[SAV] Le petit Joy-con en mousse

Nouvelle par Yohmi, le

Et après, je me fais la tête de Paul Préboist et on va faire la fiesta avec un jongleur de couilles de Patagonie du sud !

Les soucis de connectivité du joy-con gauche sont pris au sérieux par Nintendo.
Alors que Bidoman avait partagé avec nous la méthode « fer à souder » pour en venir à bout, CNET a préféré passer par la voie officielle, et a donc tout simplement renvoyé son Joy-con à Nintendo dans le cadre de la garantie. Et ça y est, il est de retour, et il n'a plus de problème !

Alors, que s'est-il passé ?

La bidouille que nous avions partagée il y a deux semaines consistait à rallonger l'antenne afin qu'elle ne soit plus sujette aux interférences de la main et du corps en général.
Bien plus élégante, la solution découverte par CNET en ouvrant son Joy-con est encore plus simple.
Un petit bloc de mousse, placé sur l'antenne (qui est intégrée à la carte-mère).

C'est comme la chanson douce que chantait ta maman le soir…

On ignore encore avec certitude de quoi il est constitué, mais selon Bill Detwiler (habitué à analyser les composants internes des produits électroniques) il s'agit de mousse conductrice, donc une mousse traitée avec soit du cuivre, soit du nickel, soit les deux, et dont le rôle est de protéger des interférences ce qui est en dessous.

Mais CNET ne s'est pas arrêté là. Afin de pousser l'expérience jusqu'au bout, ils ont entrepris de retirer le bloc de mousse, afin de voir si la solution venait vraiment de là. Et l'opération fut un succès (ou un échec, c'est selon) : sans le bloc de mousse, le Joy-con est de nouveau sujet aux interférences.
Nintendo semble donc avoir trouvé la solution à ce problème, rapidement, élégamment, et le prend donc visiblement en charge.

Afin que tous les utilisateurs touchés par le problème sachent à quoi s'attendre, voici la démarche effectuée par CNET :

– Le samedi à 18 heures, le journaliste appelle Nintendo. L'interlocutrice pose quelques questions pour s'assurer que le problème est réel, et demande le numéro de série. Elle accepte alors de prendre en charge la réparation du Joy-con gratuitement sous deux semaines. Le journaliste se plaint de ce long délai, ce qui la pousse à immédiatement proposer un arrangement avec son supérieur ; ce dernier propose une prise en charge sous 24 heures.
– Le journaliste reçoit un timbre pour envoyer son Joy-con défectueux, et l'envoie le mercredi.
– Le vendredi matin, il reçoit un courriel le notifiant que le Joy-con défectueux est bien arrivé. Le vendredi soir, il reçoit un second courriel le notifiant cette fois-ci que le Joy-con réparé est en route.
– Le lundi, il reçoit son Joy-con réparé, avec le même numéro de série.

L'opération aura donc pris une grosse semaine, avec livraisons et réparation entièrement prises en charge par Nintendo.

On ignore pour l'instant si les usines produisent déjà ces joy-con modifiés, ni comment les identifier le cas échéant. Le journaliste a acheté entre temps un nouveau joy-con gauche, qui n'est pas sujet aux interférences, mais qui ne possède pas non plus de bloc de mousse. Alors, s'agit-il d'un coup de chance, d'une nouvelle série disposant d'une modification invisible à l'œil nu ?
Toujours est-il que, bien que ce soit la moindre des choses, il est rassurant de voir que le problème a été compris, corrigé, et rétroactivement pris en charge par Nintendo, à peine trois semaines après le lancement de sa console.

Si vous êtes touché par le souci de connectivité du Joy-con (c'est-à-dire, si lorsque vous jouez avec les Joy-con détachés, le signal de votre Joy-con gauche n'est pas stable et vous empêche de jouer correctement), vous pouvez contacter le Service Après-Vente de Nintendo France au 01 34 35 46 01 ou faire une demande de réparation sur leur site Internet : https://www.nintendo-sav.fr

Étiquettes : , , , , , , ,

Partager :  

Une réaction ?

Commentaires(6)

  • Micke
    Micke le

    Ouais donc au final, les gens qui ont des soucis de matériel doivent prendre contact avec le SAV, c’est tellement étonnant ! Vraiment surprenant le traitement de cette histoire sur le net avec des tuto bricolage et tout avant même de passer par la voie SAV :?

  • Zergy
    Zergy le

    Quoi, on peut plus passer par le 3615 Nintendo ? :totow:

  • Bidoman
    Bidoman le

    @Micke : y a toujours des bidouilleurs qui trainent sur le net ! Je pense que ça s’est amplifié parce que ça a bien aimé cracher sur Nintendo du genre “ouais, ils vendent du matériel pourri, blabla”.

    Il devait aussi y avoir la crainte d’un retour au SAV inutile, avec un Joy-con qui revient en l’état. Un truc qui s’est déjà vu plein de fois ailleurs (au pif, sur mon PC Asus qui repartait au SAV dès la sortie pour un port AC qui se cassait net, et qui était remplacé… par le même, avec le même défaut…).

    Mais là, Nintendo semble avoir fait le boulot correctement, donc on peut s’en réjouir ! En revanche, on va toujours entendre les chouineurs qui vont se plaindre malgré tout et continuer de critiquer.

    (cela dit, j’aimais bien la technique du fer à souder, moi :mrgreen: )

  • Troll
    Troll le

    Je confirme que j’ai le problème et de manière assez grave d’ailleurs :lol: Si je suis pas pile en face de la Switch ça déconnecte.

    Comme prévu : je finis Zelda et je contacte le SAV :jap:

  • Bidoman
    Bidoman le

    J’espère de mon côté que les nouveaux lots seront directement corrigés : d’ici fin mai (2 mois, donc), on peut espérer que les Switch sortant d’usine soient toutes équipées de leur petite mousse.

  • Valink
    Valink le

    Bon bah c’est parti pour faire une demande de réparation alors :D