Miitomo : le flop ?

Nouvelle par Bidoman, le

Chez NDM aussi, on sait faire des titres putaclic ! La suite va vous étonner...

Bref, vous vous souvenez sans doute de l'application pour mobile Miitomo lancé en février dernier par Nintendo sur les smartphones du monde entier. Cette application gratuite mais où l'achat de trucs inutiles est vivement recommandée est en quelque sorte le nouveau réseau social de Nintendo, où les Mii de chacun peuvent converser, échanger, se rencontrer et débattre du bien-fondé de l'amendement 4 de l'article 16, alinéa 7 de la Constitution du Zimbabwe.

Peu après le lancement, Nintendo se targuait d'avoir conquis fin mars, en un temps record, 1 million d'utilisateurs ! Puis, à peine une semaine plus tard, la barre des 3 millions est atteinte. Tout semblait donc bien aller dans le meilleur des mondes, jusqu'à ce que...

Le site Survey Monkey est spécialisé dans l'analyse de l'utilisation et de la popularité des applications mobiles. L'équipe a donc décidé de scruter de près la santé de Miitomo après son démarrage canon, en le comparant aux poids lourds du secteur : Candy Crush Mes Couilles et Clash Royale of the Fucking Big Blue Death. Attention, graphiques en approche.

Premier constat : Miitomo a conquis son public en 10 jours, pas plus. Le lancement a été fort mais la retombée l'a été tout autant. Passé la première semaine, sans publicité ou renouvellement, l'application a vite été oubliée. La tendance est plus progressive pour les deux autres applications comparées, sans doute grâce à de la publicité et d'autres piqûres de rappel.

Deuxième point, l'utilisation hebdomadaire. On voit que Miitomo est bien moins utilisé au long de la semaine que les autres applications concernées. Selon les premiers retours, le début est rigolo mais les joueurs trouvent que le concept tourne vite en rond. Difficile de lutter, cependant, face à un Candy Crush qui est connu pour son côté addictif.

Troisième constat : la perte d'utilisateurs. Près de la moitié des gens ayant ouvert l'application une semaine n'y revienne pas la semaine d'après ! Une véritable hémorragie qui semble traduire le cruel manque d'intérêt et de fidélisation de l'application. Embêtant pour une application censée être utilisée régulièrement.

Enfin, le dernier paramètre est le nombre d'utilisateurs moyens par semaine. Et là encore, passé le pic du lancement où l'application a été utilisée par plus de 3 millions de personnes, Miitomo semble depuis retombé à un rythme de croisière inférieur au million d'utilisateurs. Rythme de croisière qui, à en juger par la fin de la courbe, tend à s'amenuiser encore davantage au fil du temps.

En somme, un démarrage tonitruant mais de grosses difficultés à pérenniser la tentative. Certes, pour une première application sur le marché, Nintendo a réussi à trouver une partie du public. Mais est-ce réellement pas intérêt pour l'application, ou est-ce simplement le nom "Nintendo" qui a attiré la curiosité ? Reste que l'intérêt même de Miitomo est, excusez-moi, relativement limité.

Cependant, tout n'est pas perdu pour Nintendo. Je pense que Miitomo a été le coup d'essai pour prendre la température du marché. Si 3 millions de personnes ont répondu présentes au lancement de cette application, qu'en sera-t-il quand débarquera ENFIN Pokémon Go, déjà annoncé depuis 1000 ans environ, et toujours en attente ? La date de lancement se fait désespérément attendre, mais une bêta sera en cours de test pour certains privilégiés. Et là, il est plus que probable que Nintendo casse la baraque.

Étiquettes :

Partager :  

Une réaction ?

Commentaires(5)

  • Phant
    Phant le

    Oui, Miitomo est un coup d’essai. Et aussi un coup de poker, vu qu’il s’agit d’un réseau social : soit les gens vont dessus et ça s’auto-alimente et donc ça marche, soit ils n’y vont pas et du coup plus personne n’y va. Il n’y a pas d’entre-deux pour les réseaux sociaux.

    Je trouve d’ailleurs la comparaison avec Clash of Clans et Candy Crush peu pertinente étant donné que ces deux derniers sont bel et bien des jeux. Miitomo est une application de réseau social, certes gamifiée, mais ça reste une application de mon point de vue.

    Outre ces comparaisons discutables, cela ne change pas le fait que ces donées brutes sur Miitomo sont intéressantes :) , et ça révèle bien qu’en effet l’application s’est bel et bien plantée pour ce qui est de la rétention. C’était rigolo mais je vois mal comment ils pourraient me faire revenir dessus : le concept est vite répétitif ainsi que lassant et il n’y a pas énormément de mes connaissances dessus de toute façon. Bref, une belle réussite pour le lancement, et un beau flop pour la rétention je pense^^.

  • Xetos
    Xetos le

    Mais ça montre à Nintendo (et ses actionnaires) que le public est là. Ils peuvent sortir leur prochaine appli sans souci, il y aura du monde.

  • Nens
    Nens le

    Par contre Pokémon Go n’est pas fait par Nintendo (tout comme Pokémon Shuffle) et n’a donc rien à voir. Il ne fera probablement même pas partie du programme My Nintendo.

  • Frostis Advance
    Frostis Advance le

    Totalement d’accord avec Phant. La comparaison est bizarre. Ce serait comme comparer Snapchat avec World of Warcraft. Très franchement, je doute qu’ils s’attendaient à autre chose qu’un énorme pic suivi d’une grosse descente. Le but de Miitomo, c’est que les gens se créés un compte Nintendo, et commencent à se servir de My Nintendo.
    La suite, elle arrive : Fire Emblem et Animal Crossing. On voit clairement que Nintendo fait les choses dans l’ordre, sans se presser, ce qui n’est pas plus mal.

  • Akin le

    Z’avaient qu’à sortir l’appli sur Windows Phone ^^