Tales of Symphonia / Phantasia : la question de l’arbre !

Minute du Prof par Lost Spirit, le

Sur le coup, j’avais un putain de seum...

Moi quand j'ai terminé Tales of Symphonia la première fois, y a UNE question qui me taraudait le cerveau jusqu'à n'en plus dormir. J'exagère. Et non, ce n'était pas de savoir si Lloyd allait enfin finir avec Colette, officiellement. Non C'est beaucoup plus mystérieux...
Genre : Comment il s'appelle ce putain d'arbre de mes deux là ?
Réponse dans cette minute du prof. Sauf si je me suis vraiment mal renseigné, mais normalement ça devrait le faire.

Le truc, c’est que, pour pouvoir deviner ça soi-même, il faut avoir joué à Tales of Phantasia. D’où sa présence dans le titre. Parce que oui, Symphonia et Phantasia sont liés. Par pas le simple fait d’être de la même saga, mais aussi chronologiquement, et c’est ça qui nous intéresse. Accessoirement, si je ne vous apprends rien du tout concernant ce détail, vous pouvez passer votre chemin.

Pour ceux qui ont joué, et fini, Symphonia, j’imagine que c’est encore assez frais dans vos têtes, mais on va faire une petite piqûre de rappel, pour que les deux idiots du fond ne se sentent pas trop largués. La majorité des gens, en fait.
Symphonia, c’est la quête de Lloyd Irving et de Colette pour sauver le monde ! Jusque-là, rien de bien fantastique. D’ailleurs le scénario n’est pas immensément jouissif, mais sait être sympa de temps en temps. Donc Colette et Lloyd sont en quête du salut du monde, aidés par plein d'amis, ralentis par des ennemis.
Les ennemis, les désians sont des demi-elfes, race un peu discriminée un peu partout dans le monde, mais on sait pas trop pourquoi. D’ailleurs Raine et Génis sont eux aussi des demi-elfes, ce qui implique qu’ils puissent faire de la magie. Mais eux ils sont gentils donc ça va, les gens les aiment bien.

Parmi les ennemis qui s’opposent à nos héros, il y a le grand manitou, le grand gourou, comme vous voulez, qui s’appelle Yggdrasil. Yggdrasil, retenez son nom c’est important pour la suite, outre le fait que le nom fasse référence à la mythologie nordique (et c’est lié là aussi). Yggdrasil est donc le grand méchant, celui à tuer à tout prix.

C’est le même sauf qu’il a des supers pouvoirs qui le font changer d’apparence ! Zaaaaam !

Tout ça pour dire que ce méchant avait un seul et unique but, qui pour une fois n’était pas de détruire le monde. Quoique… Son but primordial : ressusciter sa sœur, Martel (retenez son nom aussi) qui s’est fait descendre pendant une guerre, 5000 ans plus tôt. Mais en même temps, il ne peut pas la faire renaître dans un monde qui pue la merde, donc il a décidé de le séparer en deux, et de faire un gros bordel pour qu’un élu (cette gourde de Colette, ou ce gros dragueur de Zélos, un pour chaque monde) serve d’enveloppe corporelle. Tordu, le plan. Mais vu que les deux mondes qu’il a créé grâce à la mythique épée éternelle puent eux aussi la merde, il a décidé de foutre tout le monde à la même échelle, et hop ! le monde ne sera plus rempli que de demi-elfes. Et comme ça, plus aucune discrimination !
Bien sûr, l’idéal de monsieur Yggdrasil n’est pas au goût de tout le monde, donc il y a bataille, et c’est nos héros qui gagnent. Logique.

Et dans la scène de finale, on découvre l'existence d'une véritable déesse Martel, dont la soeur de Mythos/Yggdrasil n'était qu'une des nombreuses personnalités. Cette déesse est la gardienne de la graine célèste, qui finira par devenir un arbre plein de vigueur, tout vert. Et donc c'est là que le mystère se pose, parce que c'est à Lloyd de trouver un nom à cet arbre. Et au moment où il l'annonce, on tombe sur les crédits, sans rien savoir.

La clé est dans Tales of Phantasia. Si nous étions tous normaux, on aurait dû y jouer avant de jouer à Symphonia, mais vu que nous ne sommes pas normaux car européens, ben la plupart d’entre nous n’y ont soit jamais joué, soit joué après.
Dans Phantasia, le méchant c’est Dhaos, un débile qui veut détruire le monde, au moins. Il a du cran ce petit. Il est super-puissant, il est beau, il a tout ce qu’il veut, pratiquement. Mais comme il veut détruire le monde, il y a toujours de courageux héros pour l’arrêter. C’est ce qu’on voit dans l’introduction. Les parents du héros, et la mère de l’héroïne ont donc combattu Dhaos, et l’ont scellé dans un caveau.
Tout ce serait bien passé si, une quinzaine d’années après un abruti n’était pas allé libérer le grand méchant loup. Et là, tels parents telle progéniture, nos héros vont essayer d’arrêter la renaissance du méchant. Ils n’y arrivent pas, et tout ce qu’ils trouvent à faire, c’est de se faire envoyer dans le passé, pour chercher un maître invoqueur et une magicienne. Ils les trouvent, font un voyage dans le jeu, hop, ils démontent le méchant. Fin du jeu.

Ça c’est pour l’histoire. Maintenant, le truc c’est qu’on y trouve des allusions plus où moins directes à Symphonia. Ou plutôt, on trouve des allusions à Phantasia dans Symphonia. Vous êtes toujours là ?

Et c’est là que vous me posez la question « Et alors, le nom de l’arbre ?! » Ben c’est Yggdrasil. Enfin, dans Tales of Phantasia, c’est ce qu’il en est. Et d’après les différents clins d’œil, on peut en conclure que Tales of Symphonia et Tales of Phantasia sont liés chronologiquement. En effet, au tout début de Phantasia, lorsque Cless (le héros blondinet) et son pote vont chasser dans la forêt, ils se retrouvent devant un arbre gigantesque duquel apparaît une chose bizarre. Cette chose bizarre réapparaîtra plus tard dans le jeu, lors d’une remontée dans le temps.

Oui bon, on voit pas grand-chose, mais la preuve est là, et pis j’ai joué, donc je sais.

C’est à ce moment que la Déesse Martel -c’est son nom- parle à l’héroïne pour lui demander de la soigner, parce qu’elle va très mal. La jolie jeune fille qui nous sert de guérisseuse la soigne, et avec sa santé, c’est Yggdrasil, l’arbre qui revit, réapprovisionnant le monde de l’énergie. C’est fun.

Voici une image tirée de la série d’OAV pour illustrer ça :

Comme vous pouvez le voir, il a quelques ressemblances avec la Martel qu’on voit à la fin de Symphonia :

Donc voilà pour cet arbre. Son nom est vraisemblablement Yggdrasil, et le monde de Phantasia est donc le monde réunifié dont on entend parler à la toute fin de Symphonia. Avec beaucoup de différences, bien sûr. D’ailleurs, un autre point commun, c’est la présence de la forêt d’Imir, celle où habitent les elfes. Encore un, c’est qu’il existe encore des demi-elfes, et qu’ils sont là encore persécutés. Comme quoi, même avec un arbre portant son nom, les idéaux d’Yggdrasil n’ont pas été transmis et acceptés…