L’évolution de Jade

Minute du Prof par Fire Rafou, le

Toute personne ayant suivi le long parcours de développement de Beyond Good & Evil se souvient que Jade n'a pas toujours eu le look qu'on a aujourd'hui sur nos jaquettes.
Un petit plongeon dans le passé pour voir quelles ont été les décisions et les influences qui ont permis à Jade de devenir ce qu'elle est.

C'est à L'E3 de 2002 que le projet BGE sera présenté au public. C'est l'année de la sortie du Gamecube, mais aussi l'année du grand fracas de Nintendo qui, lors de ce salon, présenta Zelda Wind Waker, Mario Sunshine, Metroid Prime et Starfox Adventure sur Gamecube et en même temps.

Une héroïne pour un jeu a toujours attiré la curiosité, surtout quand il est développé par Michel Ancel, le père de Rayman.

Lors de cet E3, Jade avait un look assez détendu et un visage plus étiré et souriant, mais sa bouche était quand même un poil trop grande...

Suite à cette représentation, Michel Ancel décida de revoir le design de Jade et surtout son look, que certains trouvaient trop lycéen.
Il changea totalement l'apparence de Jade, celle-ci ressemblait désormais plus à une baroudeuse, comme ces nanas aventurières dans les films. Un débardeur, une longue veste et un bandeau. Pour qu'une femme s'habille ainsi, c'est qu'elle devait avoir connu des tourments, c'est d'ailleurs la personnalité qu’a essayé de lui donner Emma de Caunes lorsqu'elle a doublé le personnage de Jade.

Finalement, Jade a raccourcit sa veste et a davantage opté pour le vert, mais ce que voulaient faire ressortir les développeurs du personnage (l'aventure, le risque) est toujours là.

Histoire d'en dire davantage, il paraît que Michel Ancel s'est inspiré de sa femme pour dessiner Jade. En plus, elle n'a pas toujours eu ce nom là : elle devait au départ s'appeler Sally mais, ce nom sonnant plutôt vieillot en Amérique, il fut changé pour devenir celui qu'il est aujourd’hui.

Plutôt original, mais pas du goût de tout l'monde.