Quelques détails pour ARMS (sur fond de batterie dégueulasse)

Nouvelle par Bidoman, le

L'autre jour, j'ai décortiqué en détail les mini-jeux de 1-2-Switch, et vous avez pu constater à quel point ce jeu allait être dérangeant et chelou merveilleux et agréable. Aujourd'hui, on continue avec le second jeu Chocapic de la Nintendo Switch, qui sera oublié dans 6 mois : ARMS !

Rien n'est fait, mais je doute fort d'un nouvel effet Splatoon. Cela dit, nous savons déjà que le jeu sera autrement plus complet que Wii Boxe. Et d'ailleurs, les deux nouvelles vidéos du jour détaillent encore un peu les cinq personnages dévoilés jusqu'ici, avec leurs capacités.

Après 2 min 30 de tambourinage de djembé, je récupère sur le sol ce qui me reste de nerf auditif, et j'essaye de me re-concentrer. Bon, on retrouve l'Homme Printemps (Spring Man) en tête d'affiche, qui sera un personnage équilibré, rapide, efficace, sans grosse force ni faiblesse. Pour ceux qui voudront la jouer fine, il faudra plutôt miser sur Ribbon Girl, capable d'enchaîner plusieurs sauts en l'air. D'ailleurs, un beau jour, faudra qu'on m'explique comment font tous ces héros pour sauter en prenant appui sur l'air... À part ça, la donzelle mise surtout sur sa rapidité pour couvrir le terrain et esquiver les coups.

Beaucoup plus subtil, Ninjara est capable de pratiquer des esquives en se téléportant sur de courtes distances, ainsi que lors des sauts. Très efficace pour slalomer jusqu'à venir au contact de l'ennemi sans se faire toucher en le déboussolant un petit peu. À l'inverse, Master Mummy sera le tank de l'équipe, un brin balourd mais capable d'encaisser les coups sans broncher et d'avancer jusqu'à l'adversaire. Il peut également se régénérer lorsqu'il se met en garde. Enfin, Mechanica, à ne pas confondre avec un célèbre groupe de métal, possède la capacité de flotter en l'air quelques secondes avec ses réacteurs arrière, permettant d'esquiver ou de contre-attaquer en suspension.

Vous n'en avez pas assez de la caisse claire sans timbre ? Allez, on remet ça avec la seconde vidéo !

Non mais sérieux, c'est pas possible, cette bande-son. Allez, je vous donner la recette pour bien briser les miches à vos voisins avec la bande-son de ARMS ! Vous prenez une caisse claire de batterie, et vous détendez le timbre placé juste en-dessous.

Le timbre, c'est l'espèce de treillis métallique qui vibre en-dessous pour donner le son caractéristique de cet instrument.

Ensuite, vous tapez dessus environ comme ça :

Et voilà ! Vous êtes officiellement devenu le compositeur des trailers de ARMS ! Félicitations !

Bon, à part ça, la seconde vidéo présente davantage les armes, avec notamment le Fire Punch, qui brûle l'adversaire, mais aussi le Big Punch, qui dévaste tout une fois chargé et qui contre même les attaques adversaires. Le Thunder Punch, quant à lui, étourdit l'adversaire quelques secondes, laissant ainsi la possibilité d'enchaîner les coups ou bien de l'attraper. Le Boomerang peut lui être chargé pour déclencher de petits tourbillons qui déplacent l'adversaire de quelques mètres. Le Revolver, utilisé par Mechanica, tire trois poings d'un coup, mais peuvent être contrés comme on le voit à l'écran. Enfin, la Salamandre (drôle de nom) donne un coup de fouet enflammé sur l'adversaire pour le mettre à terre.

C'est sûr, on est très loin de Wii Boxe, et le jeu se révèle étonnamment plus riche que prévu. On attend seulement avec impatience de savoir s'il y aura autre chose que du versus pour justifier le tarif élevé du jeu, qui, malgré tout le soin apporté, fait quand même bien pensé à une grosse démo plutôt qu'autre chose.