Résumé du Fire Emblem Direct : avalanche de jeux !

Compte-rendu par Bidoman, le

C'était hier soir à 23h que Nintendo diffusait son Fire Emblem Direct, devant faire la lumière sur l'avenir de la série. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cet avenir s'annonce radieux ! En moins de 20 minutes, ce ne sont pas moins de quatre jeux différents qui ont été confirmés ou annoncés, sans fioritures et avec moult détails ! Pour revoir tout ça, sous-titré en anglais, c'est juste là !

Fire Emblem Echoes: Shadow of Valentia

La vidéo commence très fort avec l'annonce d'un tout nouveau jeu à sortir sur la 3DS, Fire Emblem Echoes: Shadow of Valentia. La présentation est on ne peut plus claire : il s'agit d'un remake intégral du second épisode de la série, Fire Emblem Gaiden, sorti en 1992 uniquement au Japon. Si vous ne savez pas de quoi on parle, filez lire mon dossier sur la saga !

La jaquette originale...
... et celle du remake. Oui, on mesure une certaine évolution.

Les deux héros, Alm et Celica, devront donc combattre pour ramener la paix sur le continent de Valentia, tiraillé entre les deux nations de Zofia et Rigel. Bien sûr, il y a un coup des dieux derrière tout ça, et le continent a été séparé en deux par les deux antagonistes divins de l'affaire, Mila et Duma. La déesse Mila a fondé le royaume de Zofia au sud, dans lequel la prospérité incroyable a permis à la population de se passer totalement de travail, afin de vivre dans l'harmonie. Harmonie qui s'est vite transformée en décadence, avec des dirigeants qui n'en branlent pas une. De l'autre côté, le dieu Duma a fondé Rigel, une nation guerrière et dure, construite à la force du poignet. Le choc entre les deux semblent inévitable...

Voilà donc pour le scénario, qui reprend les traits de l'original à la lettre. Niveau jeu, on trouve bien entendu toujours les principes de base de la série, avec des cases et du tour par tour, de la montée de niveau. Le tout avec une touche de modernité, notamment des cutscenes animées du plus bel effet, pondues par le Studio Khara (studio certifié non-agressif). Le déplacement sur la carte s'annonce libre, et l'exploration de donjons semble au rendez-vous, avec la rencontre inopinée avec des monstres permettant de faire un peu de nivellation positive (®Usul). Pour l'instant, pas de trucs chiants du genre les mariages ou les caresses sur la tête : de la stratégie intelligente et bien difficile, à l'ancienne. Voilà qui me plait !

En outre, le jeu sortira le 19 mai 2017 en Occident, accompagné de deux amiibo Alm et Celica qui iront prendre la poussière avec les autres sur l'étagère !

Fire Emblem Switch

Celle-là, on ne s'y attendait pas vraiment ! L'annonce passe tranquillement à la suite de cette première révélation, mais elle est bien là : il y aura un Fire Emblem classique sur Switch !

Tout le monde avait été plus ou moins déçu vendredi dernier par l'annonce d'un Fire Emblem Warriors (qui arrive juste après). Mais Nintendo n'est pas fou : il serait complètement idiot de se passer d'un Fire Emblem sur une console à la fois salon et portable, tant le style de jeu se prête autant au mobile qu'au grand écran ! Ainsi, 10 ans après le dernier opus sur console de salon (Radiant Dawn sur Wii, excellente suite du non moins excellent Path of Radiance), il y aura un nouvel épisode sur votre télé. Mais pas avant 2018 , alors soyez patients... Voilà un nouvel argument pour ma part qui peut me pousser à me procurer la console... mais pas tout de suite.

Fire Emblem Warriors

Le revoilà, lui ! Les Muso (beat them all décérébrés façon japonaise), tout le monde s'en fout ou presque. Ok, c'est réducteur, mais franchement, qui pour s'extasier sur les Dynasty Warriors ou Hyrule Warriors ? Il faut pourtant croire qu'il existe un public, puisque Nintendo décide de collaborer avec la Team Ninja (vous savez, Metroid : Other M, tout ça...) afin de sortir Fire Emblem Warriors sur Switch.

