Que donne le lancement de la Nintendo Switch au Japon ?

Nouvelle par Bidoman, le

Nous y sommes, c'est aujourd'hui : vendredi 3 mars 2017, après des années de spéculation autour de la NX, après des mois de rumeur alors même que la console était officialisée, la Nintendo Switch est enfin disponible partout sur Terre, avec l'intense The Legend of Zelda: Breath of the Wild comme porte-étendard.

Bien sûr, il est un peu tôt pour dire si ce lancement sera réussi ou pas. Mais nous pouvons nous tourner deux minutes vers le Japon où, vous le savez, les lancements de nouveaux produits électroniques, surtout les consoles, sont souvent un évènement. Du moins, étaient un évènement il y a encore 10 ou 15 ans, pouvant entrainer des files d'attente de plusieurs kilomètres devant les magasins, avec une baisse de l'activité économique du pays significative compte-tenu des jours de congés déposés !

Mais les temps ont bien changé : entre l'explosion du marché du jeu mobile, l'arrivée d'un nouveau modèle de smartphone tous les mois, la perte de vitesse du marché du jeu vidéo ainsi que l'essor des ventes en ligne, les traditions tendent à se perdre : les japonais sont moins nombreux à faire la queue dans le froid pendant des plombes pour acheter le dernier bidule à la mode.

Cependant, il nous fallait en juger par nous-mêmes. Nous avons donc envoyé le vaillant Pegase à la rencontre du public japonais, afin qu'il nous fasse un reportage photo sur le lancement. Malheureusement, étant arrivé la veille, il a tenu, pour passer le temps, à découvrir les charmes de la culture nippone à travers l'exploration d'un maid-café : victime d'une rupture d'anévrisme lors de la commande, il a été rapatrié d'urgence et sera de retour à Roissy dès demain. Bon rétablissement, Pegase-kun !

Une pensée pour le nez de Pegase, qui a dû saigner comme jamais.

Du coup, nous sommes obligés de nous rabattre sur les reportages faits par d'autres, comme le célèbre site Kotaku, toujours sur la brèche concernant les lancements japonais, et qui a mené sa petite enquête.

Pas mal de tweets circulent depuis ce matin, montrant une situation largement sous contrôle : oui, les files d'attente sont là, mais on est loin de la bousculade généralisée. Il faut dire que, bien entendu, les japonais sont excessivement organisés dans ce genre d'occasion. Mais surtout, les ventes en ligne ont largement grignoté les achats faits le jour même au comptoir. De plus, bon nombre de boutiques avaient prévenu : seuls les pré-réservations pouvaient être honorées, étant donné que tout le stock y est passé. Cela signifie donc que dans la plupart des enseignes, impossible ce soir de trouver une Switch si on ne l'a pas réservé !

En tout cas, voilà ce qu'on pouvait observer ce matin à Yokohama, au sud de Tokyo :

Mais ce n'était pas partout pareil : ainsi, à Tokyo, devant le Yodobashi Camera, l'un des plus grands magasins d'électronique, les files d'attente n'ont commencé à se former que ce matin, et non la veille, puisque seuls ceux pourvus d'une précommande pourraient être satisfaits.

Même son de cloche vers Osaka, où la plupart des magasins privilégiaient les précommandes, étant donné que tout le stock était parti. Du coup, les files d'attente comptaient à peine une dizaine de personnes à la fois. Idem à la "campagne", c'est-à-dire un peu plus loin des centres urbains monstrueux des grandes villes, où les files d'attente étaient généralement vides. Un phénomène relativement courant : les grandes files de plusieurs centaines de mètres ont toujours plus ou moins été l'apanage des très grandes villes.

Sur la seule base de ces images, et compte tenu de tous les changements récents qu'a subi cette pratique autrefois assez rituelle, il est difficile de dire avec précision si le lancement de la Switch est un succès ou non. On peut toutefois souligner que, vu que toutes les précommandes sont parties, la rupture de stock est sans doute inévitable, et il faut espérer que Nintendo ne traine pas la patte pour alimenter les revendeurs. Le plus intéressant reste à venir : dans le milieu de la semaine prochaine, Famitsu et Media Create devraient fournir les premiers chiffres de vente de la console et des jeux ! Et là, on pourra commencer à discuter sérieusement !