Nintendo se paye John Cena pour la promo de la Switch

Nouvelle par Bidoman, le

Voilà, depuis vendredi, c'est le désert : tout le monde ou presque a eu sa Switch et a totalement déserté la zone... Sauf moi qui, vaillant et gaillard, reste pour vous diffuser les nouvelles les plus importantes de l'actualité Nintendo.

Et l'info importante de ce dimanche matin date déjà de la semaine dernière, mais je m'en fous. Pour assurer sa promotion aux États-Unis, Nintendo a mis la main au chéquier et a recruté quelques guests plus ou moins connus, parmi lesquels... JOHN CEENNNAAAAAA !

Pour ceux qui connaissent, le thème musical du mec devrait trainer désormais dans vos têtes. Pour les autres, sachez que John Cena est un catcheur américain qui est devenu une source de memes sur Internet, pour une raison plus ou moins obscure. Sans doute à cause de son physique taillé à la serpe, mais aussi de son jeu d'acteur excessivement développé.

Tout à la fois : la surprise / l’atermoiement / la tristesse / le désespoir / le fait de se rendre compte que ce n'était pas du Nutella

Cena était donc une cible idéale pour une campagne de marketing tournée vers les amoureux du catch et les férus des sites de memes sur Internet : c'est pourquoi Nintendo l'a enfermé dans une sorte de boîte quelque part au Blue Cloud Movie Ranch, studio de tournage fameux au nord de Los Angeles, pour faire une séance photo du monstre avec la Switch dans les mains.

Gros big up au jardinier pour les buissons taillés en forme de plante Piranha.
"Alors, je commence par briser la nuque de qui ?"
La concentration (et la surexposition, aussi).
Va-t-il la briser en deux en une seconde ?

Toute l'opération n'était pas là uniquement pour faire de jolies photos : la séance s'est soldée également par le tournage d'un clip dans lequel, encore une fois, toutes les capacités d'acteur du catcheur (ou les capacités de catcheur de l'acteur, je ne sais plus trop) ont été mis à rude épreuve.

Heeeeeuuuu

Alors vous allez me dire : qu'est-ce qu'on en a à foutre ? Pas grand-chose, mais je ne savais pas de quoi parler aujourd'hui. Enfin si, on en a à foutre que Nintendo a souvent fait appel à des acteurs, sportifs ou célébrités du moment pour s'afficher avec leurs nouveaux produits et leur donner un aspect cool. Rappelez-vous, parmi les exemples les plus fameux, de Paris Hilton et sa DS Lite recouverte de faux diamants (niveau 0 de l'échelle du bon goût), ou encore des publicités françaises où Michèle Laroque entrainait son cerveau grâce au Dr Kawashima. Du coup, quel est le message derrière la prestation de John Cena ? Que même les mecs avec des bras de la taille de mes cuisses peuvent y jouer ? Très certainement.

Par ailleurs, Cena s'est exprimé auprès du site américain Sports Illustrated, dans une interview en forme de promo non déguisée pour Nintendo. Il confie donc avoir grandi avec la NES, Donkey Kong, Super Mario Bros. mais aussi Ice Climber. Grosse mémoire ou plan de com millimétré ? Après tout, Cena est peut-être un fin connaisseur du monde du jeu vidéo, surtout lorsqu'il cite Baseball Stars en précisant que c'était un jeu SNK, une société aujourd'hui disparue...

Le mec est au taquet sur l'histoire du jeu vidéo, apparemment. Ainsi que sur la promo de la Switch, qu'il décrit comme polyvalente, que l'on peut emporter partout, etc. En fait d'interview, c'est surtout une gigantesque publicité, bien entendu. Le ton est assez navrant, je vous fais grâce de la traduction littérale du genre "j'étais dans une boîte, je jouais à Zelda, et puis les vitres se sont ouvertes et j'ai vu que j'étais dans le désert, c'était incroyable." Sérieusement ?

Mais je ne peux conclure cette news sans vous montrer la dernière photo du shooting, sans John Cena, mais avec toute la petite équipe accompagnatrice, dont certains se retrouvent dans la vidéo lors des parties de 1-2-Switch. Admirez :

Cette photo est MYTHIQUE. Il y a TOUT dedans, TOUT. Le cadrage, les personnages, la lumière. Bien sûr, il y a déjà ce mec, au premier plan, qui n'a jamais tenu une console de sa vie. Bras tendus, aucun doigt sur les boutons, la bouche en cœur, l'appareil photo sur les burnes, un léger mulet qui dépasse d'une casquette trop grande : la totale.

I have no idea what I'm doing.

Bien sûr, il y a la nana à genoux, et le gars à droite derrière, qui font des photos d'on ne sait trop quoi (sans doute d'un écran éteint). Il y a les gens à l'arrière qui ont l'air de se demander ce qu'ils font là. Et puis, il y a lui :

Quoi ? Que ? Qu'est-ce ? Le pantalon de golf avec un ourlet à la Tintin, le pull à losange, la veste en mousseline marron, la casquette façon 1920 et surtout, SURTOUT, ce nœud-papillon vert ! Et cette gueule !

Coucou les filles.

Avec ça, c'est sûr, ils vont vendre des camions entiers de consoles.