Paper Mario arrive sur Wii U !

Nouvelle par Kayin, le

Annoncé il y a peu durant le Nintendo Direct, Paper Mario fera son grand retour mais cette fois-ci sur Wii U. Après avoir vagabondé sur des terres plus rondouillardes dans Mario & Luigi : Paper Jam Bros sur 3DS, notre plombier de papier rentre au pays pour commencer sa nouvelle mission. Cette dernière se résumera, pour le moment, à repeindre les décors qui perdent leurs couleurs.

Le jeu fait de suite penser à Splatoon et à Super Mario Sunshine avec toutes ces peintures qui éclaboussent.

Le titre sortira courant 2016.

Étiquettes : ,

Partager :  

Une réaction ?

Commentaires(4)

  • Butch
    Butch le

    Quand je vois la gueule de la carte du monde, je flippe un peu et je commence à abandonner l’idée de renouer avec les beaux moments de Paper Mario 1 et 2…

  • Phant
    Phant le

    J’ai trouvé ça super joli mais… le coup du marteau-peinture ça sent à plein nez le gimmick qui va être usé jusqu’à la moelle dans le jeu.

    Pourquoi toujours vouloir avoir un gimmick de ce genre ? (en plus ce n’est même pas lié à l’univers en soi, plus au fait que ce soit papier et qui dit papier dit stickers ou peinture…). Pas besoin de ce genre de twist pour qu’un jeu soit fun, il ne faut pas réinventer la roue à chaque fois ! Un jeu peut être fun avec un bon univers et des personnages attachants, or la carte du monde et l’absence de personnages que l’on voit ici m’inquiète un peu :? .

    Bref, je suis un peu dubitatif, mais j’attendrai d’en savoir plus, je me trompe peut-être. Ça m’embêterait d’avoir raison car le peu qu’on en voit a un certain charme graphique je trouve !

  • Yohmi
    Yohmi le

    J’aime beaucoup le style graphique, l’éclairage n’est pas en temps réel mais prérendu et appliqué aux textures, et c’est un style « maquette » qui correspond particulièrement bien à cet univers.
     
    Concernant le gimmick, si je ne trouve pas cela excitant ni même intéressant, sa raison d’être me semble assez logique, ces jeux se ressembleraient beaucoup trop d’une itération à l’autre sans ça. Et c’est en faisant ça qu’est né Paper Mario, à partir d’un gimmick, sinon la saga n’aurait été qu’un RPG à la Square, comme le premier épisode. Un exemple, c’est New Super Mario Bros., qui était vraiment super quand il est arrivé. Mais aujourd’hui, personne ne voudrait un nouvel épisode, le filon est tari (et heureusement, Mario Maker est son cercueil serti de diamants).
     
    Mais tout comme la manette de la Wii U ne m’intéresse pas, et la 3D de la 3DS m’emmerde plus qu’autre chose, je suis davantage enclin à un retour aux sources (et je crois que nous sommes plusieurs ici à partager ce point de vue). Une console simple, suffisamment puissante (en phase avec la concurrence). Une manette de qualité, tout comme Sony en fait de nos jours ou comme Nintendo savait le faire avec la GameCube. Et toutes les grandes licences sous leur plus beau jour. Mario Kart 8 et Smash Bros. U sont dans cette veine. Les Donkey Kong de Retro Studio, Mario Maker aussi, et d’une certaine manière, 3D World est le Mario 3D le plus proche, finalement, de ce qu’aurait été la suite logique de la saga si Mario 64 n’avait pas pris le pari de l’exploration. Même le prochain Star Fox semble orienté comme cela (mais apparemment à l’extrême, ce qui risque de le rendre extrêmement inintéressant). Difficile de savoir pourquoi Nintendo s’entête en particulier sur cette licence (visite intestinale, mélange improbable, autocollants, peinture…) alors que le concept original, du Paper Mario autant que des Mario&Luigi est suffisamment bon pour n’en étendre que l’univers et que cela devienne une nouvelle référence. C’est agaçant, en effet.
     
    Reste à voir comment ça fonctionnera, il n’est pas dit que cela handicape le jeu. J’aime bien l’idée de repeindre quelque chose qui a perdu sa couleur, j’aime quand les décors et les personnages évoluent au cours de la progression. Par contre, l’effet « flash », c’est vraiment laid, ça ne rime à rien.

  • Yohmi
    Yohmi le

    À noter aussi une palette de couleurs beaucoup plus terne et réaliste, il y a vraiment une direction artistique qui évolue avec ce titre :)