Quelle mémoire vive pour la Nintendo Switch ?

Nouvelle par Bidoman, le

C'est dimanche, il fait beau mais on se fait un peu chier tranquillement chez soi, en profitant dûment des 60 minutes supplémentaires octroyées par le passage à l'heure d'hiver.

Alors, quoi de mieux qu'une petite rumeur des familles pour faire sursauter un peu l'activité dominicale en berne ? On va parler, une fois encore, de la Nintendo Switch ! Et de sa potentielle capacité de mémoire vive !

La rumeur vient d'Emily Rogers, une insider américaine particulièrement au courant des projets de Nintendo. Voilà des années qu'elle balance des informations en avance, s'avérant souvent juste, et la dernière en date sur Twitter concerne la mémoire RAM de la Switch. Alors, combien, d'après Rogers ? La réponse en un tweet !

Ok, j'ai de bonnes nouvelles. Je peux confirmer que la Switch possède 4 Gb de RAM, autant pour les modèles grand public que pour les kits de développement. Le double de la mémoire de la Wii U.

Très bien, le double de la mémoire vive de la Wii U, parfait... mais deux fois moins que la Xbox One ou la PS4, tout de même... Et que mon PC qui date de 2010, en outre ! Ok, il n'avait que 4 Go à la base et je l'ai un peu boosté... Enfin bref, on s'en fout !

D'autre part, il n'est pas si étonnant d'avoir une mémoire vive identique sur les kits de développement et les modèles finaux. Quoi qu'il en soit, pas de quoi sauter au plafond : pour ceux qui voudraient arguer que 4 Go pour un objet portable si petit, c'est pas mal, sachez que le Galaxy Note S7 (celui qui explose, vous savez bien) embarque déjà cette capacité... Ce qui placerait donc la Switch largement en dessous des consoles actuelles et au même niveau que les derniers téléphones sur le marché en termes de mémoire vive.

On pouvait déjà s'en douter, mais si ça se confirme, Nintendo semble encore une fois décidé à miser sur la technologie la moins chère pour sa nouvelle console, quitte à débarquer sur le marché avec trois ans de retard. Un choix qui, au regard du parcours de la société depuis plus de 30 ans, est cohérent : Nintendo a plus souvent misé sur des technologies éculées et bon marché que sur la surenchère technologique. En fait, le décalage vient, à mon sens, du fait qu'elle ait été annoncée comme une console de salon avant tout. Logiquement, elle se retrouve comparée à la PS4 et la Xbox One, contre lesquelles elle ne semble pas faire le poids alors même que les caractéristiques ne sont pas connues.

En revanche, par rapport au monde du portable et du mobile, une mémoire vive de 4 Go est déjà bien plus satisfaisant, venant concurrencer l'iPad ou le Galaxy Note S7 frontalement. Si la Switch se borne à faire console (et pas objet polyvalent comme les deux précédemment cités), et que son prix tourne bien autour des 350 / 400 dollars, ça se justifie. Mais Nintendo semble prendre le parti de présenter la Switch comme une console de salon avant tout... Il reste du chemin avant de comprendre totalement la stratégie de Nintendo avec cette nouvelle console, qui semble diriger son cul polyvalent entre deux chaises...

La Switch aura-t-elle les reins pour se faire une place dans un marché des technologies ultra-concurrentiel, où les consoles et les ordinateurs le disputent désormais aux smartphones et tablettes ? Rien n'est moins sûr.

Étiquettes :

Partager :  

Une réaction ?

Commentaires(3)

  • Nens
    Nens le

    La quantité de mémoire vive sans connaitre sa fréquence et sa bande passante ça n’a pas vraiment de sens ^^

    Par ailleurs, il faut savoir que la quantité de mémoire vive sur les smartphones n’est très souvent rien de plus qu’un argument commercial. Quand on voit l’iPhone 6 avec seulement 1 Go de RAM qui est toujours bien plus rapide / réactif qu’un Android milieu de gamme avec 4 Go de RAM…

    Tout ça pour dire que 4 Go ça peut être très bien comme nul, mais en soit ça n’apporte pas vraiment d’info :p

  • Bidoman
    Bidoman le

    Merci pour les infos, Nens ! On attendra d’en savoir plus alors :mrgreen:

  • Yohmi
    Yohmi le

    J’allais aussi réagir, la ram ça dépend vraiment comment on l’utilise. Sur les smartphones, par exemple, le confort que la ram apporte se situe au niveau du multitâche. Dans le cas d’une console comme la Switch, je pense que de doubler la ram, ça permet tout simplement que la console soit plus rapide pour effectuer son “switch”, et que la navigation dans le système d’exploitation de la console soit fluidifié (ça permet de meilleures interactions entre le jeu et l’écosystème social de Nintendo). Le fait que les jeux soient sur des cartouches fait aussi qu’en théorie, il y a moins d’informations à stocker dans la ram puisque les données sont très rapidement accessibles directement dans la cartouche (contrairement à un blu-ray ou un disque dur). Je ne crois pas que ce soit ce qui va entraver les performances de la console, contrairement à l’unité graphique qui va très certainement être le nœud du problème.