Combien ça coûte de fabriquer une Nintendo Switch ?

Nouvelle par Bidoman, le

Une des grandes questions qui agitent souvent le lancement d'une nouvelle machine est celle du coût de production de la console, qui n'est pas souvent divulgué mais qui peut être estimé en tenant compte des composants utilisés et des fournisseurs. Dans le cas de Sony ou de Microsoft, il est monnaie courante de vendre la machine à perte, c'est-à-dire de la vendre moins chère qu'elle ne coûte à produire. Ce qui pourrait sembler paradoxal permet en fait de proposer à un tarif abordable une machine puissante, afin de se rattraper ensuite sur les jeux. La marge faite sur les titres vendus compense (normalement) la perte sèche sur le matériel. Alors qu'en est-il pour la Nintendo Switch ?

Nintendo ne vend pratiquement jamais à perte, et la console semble suivre le même chemin. La société Fomalhaut s'est prêtée à une estimation, qu'a ensuite révélé le journal Nikkei : la Nintendo Switch coûterait ainsi environ 257 dollars pièce à produire. Une somme à laquelle s'ajoutent les frais de douane, les diverses taxes et les services tels que le SAV. Par rapport au prix de vente conseillé de 299 dollars, on serait donc tenté de penser que Nintendo gagne 42 dollars par machine : que nenni ! Quand vous avez soustrait tous les frais annexes, il ne reste probablement qu'une dizaine de dollars par machine. Ce qui est déjà pas mal, vu qu'en écoulant 2 millions de consoles, Nintendo engrangerait environ 20 millions de dollars. On a connu pire.

Voilà qui rassure sans doute les investisseurs, qui, d'après un rapport récent de Bloomberg, sont en pleine frénésie autour de l'action Nintendo. Je vous en ai parlé récemment, l'action va plutôt bien, et l'analyse de Bloomberg va dans le bon sens. Le site prédit même un succès supérieur à la Wii en son temps, avec une prévision de plus de 100 millions de consoles ! Ce que je nuancerai par le fait que la Game Boy Advance, par exemple, a connu à l'époque un départ canon, avec une dynamique beaucoup plus forte que la Game Boy à l'époque, mais a calé en route et n'a pas réussi à dépasser son ainé. À l'inverse, la DS a connu un lancement timide, mais l'arrivée de la DS Lite a fait exploser toutes les prévisions et a propulsé la console en tête des classements.

En gros, Bloomberg s'emballe carrément.

Dernier point, plus crédible cette fois, l'étude de Fomalhaut prédit 30 millions de Switch écoulées d'ici fin 2018. Une prévision sans doute plus parcimonieuse, qui laisse un peu moins de 2 ans à Nintendo pour maintenir ce cap et continuer d'accélérer en accueillant davantage de jeux. Si ce chiffre est atteint, la performance sera deux fois supérieure à celle de la Wii U sur la même période. Mais nous n'en sommes pas encore là.