

Je vous dressais dimanche une liste des jeux indépendants (ou presque) ayant migré de la Wii U vers la Switch, avec un bon nombre d'entre eux sortant directement le 3 mars, et je vous parlais le lendemain du portage de Shovel Knight en cours également. Hé bien, la tendance se poursuit, avec les petits gars de chez Tomorrow Corporation qui annoncent l'arrivée de trois de leurs jeux au lancement !

Forcément, dit comme ça, je parie que ça ne vous parle pas. Mais quand vous aurez appris que les trois jeux en question sont World of Goo, Little Inferno et Human Resource Machine, là, vous devriez faire tilt !

Parmi les trois, c'est surtout World of Goo qui avait défrayé la chronique à sa sortie en 2008, il y a presque 10 ans (mon dieu !). Unanimement salué pour sa qualité, son sens de la poésie et son système de jeu efficace, basé sur une physique vraiment rigolote, il avait malheureusement été tristement remarqué pour un chiffre : 90% des joueurs l'avaient testé sur une version piratée... Triste record pour un jeu qui méritait pourtant un peu plus de soutien pour le travail accompli. Mais je ne jette pas la pierre, j'étais dans les 90%. La Switch sera peut-être l'occasion de payer ma dette et redécouvrir le jeu !

Un jeu qui se prête magnifiquement bien à la souris mais aussi à l'écran tactile.

Moins remarqué et plus ambigu, Little Inferno a été la seconde production du studio en 2012. Comme dirait Akin, c'est "un jeu où tu brûles des trucs, voilà." Et c'est pas de la mauvaise foi, c'est vraiment ça ! Même Wikipédia le dit :

Heureux possesseur d'un tout nouveau Little Inferno Entertainment Fireplace, une cheminée personnelle commercialisée par la Tomorrow Corporation, le joueur est invité à brûler des objets afin de gagner de l'argent pour acheter de nouveaux objets à brûler à leur tour. Des catalogues supplémentaires sont proposés à la vente, permettant d'élargir le choix d'objets, de plus en plus onéreux. Le joueur enchaîne alternativement acquisitions et combustions, réceptionnant occasionnellement des lettres commerciales de la Tomorrow Corporation, des bulletins météorologique et les mots d'une mystérieuse correspondante.

J'avoue moi-même ne pas avoir trop compris le concept derrière tout cela, même si je vois bien la critique à peine voilée de la vacuité de la société de consommation et de l'ère du "tout jetable", avec le gaspillage à outrance. On brûle des trucs pour gagner des pièces, pour acheter des trucs que l'on va brûler pour gagner plus de pièces, et brûler plus de trucs, qui... On dirait la vie normale, quoi. Mais bon, une vision ne fait pas forcément un bon jeu.

Dernier membre du trio : Human Resource Machine, sorti en 2015 et que je découvre non sans honte en faisant cette news. Ben oui, je peux pas tout savoir, moi ! Un jeu de puzzle basé sur le concept des langages de programmation, mais habillé à nouveau dans l'esthétique et l'univers si particuliers qui baignent les jeux du studio, et nappé encore une fois d'une certaine critique de la société. C'est relativement ambitieux vu de loin, et ça m'a l'air déjà plus intéressant que Little Inferno, voire carrément plus complexe.

Une très bonne nouvelle donc, qui va permettre d'explorer de nouveau cet univers bizarre et décalé créés par les gus de Tomorrow Corporation (anciennement 2D Boy). Le petit truc en plus, c'est que l'équipe a rajouté un "Soundtrack Mode" dans les jeux, permettant, je cite, "d'explorer la musique merveilleusement étrange de Kyle Gabler". A vous d'imaginer ce que ça cache : c'est juste un Sound Test, si ça se trouve.

Petit à petit, on découvre qu'on aura des jeux au lancement sur Switch ! Ok, des portages de jeux indépendants... Mais bon, qui serait assez fou pour sortir son jeu en même temps que le Zelda le plus attendu de l'histoire ?

Étiquettes : , ,

Partager :  

Une réaction ?

Commentaires(3)

  • Xetos
    Xetos le

    Je tiens à dire que Human Ressource Machine est un très bon jeu et surtout extrêmement pédagogique.
    Si vous le finissez, félicitations vous savez coder en assembleur (et donc en C :D ) :bide:

  • Onimaro
    Onimaro le

    J’avais beaucoup aimé World of Goo sur Wii à l’époque. Je n’avais pas réussi à le finir car bien difficile par moments mais la musique était vraiment cool (notamment le morceau “Screamer”). Il vaut le coup !

  • Akin le

    Jamais compris pourquoi World of Goo n’a pas tout simplement été porté sur Wii U. Juste excellent ce jeu. Bien fichu, rempli d’humour noir, assez long mine de rien… A la Wiimote c’était génial, avec le stylet ça aurait pu l’être tout autant.
    Pour Little Inferno… faut être prêt, quoi. Beaucoup d’humour noir également, le concept peut être assez accrocheur mais… un jeu dans lequel on ne fout rien, ça laisse songeur. A intégrer tranquillement dans “l’œuvre” du studio, mais ce n’est certainement pas leur produit d’appel.