Et pas que sur Switch ! La grosse annonce du Direct, en plus de quelques images, c'est la sortie du jeu sur New 3DS ! Même tarif que pour Hyrule Warriors, donc, qui possède sa version portable ainsi que sa version salon. Là par contre, va falloir m'expliquer l'intérêt, sachant que la Switch est censée être plus ou moins portable, et que la New 3DS est sur la fin... Apparemment, il est, en plus, exclusif à la New 3DS, comme l'était le portage de Xenoblade. Donc il faut repasser à la caisse pour ceux ayant une 3DS de première génération... Certainement pas un jeu qui fera vendre des machines !

Et on rappelle que ça sort à l'automne 2017 si tout va bien !

Fire Emblem Heroes

Dernière annonce de cet évènement décidément bien chargé : l'adaptation mobile de la saga, avec Fire Emblem Heroes ! Voici enfin le jeu mobile développé en partenariat avec DeNa et annoncé depuis des lustres. Un Fire Emblem classique, dans la plus pure tradition de la saga, pour votre portable.

Me voilà agréablement surpris par cette annonce : on aurait pu s'attendre à une simplification de la saga à outrance, ou à du mini-jeu dispensable. Il n'en est rien : Fire Emblem Heroes est un vrai Fire Emblem, permettant de retrouver tous les grands héros de la saga pour les faire se foutre sur la gueule, dans des cartes réduites pour l'occasion (apparemment, l'écran reste fixe). L'environnement semble malgré tout varié, et le déplacement par case au tour par tour est toujours là. Les héros gagnent des niveaux, le triangle des armes est présent, et rendu plus facile à cerner grâce à un code couleur rouge-vert-bleu. Gagner de l'expérience permettra évidemment d'avoir des héros plus forts, et ainsi de suite.

On notera aussi la présence d'orbes à ramasser dans les niveaux ou à acheter en ligne (2$ les 3 orbes, vous voilà prévenus), permettant notamment d'invoquer des héros en combat. Il sera également possible de recruter des personnages en les battant sur le terrain, à l'ancienne. Ajoutez à cela pas mal d'autres possibilités (entrainement, cartes spéciales, duels en arène), ainsi qu'une grande part d'aléatoire dans la rencontre avec les héros, et beaucoup de gestion des personnages : vous obtenez un jeu qui s'annonce réellement excellent et très fidèle à l'essence de la saga !

Reste à connaître le prix final du jeu : on sait déjà que, comme Super Mario Run, la connexion Internet sera indispensable pour jouer. On peut peut-être tabler sur un prix unique pour acheter l'intégralité du jeu, comme Mario : 10 dollars semble raisonnable pour un jeu qui, manifestement, à demander du travail et ne se contente pas de juste une resucée vite faite. On verra si les gens gueulent encore une fois pour jouer à un jeu mobile... Et au fait, ça sort le 2 février sur Android, et un peu après sur iOS !

Pour patienter jusque là, Nintendo vous propose de choisir vos héros favoris, en votant sur le site Internet mis en place pour l'occasion, grâce à votre compte Nintendo. Les gagnants auront droit à des tenues spéciales dans le jeu, et apparaitront plus fréquemment lors des premiers mois de lancement. Vous pouvez aussi choper des fonds d'écran pour mobiles et des points Platine pour votre compte Nintendo.

Bref, un évènement intense et riche en annonces ! Décidément, après des années de discrétion, la série Fire Emblem roule sur les rails du succès, et les deux années à venir s'annoncent rien en stratégie médiévale fantastique !

Mise à jour :

Comme le signale Frostis en commentaire, et comme on peut le lire dans plusieurs articles sur la toile, Fire Emblem Heroes sera bel et bien gratuit ! Seuls les achats dans la boutique, facilitant la progression mais n'étant pas obligatoires, vous feront sortir la carte bleue. Une excellente nouvelle, qui explique aussi la hausse significative de l'action Nintendo : +3% suite au Fire Emblem Direct !