Nintendo prépare un E3 2017 d’enfer

Nouvelle par Bidoman, le

Du moins, c'est ce que prévoit le président de Nintendo of America, l'estimé Reggie Fils-Aimé, selon les propos recueillis par le site Siliconera. Il faut dire que ces dernières années, ce n'était pas la grande folie. 2015 aura été le dernier de Satoru Iwata, à peine un mois avant son décès, et marqué par une communication toute en marionnettes et sans réelle saveur. 2016 fut l'année de transition : plus de figures de proue emblématique, pas d'annonce concernant la future Switch, mais du Zelda: Breath of the Wild jusqu'à en crever, ainsi que Pokémon GO qui n'avait pas soulever les foules à l'époque (douce ironie).

Mais tout ça, c'est fini. Reggie a parlé. Il s'est levé. Il va botter des culs.

His body is ready.

Si l'on en croit sa déclaration, on peut espérer un vrai renouveau et une renaissance après deux ou trois années en demi-teinte, où l'essentielle de la communication de Nintendo se passait finalement en dehors du salon, lors d'évènements organisés en interne comme les Nintendo Direct. Voilà ce que nous dit le musculeux Reggie :

L'E3 est toujours un grand moment pour Nintendo. Nous envisageons chaque E3 comme une opportunité unique de raconter notre propre histoire. Et nous allons avoir un gros E3 cette année. Nous allons montrer une grande variété de jeux. Nous aurons des expériences pour... les consommateurs qui auront l'occasion d'assister au salon pour la toute première fois. Donc je ne vais pas vous révéler tous nos jeux variés et tous nos petits secrets pour l'E3, mais je peux vous dire que cet E3 va être une opportunité majeure pour nous de présenter non seulement la Nintendo Switch, mais aussi le contenu à venir sur 3DS.

C'est clair, Reggie veut que l'E3 2017 soit remarquable. Il rappelle au passage que, pour la première fois, 15 000 chanceux auront le droit d'assister à cet évènement normalement réservé aux journalistes. Ouverte le 13 février, la vente des billets bat son plein : les 1 000 premiers étaient vendus pour 139€, mais maintenant, c'est fini : il faut débourser 239€, sans compter l'avion, pour assister à l'E3 qui se tiendra à Los Angeles du 13 au 15 juin prochain. Faut casser le PEL de suite, donc.

Mais avouez que ce serait quand même la classe d'assister à cela. Alors, que prévoit Nintendo pour ce premier E3 post-Switch ? Après seulement 3 mois de commercialisation, il sera sans doute temps de faire un premier bilan, et, surtout, d'annoncer de nouveaux jeux pour encourager un catalogue encore très timide. Certains parient sur une nouvelle licence, d'autres sur le retour de licences en berne. On peut espérer en savoir plus, par exemple, sur le prochain Fire Emblem sur Switch pour 2018 (le vrai, hein, pas le beat them all chiant). Mais avant cela, on en apprendra certainement davantage sur Splatoon 2, Super Mario Odyssey, Xenoblade Chronicles 2 ou encore, dans une moindre mesure, Skyrim, qui va vraiment arriver avec douze trains de retard. Sans oublier la 3DS, qui, visiblement, va encore avoir droit à quelques jeux en attendant que Nintendo se rende compte que la Switch la remplacera dans l'usage nomade.

Patience : d'abord, on aura changé de président au passage, donc selon le résultat, l'E3 sera peut-être le cadet de vos soucis.