Mario Maker se dévoile (un peu)

Nouvelle par Onimaro, le

Parmi la foultitude d'annonces de DLC et d'amiibos hier soir, on a aussi eu le droit à quelques informations sur Mario Maker. Ce dernier sortira en France en septembre 2015, ceci pour célébrer les 30 ans de la série Mario. Eh oui, c'est le 13 septembre 1985 que Super Mario Bros s'offrait à nos mimines poilues.

En sus de cette vidéo où il faut plisser les yeux pour à peu près comprendre ce qui est écrit, on nous répète ce qu'on savait déjà : on pourra créer des niveaux et alterner à tout moment entre les graphismes de Super Mario Bros., Super Mario Bros. 3 (yay ! ), Super Mario World et New Super Mario Bros. U (eurk). Ce qui est sympa c'est que les monstres sont les mêmes : on peut apercevoir des Chomp à la Super Mario World ou des Wiggler dans SMB 3. Pas banal ! On pourra charger les niveaux sur les serveurs du jeu et les partager avec le monde entier ! Rien d'extraordinairement nouveau, mais ça promet de grands niveaux, par les grands esprits malades se concentrant souvent dans l'archipel nippon. On pourra aussi créer des niveaux aquatiques, mais les gens sains d'esprit ne devraient pas s'y attarder longtemps.

Pour les 30 ans du plombier gras et moustachu, Nintendo nous promet outre Mario Maker d'autres festivités. En espérant que ce soit mieux que pour les 25 ans de la série... Un pauvre CD avec la rom de Super Mario All Stars dessus et un livret avec trois images, quelle tristesse...

Ça me donne encore des frissons d'effroi...

Étiquettes : ,

Partager :  

Une réaction ?

Commentaire(1)

  • Yohmi
    Yohmi le

    Ce qui serait génial, à mon sens, serait d’une part une réédition de Mario Galaxy 1&2 en 1080p 60 images par seconde (parce que je ne me lasse pas de regarder des vidéos de Dolphin, ça n’a pas pris une ride), et, même si c’est probablement plus du rêve qu’un réel souhait, un rafraîchissement de Super Mario 64 comme pour Ocarina of Time.

    En tout cas, ce Mario Maker (même s’il n’existe pas, comme l’avait prophétisé Thomayostradamus) est un point final en forme de feu d’artifice pour la saga des Super Mario en défilement horizontal, puisqu’il sera difficilement possible de lancer un titre pareil pour inaugurer une nouvelle console comme le fut ce camouflet de New Super Mario Bros. U.

    Par contre, je les vois très bien commercialiser des éléments (comme de nouveaux éléments graphiques) sous forme de contenus téléchargeables, comme le fait par exemple Media Molecule avec Little Big Planet. Et, qui sait, un export possible vers les plate-formes mobiles que Nintendo semble désormais résolu à prendre en considération (malgré la maniabilité déplorable des manettes disponibles pour ces supports).