[MàJ] Premiers chiffres pour le lancement de la Nintendo Switch

Nouvelle par Bidoman, le

Aaah, nous y voilà ! En tant que grand amateur des charts japonais, comme vous le savez, j'attendais les premiers chiffres du lancement de la Nintendo Switch avec grande impatience ! Ils commencent à tomber peu à peu, ce qui permet de faire quelques petites analyses à la volée. De toute façon, vous le savez, il n'y a que sur la longueur qu'on pourra apprécier le succès ou non de la console et des jeux. Mais ces premiers retours permettent aussi de comparer avec les précédentes consoles.

Au Royaume-Uni

Commençons par nos voisins d'outre-Manche : les chiffres du Royaume-Uni ont été parmi les premiers à tomber hier, grâce au site Gameindustry.biz. Le chiffre avancé est tout rond : 80 000 consoles vendues durant le week-end, à partir du 3 mars. Ce n'est pas rien, puisque la Wii U n'avait réalisé qu'un lancement bancal à 40 000 unités fin 2013 : la Switch double donc d'entrée de jeu la console qu'elle remplace. C'est plutôt encourageant.

Ne nous emballons pas, tout de même, puisque le score est loin d'être mirobolant. Le site rappelle que la 3DS avait réalisé 113 000 unités, et les consoles Nintendo sont de toute façon assez éloignées du lancement de la Xbox One, à 150 000 ventes, ou de la PS4, qui avait décroché le jackpot avec 250 000 ventes. Sans être catastrophique, on est donc très loin du plébiscite chez les rosbifs. Selon les vendeurs, cela s'explique par le nombre de consoles disponibles relativement restreints, ainsi que par la campagne de publicité qui est arrivée tardivement.

Pourtant, même Satoru Shibata, le président de Nintendo Europe, était sur la brèche pour le lancement !

Les quelques jeux sortis en soutien ont plus ou moins rencontré leur public également, à commencer bien sûr par The Legend of Zelda: Breath of the Wild, qui réalise d'ores et déjà le troisième meilleur lancement de l'année, devant For Honor. Mais il reste distancé par Resident Evil 7 et, bien entendu, Horizon: Zero Dawn, sorti le même jour. Forcément, même avec un monde ouvert ENFIN intéressant et cohérent, comment voulez-vous lutter, en Angleterre, contre une héroïne rousse ? Forcément, le public s'identifie ! C'est comme si on sortait en France un jeu sur la fraude fiscale : tout le monde se l'arracherait !

Sachez quand même, et à ma grande surprise, que 1-2-Switch constitue la 4ème meilleure vente de la semaine, et Super Bomberman R est 7ème ! Honnêtement, je ne l'aurais pas cru.

Aux États-Unis

Pas encore de chiffres exacts ou officiels chez les ricains, mais Reggie Fils-Aime, le président de Nintendo of America, a confié deux ou trois petites infos que le site IGN a récolté.

La situation semble largement différente de celle en Angleterre, puisque Reggie l'a annoncé sans détour : la Switch réalise les meilleures premières 48h d'une machine de la marque aux États-Unis. La console dépasse donc même la Wii, qui arrive juste derrière, ou la DS sur le sol américain. D'après ce que j'ai réussi à retrouver, la Wii s'était écoulée à 400 000 unités lors du week-end de lancement : la Switch est donc au-dessus, mais de combien ? Est-elle à 500 000 ? Plus, moins ? On ne sait pas pour l'instant !

Quant aux jeux, Reggie ne s'étend que sur Breath of the Wild, et annonce sans détour qu'il est désormais le meilleur titre de lancement, et qu'il a dépassé la performance de Super Mario 64 sur le sol américain. Bref, apparemment, tout va pour le mieux : le plus dur sera désormais de maintenir la tendance sur le long terme.

His body was ready.

Au Japon

Dernier grand marché qu'il nous reste à voir : nos amis nippons, dont on a déjà pu apercevoir quelques images du lancement.

C'est Famitsu qui a dévoilé le premier chiffre, toujours très précis : 313 700 consoles auraient été vendues en première semaine. Un lancement qui, comme au Royaume-Uni, reste en demi-teinte, voire carrément moins bon que ce que l'on pouvait attendre. En effet, il faut savoir que la Wii U s'était écoulée à 308 600 exemplaires en première semaine, soit à peine 5 000 unités de moins. Et la Wii avait davantage crevé le plafond, avec 371 900 unités au lancement. La Switch fait même une performance inférieure à la PS4, avec ses 322 100 exemplaires...

Aïe, est-ce à dire que l'avenir de la console est compromis ? Bien sûr que non, il faudra voir comment la situation évolue avec le temps sur les différents marchés, comment le catalogue de jeux s'étoffe et comment Nintendo continue de promouvoir sa console. Reste que la Switch ne figurera certainement pas dans les livres d'histoire pour son lancement mirobolant : il est tout juste... correct, ni plus ni moins.

Mise à jour :

Famitsu a revu les estimations japonaises à la hausse ! En effet, le premier chiffre a été avancé hier soir, et a été modifié ce matin. Le chiffre exact fourni est donc désormais de 330 637 consoles vendues entre le 3 et le 5 mars !

Du coup, ce simple écart de plus de 15 000 ventes suffit à placer la Switch légèrement devant la PS4 au Japon ! Cette seconde estimation permet donc d'être un peu plus confiant.

Étiquettes : , , ,

Partager :  

Une réaction ?

Commentaires(2)

  • Lost Spirit
    Lost Spirit le

    Je sais pas si on peut vraiment parler de “première semaine” pour l’instant. La console est sortie depuis à peine 5 jours, ça fait pas une semaine. Par contre si les chiffres de la Wii U “première semaine” sont également à J+5, effectivement c’est assez décevant.
    Mais sur la durée ça va certainement s’amplifier.

  • Bidoman
    Bidoman le

    Bonne remarque ! Mais généralement, c’est pris en compte. Si j’en crois Wikipédia, la Wii U est sortie un vendredi en Europe, un samedi au Japon et un dimanche aux USA ! Donc la tranche considérée est à peu près la même.

    Idem pour la Wii, sortie un dimanche aux USA, un samedi au Japon et vendredi en Europe (jeudi en France apparemment).

    En comparaison, la PS4 est sortie aux USA et en Europe un vendredi, et au Japon un samedi. Donc généralement, ces premiers chiffres prennent en compte à peine 2 à 3 jours de ventes, pas plus.

    D’autre part, il me semble que, depuis la sortie de la SNES, les sorties de consoles ont été interdites en semaine par le gouvernement : à l’époque, ça avait causé un arrêt quasi-total du pays, avec un absentéisme dans les écoles et les bureaux assez forts pour que le gouvernement prenne une décision !